Affichage des articles dont le libellé est Valoriser. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Valoriser. Afficher tous les articles

lundi 13 mars 2017

2017, année de la recherche sur les territoires apprenants, désirables, durables et collaboratifs pour Prima Terra !


L'année 2017 est à peine amorcée que l'équipe Prima Terra est déjà active sur plusieurs territoires pilotes et lieux hybrides de "recherche-action-transmission", concept par ailleurs développé en interne. 

Le tout forme un écosystème, où la compétition et la coopération se côtoient, au profit des usagers, des partenaires et des commanditaires.

En voici quelques-uns, certains permanents, d'autres sur une durée déterminée avant prise d'autonomie voulue par les acteurs locaux.




Ainsi, comme vous le savez, nous avons co-initié un réseau international de personnes et de projets de recherche-action-transmission sur les "paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition, "PAYSAGE.S", avec le chercheur Jean-Marc Lange, spécialisé en sciences de l'éducation à l'environnement et au développement durable et plus particulièrement sur la question de la responsabilité sociétale.




De ce réseau-écosystème de projets est né de belles rencontres, de riches idées et d'ambitieuses initiatives...
Voici les projets en cours et ceux à venir :

FIL ROUGE : LE CODESIGN & LES EDUCATIONS

- ScVal ou la participation citoyenne dans les sciences, avec l'Université de Montpellier, depuis janvier 2017.

- EIEDD ou l'Education Interculturelle à l'Environnement et au Développement Durable, projet labellisé ANR - Agence Nationale de la Recherche, avec une coopération France - Québec, depuis février 2017.

- "Usages et partages des paysages en transition des zones industrielles et artisanales de France", projet proposé à l'ADEME dans le cadre de leur appel à projets sur les transitions économiques, écologiques et sociales, en mars 2017.

- "L'Université évolue, nous aussi ou les mutations d'une maison des étudiants sur le campus de Poitiers", recherche-action en cours depuis février 2016, projet labellisé par l'ANR - Agence Nationale de la Recherche.

- L"Chaire européenne d'économie collaborative Etxeco - Habitons nos territoires !"Appel à territoires pilotes, envoyé aux collectivités qui nous semble à la hauteur de ces ambitions, les invitant à participer, le 21 octobre 2017 à l'IPAG Paris à un événement national dédié pour : 


- rencontrer les membres précurseurs de la Chaire,  
- discerner les enjeux stratégiques des territoires pilotes
- et élaborer la forme d'action partenariale la plus adaptée.



FIL ROUGE : LES ORGANISATIONS TERRITORIALES VIVANTES

- "Neruda Lab ou le processus d'éco-poétisme dans l'animation territoriale d'une ville comme Saint Ouen sur Seine", recherche-action depuis 2012.

- "L'Audacieuse ou le processus d'animation, d'appropriation territoriale de délaissés urbains et de construction de "communs urbains dans une ville comme Limoges", recherche-action depuis 2015.

- "Amélioration de la performance globale des tiers-lieux ou l'assistance à maîtrise d'ouvrage de la Région Nouvelle-Aquitaine et d'oeuvre de projets pilotes", recherche-action depuis 2016.

- "Le voyage de tous les possibles ou l'accompagnement participatif du village de Lussac les Eglises dans la requalification et la revitalisation de son/ses centre.s", recherche-action en cours depuis novembre 2015.

- "La Coop de Lorrez ou le processus de co-design d'un équipement public en médiathèque troisième lieu et maison de services au public sur la commune de Lorrez le Bocage Préaux", recherche-action en cours depuis juillet 2016.

Horizon 2020 avec un projet sur les "Territoires labellisés : PNR, Géoparc, living lab, UNESCO ... et processus participatif de co-création au développement durable local", dossier en cours de montage pour l'Union Européenne, depuis 2016.


FIL ROUGE SUR LES NOUVEAUX HABITATS

- "L'Habitat évolue, nous aussi ou les mutations d'une maison de l'architecture à Poitiers", recherche-action entre le 2ème semestre 2016 et le 1er semestre 2017, se reliant à des travaux d'expérimentation d'Assistance à Maîtrise d'Usage pour le compte de "Vie To Be", département de la coopérative Oxalis scop sa dédié à la définition des usages et l'appropriation des projets immobiliers.


FIL ROUGE SUR L'INTERCLUSTERING ET LES ARTS APPLIQUÉS

- "Révolution Sensible ou les dynamiques multiples de l'économie circulaire créative associant arts appliqués, innovations par les matières et lieux collectifs de créations", recherche-action-transmission en cours depuis 2014.


Si vous aussi, vous souhaitez initier, rédiger, développer ou valoriser un projet de recherche-action-transmission sur ces sujets contemporains, nous sommes à votre disposition pour en discuter. 
Nous pouvons d'ailleurs vous faire bénéficier du Crédit Impôt Recherche (CIR).

A très bientôt !

mercredi 16 septembre 2015

[Terroir & Patrimoines] Nous sommes partenaires non officiels de ce film !


Nous avons le plaisir de nous auto-déclarer PARTENAIRE NON OFFICIEL de ce film, parlant de ce que la terre exprime, de ce sentiment d'appartenance, de conscience d'une identité commune construite et partagée autour d'un labeur collectif pour la magnifier, la valoriser, l'exprimer.




Les patrimoines sont bien là, qu'ils expriment ou non, qu'ils soient conscients ou non, ces fameux "biens communs" dont on parle tant ces dernières années...

Car "les communs" sont, pour rappel, le terme qui désigne, selon le Festival le temps des communs 2015, qui se déroulera du 5 au 8 octobre :



"l’activité sociale de collectif [NDLR : que cela soit une famille, un groupe de personnes d'un territoire physique ou d'un territoire de projet, un collectif d'habitants ...] qui s'organisent pour protéger, partager et faire fructifier des ressources, épuisables ou renouvelables, matérielles ou immatérielles, d'une façon équitable et durable.
Les exemples historiques et contemporains sont nombreux. De l’accès à l’eau et aux produits de première nécessité pour tous au partage de la connaissance scientifique et des savoir-faire et des savoir-être, de la co-gestion coopérative à l’économie collaborative équitable, de la préservation des ressources naturelles à l’acquisition collective du foncier pour une agriculture durable et de proximité, autant d’exemples de domaines dans lesquels les citoyens et les citoyennes se mobilisent et renouvellent la démocratie.   
Il existe de nombreuses expériences et initiatives locales (réseaux de partages de savoirs, jardins partagés, pédibus, logiciels libres, cartographie collaborative sur OpenStreetMap, semences, etc.) qui visent, de fait, à faire vivre et croître des communs et qui souvent s'ignorent. Notre région est aussi un territoire pionnier en matière de coopération et de mutualisme et abritait, abrite encore, nombre de communs méconnus."
J'exprime ainsi ma sympathie pour le sujet traité par ce film, posant la question de ce que nous faisons, en France, de nos savoir-faire, de nos matières, de nos talents mais aussi de lieux, de symboles, de communautés d'action et de destin qui cherchent à faire vivre ce qui nous fait, ce qui nous identifie, ce qui nous fait nous.

Ce film (voir la bande annonce) pose la question des patrimoines, de ce que nous en faisons et des manières de les animer, de les faire vivre et exister, plus que de les préserver ou de les muséifier.

Qu'en pensez-vous ?

mercredi 22 juillet 2015

[set pédagogique] Valoriser les patrimoines et ressources de son territoire avec Terres Créatives



Afin de faire rencontrer les talents d'un territoire, stimuler les échanges et amorcer des envies collectives, nous avons créé en mars 2014 le dispositif "Terres Créatives les communautés".



La première eut lieu près de Saintes, à Vénérand, en Charente-Maritime et permit de mobiliser une trentaine de personnes sur un lieu créatif et pluri-activités, le café associatif de L'Ogre rouge. Merci encore à l'association, qui a cru en nous !

Depuis, de nombreuses rencontres ont eu lieu en Charente, Charente-Maritime, Vienne, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis ... avec des sites web (Charentes et National), des Pages Facebook (Poitou, Charentes...) et des outils pour stimuler la créativité collective et citoyenne d'un territoire.





Voici l'exemple d'un set pédagogique ou "serious game" (comprendre "jeu sérieux"), dénommé Terres Créatives, qui permet à n'importe quel groupe de personnes, qui ne se connaissent pas forcément, de n'importe quel territoire, de produire ensemble des idées pour valoriser les patrimoines matériels et immatériels d'un territoire.

Ici l'exemple de l'utilisation du jeu lors de la rencontre à Verneuil sur Charente.


Nous pouvons organiser pour votre association de développement local, votre collectivité, votre club d'entreprises, votre chambre consulaire... un atelier-rencontre pour stimuler les idées et projets communs autour de la valorisation et l'animation de patrimoines et ressources locales. Contactez-nous ! 

lundi 12 janvier 2015

[Nos actions] Prima Terra, c'est 3 VERBES D'ACTION : Rassembler + Structurer + Animer !




 Notre démarche, c'est :
Observer ou l’art de comprendre l’environnement existant, d’analyser les signaux faibles.
> Imaginer ou l’art d’innover, de penser des solutions créatives pour vous différencier.
> L’art de concrétiser les idées en projets.
Amplifier ou l’art de mobiliser et d’animer des énergies, des ressources au service du développement de votre projet, de faire parler de vous.

vendredi 3 janvier 2014

Un Jardin des sculptures en Normandie


Il y a de cela plusieurs années, j'ai réalisé un stage sur les paysages et les arts avec Jean-Marc de Pas, artiste et paysagiste, dans les Jardins du Château de Bois-Guilbert (76750).

A l'époque, quelques ateliers de groupes étaient organisés, Jean-Marc, le propriétaire et artiste-paysagiste, plantait encore beaucoup de plants d'arbres récoltés dans la forêt voisine avec l'aide de stagiaires, comme moi à l'époque, Stéphanie, sa compagne, développait la communication du projet de façon encore timide ...




Des années sont passées depuis ce stage, où le parc de sculptures venait à peine d'être labellisé "Jardin Remarquable" ...

Depuis, celui-ci est devenu un parc à multiples activités autour des sculptures et des paysages, valorisant les patrimoines présents en place depuis de nombreuses générations.

 Animations et ateliers artistiques, restauration du patrimoine bâti, visite grand public et de groupes des jardins, séminaires, réceptions et événementiels, stages et formations, galerie d'art ...

Une belle évolution pour ce lieu magnifique où des paysages enchanteurs côtoient des pépites artistiques, une chaleur humaine et un transmission des savoir-faire.

Je vous invite à vous y rendre.

Les Jardins de Bois-Guilbert,
Château de Bois-Guilbert
76750 Bois-Guilbert

Téléphone : 02 35 34 86 56
E-mail : contact@lejardindessculptures.com

Demander Stéphanie de Pas de notre part.

dimanche 29 décembre 2013

Articuler les acteurs créatifs et culturels sur un territoire, une attitude gagnante


Le cas de Poitiers, ville créative

© Poitiers Mag, article sur la vie artistique poitevine.



A côté des journées "Créativité et Territoires" organisées par la plateforme nationale du même nom à l'Espace Mendès France, la ville de Poitiers développe une attitude volontariste à l'égard du concept de "ville créative".

Voici une lecture faite dans le magazine "Poitiers Mag" de novembre 2013.
Un article était consacré à "Poitiers, ville créative" avec une infographie d'une partie de la chaîne de valeur des industries créatives et culturelles poitevines.

© Poitiers Mag, infographie sur "former et accompagner les artistes"

Plus d'informations ici : http://magazine.poitiers.fr/poitmag212/poitiersMag212.pdf


Si, comme Poitiers, vous souhaitez valoriser la filière créative et culturelle sur votre territoire, développer des projets fédérateurs en valorisant des patrimoines (comme l'ancienne manufacture de tabacs de la Friche Belle de Mai à Marseille) ou créer un événement mobilisateur autour d'une thématique créative (un concours national, un workshop culturel, un fablab éphémère ...), PRIMA TERRA l'Agence est faite pour vous.

Voici notre site ... www.prima-terra.fr

vendredi 27 décembre 2013

Frich'Angou-lême : incubateur de projets citoyens avec les friches des Charentes


La fabrique créative Frich’Angou-lême s’est créée autour de la culture des friches, à Angoulême et dans les Charentes, pour inventer des univers, de nouveaux imaginaires, des écosystèmes culturels, créatifs et économiques différents.



Prima Terra l'Agence est à l'initiative de ce projet d'incubateur de projets citoyens autour des friches industrielles. 

L'Agence est maintenant chargée de son animation, en partenariat avec le COPA - Via Paysage, programme de Recherche-Action sur l'espace public de l'association nationale des Acteurs de l'Aménagement des territoires, Via Paysage.

mercredi 18 décembre 2013

Retour sur la conférence « Patrimoine immatériel et territoires » à la Caisse des Dépôts


Organisée par la Chaire européenne du management de l’immatériel (Université Paris-Sud), l’Agence du patrimoine immatériel de l’État (APIE) et la Caisse des Dépôts (CDC), la conférence "Patrimoine immatériel et territoires" se déroula le 17 octobre dernier.





Les organisateurs de la conférence


Retour sur les échanges ...

Les actifs immatériels sont de puissants facteurs de compétitivité et de croissance dans les économies modernes. Ce capital intangible est sans doute un atout majeur pour nos territoires pour faire face à une concurrence mondialisée. Les entreprises sont évidemment concernées au premier plan, mais le secteur public est lui aussi riche d’un patrimoine immatériel : savoir-faire, brevets, marques, données, patrimoine culturel, etc.


Contexte : l’émergence des actifs immatériels dans nos systèmes de production et de formation (Ludovic Valadier, Ahmed Bounfour, Jo-Michel Dahan)

Les chercheurs, les grandes institutions internationales, mais aussi les pays émergents accordent une importance accrue à l’étude de l’impact des actifs immatériels sur l’attractivité des territoires. Cet intérêt croissant s’explique notamment par le poids des investissements immatériels dans nos économies, mais aussi par le fait que la concurrence entre entreprises se joue désormais de plus en plus sur des facteurs de compétitivité hors-coût. Les composants immatériels tels que les marques, le design, la réputation, les réseaux, jouent désormais un rôle fondamental.

Ce changement s’accompagne d’une autre évolution majeure, à savoir l’émergence de nouveaux modes de production de l’économie de la connaissance s’appuyant sur des réseaux, ou des communautés donnant lieu à des formes intermédiaires de création de valeur. Ces nouveaux modes d’organisation aboutissent à leur tour à la création d’actifs immatériels nouveaux, produits conjointement par différents acteurs, publics et privés. Ces actifs d’un type nouveau nécessitent une gouvernance appropriée, restant à définir, pour en retirer tout le potentiel pour nos territoires.

Autre bouleversement de grande ampleur, la montée en puissance du numérique, domaine dans lequel la Caisse des Dépôts agit pour le développement des infrastructures et des usages. Pour prendre l’exemple de la formation, c’est un axe majeur utilisé notamment par les établissements d’enseignement supérieur pour renforcer leur visibilité nationale et internationale, et un formidable outil pour optimiser le pilotage et la gestion par l’utilisation des
systèmes d’informations.

Dans les territoires, il est un outil de désenclavement. Il touche aussi le coeur des missions fondamentales de l’université, à savoir l’enseignement. Ces établissements développent de nouvelles stratégies adaptées aux conditions d’accès à la connaissance (e-learning, blended learning, mobile learning, etc.). La production de savoirs sera de plus en plus numérisée et mondialisée, notamment avec les MOOC (Massive Open Online Courses). Le gouvernement a lancé une initiative avec la plate-forme France université Numérique.

Cette action contribue à la visibilité des universités, à leur attractivité et leur compétitivité internationale.

Plus globalement, le secteur public ne peut rester indifférent à ces évolutions. En premier lieu parce qu’il a un rôle à jouer dans l’organisation des réseaux de production de la connaissance grâce à son rôle de tiers de confiance. Mais aussi parce qu’il est détenteur d’un grand nombre d’actifs immatériels. Une gestion optimisée de ces actifs contribue à améliorer l’efficience des
entités publiques. Mais mis à disposition de tiers, ils peuvent aussi renforcer l’attractivité des territoires par un phénomène de fertilisation croisée.


Les paradoxes de l’économie de la connaissance :
l’affirmation des territoires (Ludovic Valadier, Pierre Veltz, Michel Ruffin)

Nous assistons à une hyper polarisation qui s’explique par le développement autour de plateformes communes, mais aussi par un besoin croissant d’interaction entre les différents acteurs qui nécessite une proximité physique pour faciliter les échanges. Une étude de l’université de l’Indiana a calculé les distances géographiques entre les localisations des cosignataires d’articles scientifiques. Il apparaît, de façon paradoxale, qu’à l’ère du numérique, ces distances tendent à diminuer.

Missionnée par le Premier Ministre, la CDC a publié un rapport qui recommande de mettre en place un dispositif de quartiers numériques, s’appuyant sur les territoires pour engager une démarche collective, coordonnée au niveau national, favorisant l’animation, la mise en réseau et le développement des différents écosystèmes numériques locaux. Ces quartiers numériques posent trois questions paradoxales :
  • Paradoxe géographique : hyper-localité, très forte concentration et ubiquité
  •  Paradoxe du temps réel : cycles d’innovation rapide et nécessité du temps long
  •  Paradoxe Darwinien : laisser libre la créativité pour une recherche tout azimut et s’imposer d’être sélectif.


Patrimoine culturel et territoires (Stéphane Martinet, Julien Anfruns, Christian Hottin, Xavier Dectot)

La France a un patrimoine culturel de premier plan avec des marques mondialement connues comme en atteste le projet Louvre à Abu Dhabi, mais aussi la tournée mondiale de la Comédie française. Elle jouit également d’un patrimoine architectural qui a été préservé et entretenu, ayant fait naître une prise de conscience relativement tôt de l’importance de la conservation de cet héritage historique. La France dispose également de nombreux savoir-faire ou traditions, certains ayant été inscrits à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité établie par l’UNESCO.

Ce patrimoine immatériel joue un rôle essentiel dans l’attractivité de la France et de ses territoires. D’autres pays dans le monde fondent leur politique de développement économique, ou du moins leur politique d’influence diplomatique, sur le patrimoine culturel comme la Chine, le Qatar ou encore le Brésil.



L’innovation au sein des territoires (Daniel Thomas, Nicolas Carboni, Marianne Faucheux)


Les acteurs publics de la recherche (universités, centres de recherche) contribuent à créer de la valeur dans nos territoires par leur apport en termes de connaissances et d’innovation. Les pôles de compétitivité et les sociétés d’accélération de transfert technologique (SATT) sont des acteurs importants pour diffuser les connaissances produites auprès du tissu économique local.

Mais leur activité même est créatrice de nouveaux actifs immatériels, plus « liquides » que les brevets, tels que la confiance entre partenaires, la qualité des réseaux, l’image de marque d’un territoire, le pouvoir de peser sur la normalisation, etc. Ces actifs produits de manière conjointe entre acteurs publics et privés sont d’un genre nouveau et nécessitent d’être pris en compte par la gouvernance des différentes structures et les évaluations publiques.


Conclusion (Michel Ruffin, Danielle Bourlange)

Les nouveaux modes de collaboration au sein d’un territoire génèrent des actifs immatériels « coconstruits », relativement mal cernés comme l’image de marque et l’effet de réseau. Ce phénomène s’observe d’un point de vue économique avec le développement de partenariats entre entreprises, mais aussi au niveau de l’innovation sociale avec une importance accrue des réseaux associant ou non des acteurs publics.

Ces actifs immatériels développés conjointement, qu’ils soient durs comme les brevets ou plus « soft » comme les réseaux, représentent un atout indéniable pour l’attractivité de nos territoires.

Pour exploiter pleinement le potentiel de ces actifs territoriaux, il faut inventer de nouvelles formes de gouvernance de ce patrimoine. Or, la question de la complémentarité et de la fertilisation croisée entre actifs immatériels publics et privés n’a été jusqu’à aujourd’hui que peu explorée en tant que telle. Il parait donc nécessaire de mieux en appréhender les déterminants et les effets afin de disposer de repères utiles pour identifier, mesurer et piloter. Il y a là un nouveau champ d’investigation pour la recherche avec de nombreuses questions à éclairer.

Avec Pierre Veltz, nous pouvons dire que « là où tout est immatériel, ce qui ne l’est pas reprend d’autant plus de valeur », et contribue à l’affirmation des territoires et renforce la nécessité des lieux physiques de rencontre des acteurs. De cette expertise nouvelle découleront sans doute de nouveaux modèles de gouvernance ou d’évaluation de la performance, dans le cadre d’une économie de la connaissance impliquant à la fois la sphère publique et le secteur marchand.


> Compte-rendu complet des échanges sur demande.


Des informations particulièrement intéressantes pour les collectivités, les entreprises, les établissements de formation, etc. cherchant à valoriser ce qui fait leurs valeurs, leur notoriété, qui peut être l'héritage de patrimoines matériels (bâti, espaces naturels...) et immatériels (histoire des lieux, paysages, le principe de biodiversité...).

Vous cherchez à réfléchir aux moyens pour valoriser, dynamiser ou tout du moins pérenniser les patrimoines en votre possession ou dont vous avez la gestion, PRIMA TERRA l'Agence peut vous accompagner.


mercredi 20 novembre 2013

Favoriser l'innovation sociale par les cultures numériques




Favoriser l'innovation sociale par le numérique, voici l'objectif de l'association ANIS et de son partenaire Catalyst Initiative, à l'occasion de l'événement ROUMICS 10ème édition, à Lille prochainement.

Au programme :

A l’accueil, les participants se verront remettre gracieusement une mallette du Conseil Régional Nord-Pas de Calais contenant le programme de la ROUMICS, le hashtag officiel pour twitter (#roumics), et de la documentation. Sans oublier le verre EcoCup ROUMICS ! 

Au cours de la journée du 19 novembre 2013, le public pourra découvrir une exposition d’objets et de mobiliers réalisés à l’occasion du Design Marathon - Hackathon des 16/17 novembre. 

Un espace FabLab sera animé par Lille Makers (imprimantes 3D, CNC Meuhchine, démo bending, etc). 

Durant toute la journée du mardi 19 novembre, vous pourrez participer au développement d’un projet collaboratif en expérimentant de nouvelles méthodes de travail. Au programme, la création d’un catalogue d’initiatives d’innovation sociale et numérique réplicables : sélectionner les projets, les classer, les décrire, et proposer les recettes pour les reproduire. 

Par session d’environ une heure, vos contributions permettront de 
définir le projet et de débuter sa réalisation en pratiquant les méthodes agiles. 
Cette série d’ateliers sera ouverte à tous les profils sans pré-requis, ni technique, ni rédactionnel. Les séances seront animées par Pierre Trendel (Mutualab). 

Tout au long de la journée, le dessinateur Etienne Appert réalisera une Fresque miroir (reformulation de façon décalée et dessinée des idées clés exprimées par les intervenants). 

Le public sera invité à déposer des messages dans des espaces contributifs dédiés (« C’est quoi pour vous un Tiers-Lieu ? » ; « Les mots-clés des Tiers-Lieux ? ») ou réagir via le Tweetwall ROUMICS 2013. 

Le public sera également convié à découvrir le jeu « Taboo Tiers-Lieux » (PACALabs / Fing). 

Au cours de la journée, des captations vidéos seront assurées par l’association Hors Cadre. 
Un espace documentation sera mis à disposition des participants. 

A l’occasion de la ROUMICS, sera officiellement lancée la version beta du Manifeste des Tiers-Lieux ! Dans un espace dédié, vous serez invité à y contribuer. 

Outre le programme proposé ci-dessous, les participants auront la liberté d’organiser eux-mêmes, en parallèle, des temps d’échanges ou de travail, dans différents espaces dédiés de la Gare Saint Sauveur de Lille (notamment au sein de l’Hôtel Europa – Halle B). 


Voici un événement d'innovation territoriale, monté par une association en faveur des TIC ou Technologies de l'Information et de la Communication et des initiatives et usages citoyens. Une prestation que peut réaliser, pour le compte d'une association, d'une collectivité ou d'un projet coopératif, l'agence PRIMA TERRA

Rassembler, Structurer et Valoriser les ressources patrimoniales et les acteurs d'un territoire, voici les ambitions de l'Agence PRIMA TERRA.




mardi 12 novembre 2013

Découverte des patrimoines par le numérique embarqué


"La Cité de l’architecture & du patrimoine renouvelle son offre numérique et propose deux nouvelles applications gratuites pour les téléphones mobiles : 

Cité de l'archi et le Visioguide du musée des monuments français disponibles Google play et Itunes." 



Une autre façon de valoriser le patrimoine culturel, permettant de différencier son savoir-faire.

Une possibilité offerte pour les Collectivités locales, les Etablissements publics locaux mais aussi les zones d'activités, les Entreprises, les Acteurs de l'ESS ... par PRIMA TERRA l'Agence hybride en Aménagement et Valorisation des territoires. 

Alors n'hésitez plus, contactez-nous !


Source : http://www.citechaillot.fr/fr/infos_pratiques/applications_mobiles/

lundi 14 octobre 2013

Quand le concept de "Ville durable" rencontre celui de "Smart Tourism"


Lorsque le concept de "ville durable" rencontre les TIC, cela créer des innovations au service des usages. L'exemple de l'événement organisé à Nice à la SKEMA, par Télécom Valley, le 10 octobre dernier en est un exemple...

Pour titre, "Smart tourism, TIC et OpenData" où comment l' écotourisme pourrait intégrer des webapps, des données libres, des services intelligents pour faciliter la vie du touriste en voyage.

Une réflexion intéressante pour donner de la liberté d'action, de l'autonomie d'usages mais également de l'inclusion sociale dans les pays visités, rendant le tourisme non plus une couche supplémentaire d'activité économie sur un territoire mais bien une case complémentaire de l'échiquier, sous une forme symbiotique.

Voici une vidée de présentation de ce colloque.


Journée M tourisme par TELECOM_VALLEY


Vous souhaitez en savoir plus ? Prima Terra l'Agence peut vous accompagner dans votre réflexion de valorisation territoriale, accompagnée d'expertises sélectionnées en Loisirs Culture Tourisme mais également en TIC.

mardi 8 octobre 2013

Parcours enrichi à Versailles


Quelle belle rencontre que celles des Jardins du Château de Versailles en version enrichi 2.0.
En effet, les Jardins de Versailles se sont équipés, avec le soutien d'Orange, d'une application smartphone gratuite pour Iphone et Android, permettant de visiter autrement les espaces.




Une autre manière de découvrir ou de redécouvrir, avec de nouveaux supports et contenus personnalisés, votre découverte des jardins.

Et oui, car, l'application smartphone vous offre ainsi :

- De vous orienter avec une carte en 3D et un système de géolocalisation.
- Personnaliser votre parcours en téléchargeant des modules complémentaires avec notamment le regard original de l'écrivain Erik Orsenna sur les jardins ou celui de l'artiste Guiseppe Penone sur son exposition.
- De parcourir et découvrir de façon ludique les jardins sur les traces des fontainiers de Versailles et d'obtenir le diplôme de "Maître-Fontainier".
- De partager votre visite avec votre entourage en enregistrant des commentaires, en prenant des photographies et en constituant une galerie personnelle des jardins.

Alors n'hésitez plus, contactez PRIMA TERRA l'Agence pour vous faire découvrir les possibilités qu'offrent la culture numérique pour révéler ou amplifier la valeur de vos patrimoines.

Plus d'infos sur la webapp Jardins de Versailles ici.

lundi 10 juin 2013

Valoriser son Patrimoine territorial


Valoriser les ressources locales est un facteur clé de développement territorial. Pourtant, celle-ci n'existe pas en soi. 


Un projet de valorisation territoriale par les facteurs artistiques et culturels,
 à Saint-Lô (50),
avec T. Guezais et Prima Terra l'Agence

Détecter ce qui fait ressource, le Patrimoine*, puis l'activer, sont des préalables à la valorisation. 

Cela se construit au sein d'un creuset de multiples enjeux, individuels et collectifs, dans un environnement en perpétuelle évolution, qui se compose généralement d'autres ressources et aménités qu'il faut orchestrer.


Parce qu'il importe aux Acteurs territoriaux de valoriser au mieux leur territoire de façon multilatérale par des biais multiples, Prima Terra l'Agence pour développer et proposer ses compétences au service de la Performance globale territoriale.


Diagnostiquer le territoire, connaître les parties prenantes, décomposer les différentes étapes du cycle de vie de la ressource patrimoniale, faire émerger les projets de valorisation et favoriser la coordination des dynamiques d'activation et de valorisation des ressources patrimoniales au sein d'un territoire sont les services que nous activons.


Pour cela, Prima Terra l'Agence s'appuie sur un réseau de partenaires nationaux pour faire aboutir de façon efficiente les projets de nos Clients.


Nos Clients sont ainsi des Entreprises de services, Industriels et Associations, propriétaires et/ou usagers de territoires, mais également des Collectivités, responsables de la bonne gestion des territoires de leurs citoyens.


Nous nous appuyons ainsi sur des agences de conseil et communication en Développement Durable, comme le e-magazine "Green is Beautiful", des associations environnementales, comme "Jardins de Noé" de "Noé Conservation" ou des associations professionnelles et des collectifs pluridisciplinaires comme "le Collectif du Patrimoine Spontané" de "l'association-réseau Via Paysage".



* Patrimoine : ce qui est considéré comme l'héritage commun d'un groupe (cf. Larousse), dans lesquels nous pouvons notamment lister les "ressources naturelles, immatérielles, historiques, culturelles et technologiques" (cf. Collectif du Patrimoine Spontané) présents sur un territoire donné.

vendredi 29 mars 2013

Se montrer, Exposer, Valoriser


Les Journées Européennes des Métiers d'Art arrivent sous peu ...




Pour vous artiste et artisan ...

n'est-il pas temps de s'offrir un temps d'exposition, d'ouverture au public pour valoriser le travail de "l'Intelligence de la Main" ?


Pour vous, grande entreprise ...

n'est-il pas temps de valoriser votre investissement local, votre image culturelle en contribuant au développement et à la pérennisation d'un artisan d'art ?


Pour vous, Organisation des secteurs créatifs et culturels ...

n'est-il pas temps de valoriser pleinement sur les savoirs-faire de votre territoire, sur les talents de ces artisans d'arts, sur ces mécènes qui les font vivre ?


N'attendez plus pour vous montrer et vous faire connaître, le Beau, le vrai, sait être patient mais à besoin de vous pour exister.

mercredi 19 décembre 2012

Le Design, un atout différenciateur


Comme j'ai pu le visionner avec une vidéo sur l'effervescence autour du Design à Montréal ces derniers temps, qui organise par ailleurs pour 2017 les premières rencontres internationales du Design.


qu'entendons nous du design
Le mot "Design" signifie Conception (source : actiondesign.info)

Voici une illustration de ce à quoi sert le Design, qui m'a semblé bonne à partager ...


Le Design n'est pas juste de la décoration. 
C'est pour améliorer la qualité esthétique d'un milieu, la qualité de vie et la qualité économique d'un projet ou d'un produit. 
On ne pourra plus à l'avenir faire des choses laides, ni dans les immeubles, ni dans les jardins, ni dans les espaces publics et privés."


Jean-Paul L'Allier, 
président du Conseil d'Administration de Mission Design

lundi 26 novembre 2012

Réseaux sociaux, image et fidélisation


Petite lecture effectuée par le biais de notre veille économique quotidienne sur les avantages des réseaux sociaux ...


"Réseaux sociaux : 5 leviers pour acquérir et fidéliser 

Pour que les entreprises obtiennent un maximum de fans sur leur page des réseaux sociaux, elles doivent suivre cinq bonnes pratiques dont la première est de qualifier l'influence des clients en surveillant leur activité sur les réseaux, leurs relations et contributions. 


Puis ensuite les inviter à rejoindre la page de son entreprise sur différents réseaux sociaux. Sur les différents supports de communication, il est important d'intégrer des boutons de partage. 

Par ailleurs, afin de mieux cerner le comportement des internautes, les entreprises doivent enregistrer les clics sur les liens de partage et les vues partagées. 

Egalement, il est important de créer des opérations ponctuelles pour capter de la donnée."

Source : Veille de la CCI du Maine et Loire, Chefdentreprise.com, 30/10/2012


N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des conseils sur les manières de construire votre image et les moyens possibles pour développer votre activité, par le web.

En attendant, voici une page réalisée par une agence de paysage et d'urbanisme bien connue, qui emploie le plus utilisé des réseaux personnels pour construire sa notoriété, Ilex Paysage et Urbanisme, sa Page Fan Facebook ...

Une Page Fan Facebook, un moyen simple d'exister ...

Développer le Design management comme source de différenciation


Au cours de la consultation de la veille technologique de l'agence, je me suis attardé sur la dernière newsletter d'un fournisseur maintenant bien connu, AquaTerra Solutions.

Et quelle surprise de lire que cette entreprise, à la réussite visible, à en croire chiffres communiqués par Infogreffe, emploie un discours propre au Design management !

En effet, dans cette newsletter de novembre 2012, on peut lister des axes stratégiques.

Elle commence tout d'abord par replacer l'entreprise dans son contexte.

"AquaTerra Solutions n’est pas une entreprise comme les autres. Notre société, leader, est remarquée pour ses innovations ainsi que pour son engagement au service des clients et pour la protection de l’environnement."

On peut ainsi lire son rôle de leader par rapport au marché des solutions de génie végétal. Qui s'explique, à leurs yeux, par l'engagement au service des clients et de la protection de l'environnement.

Ensuite, une déclinaison se fait autour de valeurs humaines propres à la société, qui sont les bases du design management.

"... le même souci du détail, la même volonté de perfection et le même esprit d'équipe animent et font progresser les collaborateurs du groupe."

Enfin, son auteur, Stéphane Couret, énonce quelques éléments qui définissent ainsi l'esprit entrepreneurial de la société.

"Innover pour fournir les bonnes solutions [...] La passion de la performance [...] L’engagement permanent au service de nos clients ..."

Des axes forts qui permettent de définir avec clarté la manière dont l'entreprise cherche à construire son image, mois après mois.

Une manière forte intelligente de se présenter non plus comme simple fournisseur pour les prescripteurs et les entrepreneurs mais bien comme un réel partenaire de confiance, recherchant les solutions les plus innovantes pour répondre à leurs attentes.

Une approche assez intéressante qui permet de se rendre compte des possibilités qu'offre le management orienté par l'innovation.

Bien entendu, il n'appartient qu'à vous-même de vous faire votre propre opinion sur cette structure en lisant ici la newsletter que nous avons pu nous-même recevoir.

Cela dit en passant, ne serait-il pas intéressant pour cette structure de conforter son image en construisant une identité coorporate davantage en accord avec son discours ? 

Des pistes d'amélioration existent semble-t-il, que cela soit au niveau de son identité graphique, de la manière d'entrer en contact avec les clients potentiels ou par la manière de faire entrer l'internaute (professionnel) dans son univers ... le site web étant riche en contenu mais quelque peu lourd à parcourir.

Mais ce n'est que mon humble avis !

Articles les plus consultés