Affichage des articles dont le libellé est Tourisme. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Tourisme. Afficher tous les articles

jeudi 3 septembre 2015

[texte référent] Fabriquer un sentiment partagé de territorialité : Convention FARO pour les patrimoines, les habitants et la démocratie


Quelques citations en relation directe avec la Convention FARO du Conseil de l'Europe sur "la valeur du patrimoine culturel pour la société".


Mais avant, voici les trois grands principes sur lesquels le texte référent repose, pour rappel (cf. "Plan d'actions 2013-2015").

- La citoyenneté s’appuie sur une communauté spécifiquement ancrée dans un territoire 
- La cohésion sociale est refondée sur des modalités de participation et d’engagement 
- La démocratie locale est renforcée par le développement des capacités d’action de la société civile.

Neuf critères proposent les conditions de mise en œuvre d’initiatives qui peuvent contribuer aux objectifs politiques du Conseil de l’Europe en matière de Droits de l’Homme et de démocratie : 

a. L’affirmation d’un groupe patrimonial (NDLR : les communautés locales Terres Créatives peuvent être les initiateurs)
b. L’émergence d’un consensus au sein de la communauté au sujet de la notion de patrimonialisation 
c. L’existence d’un territoire délimité et d’un imaginaire collectif qui lui est lié 
d. La capacité par le groupe à produire des récits de territoire et à susciter des récits de vie 
e. La présence et l’action de plusieurs passeurs
f. L’appui d’acteurs politiques attentifs et bienveillants 
g. L’émergence d’un nouveau modèle économique 
h. L’affirmation d’un modèle participatif en appui de l’action publique 
i. L’ouverture sur des pratiques d’ « empowerment».

Voici ces citations, en complément.
"Le Patrimoine : objet et action, produit et processus.
Un patrimoine culturel peut, par conséquent, être défini comme « capital culturel» en ce qu’il signifie un ensemble de savoirs complémentaires, savoirs incorporés, objectivés et institutionnels, sources de capacités pour le sujet. 
C’est grâce à cette richesse que le sujet peut exercer, seul ou en commun, pour lui-même et pour autrui, et en tenant compte de la cohérence intergé- nérationnelle, ses droits, libertés et responsabilités. 
Un patrimoine culturel est un capital en ce sens qu’il permet la transmission et le développement d’une richesse culturelle : 
la transmission. Les personnes qui ont créé, entretenu et développé ces œuvres sont pour les générations présentes et à venir des précurseurs qui montrent une voie. Un capital est un pont temporel entre un passé et un futur qui se prépare au présent. Cette mise en valeur de la distance temporelle permet une distanciation salutaire par rapport au présent, favorisant le regard critique sur les confl its hérités du passé et sur la recherche d’excellence à travers les âges ; 
le développement. Un capital culturel est constitué par des savoirs différents par leurs natures, leurs temps, leurs lieux de production ; ils se répondent par contraste ou complémentarité, favorisant interaction et synergie. 
La notion de « communauté patrimoniale » permet de définir les communautés culturelles en rapport aux patrimoines que leurs membres identifient comme leur bien commun. Cette notion est donc à géométrie variable. 
Elle peut signifier tour à tour une association créée spécifiquement pour la sauvegarde d’une œuvre ou d’un site, une ville, un Etat. 
La notion d’appartenance renvoie à celle de communauté : 
politique, fondée sur les principes de l’Etat de droit tels qu’ils sont interprétés dans l’histoire et la constitution de la nation : la citoyenneté est donc une appartenance à une communauté politique singulière fondée – sous peine d’être illégitime – sur des principes universels ; 
culturelle, fondée sur un patrimoine (communauté patrimoniale, selon la convention-cadre) : l’appartenance culturelle est le droit, la liberté et la responsabilité de participer à une communauté singulière, réunie par un patrimoine comme son bien commun, mais qui doit également respecter les principes universels définis par l’ensemble des droits de l’homme (notamment la liberté d’adhérer ou de ne pas adhérer à une communauté), sans quoi elle n’a pas droit de cité dans l’espace démocratique. 
La différence est que la communauté politique implique une appartenance, et donc une citoyenneté multidimensionnelle et complète (civile, économique, sociale et culturelle), alors que la communauté culturelle est relative au patrimoine identifié, ce qui n’empêche qu’elle puisse être transversale par rapport aux communautés politiques."
Citation de l'ouvrage "Le Patrimoine et au-delà", Conseil de l'Europe, 2009. 


Et voici quelques exemples de mise en oeuvre de démarches citoyennes s'inscrivant dans le cadre de la Convention FARO.

- Une "commission patrimoine", un ensemble d'acteurs se sentant individuellement ou collectivement liés à un territoire donné.

- Une "coopérative d'habitants" par la valorisation des patrimoines et de l'accueil des publics par les populations locales.

- "Atelier de révélation urbaine" pour concevoir des parours qui vont permettre de relier et mettre en scène des sites.

- "Sentier métropolitain", pour explorer le milieu périurbain et traverser plusieurs communes.

A travers nos dispositifs Pistes Créatives et Terres Créatives notamment, nous pouvons initier à vos côtés une démarche de développement de Convention FARO de votre territoire.


lundi 10 août 2015

[tourisme] Penser le "Slow Tourisme" pour fabriquer une étreinte intime entre le voyageur et le territoire


Focus sur une tendance lourde, le "slow tourisme" ... qui peut permettre de fabriquer une autre relation, intime, entre le voyageur et le territoire d'accueil.


Le mouvement "slow" serait né en Italie au début des années 80, autour du concept de slowfood. "Se présentant comme une alternative au phénomène du fastfood et, plus largement de la fast life, le phénomène slow s'est par la suite étendu à d'autres secteurs économiques, dont le tourisme", explique le secrétariat d'Etat. 


Copyright : Studio Patten


Se référant aux chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme, il indique que "la croissance du secteur du tourisme vert se situait entre 10 et 20% ces dernières années".

De façon générale, le slow tourisme se caractérise par une relation de proximité avec leur environnement visité, une expérience authentique (en opposition avec la "ludification touristique") et un rythme quotidien doux.
Selon le secrétaire d'Etat chargé de la promotion du tourisme, "le slowtourisme/écotourisme est une façon de voyager centrée autour de la recherche d'une expérience authentique, le besoin de prendre son temps, de respecter son environnement et de vivre au plus près de la population locale. 
Il se caractérise par la recherche de circuits moins empruntés et privilégiant des modes de transports moins polluants". 
C'est une "filière touristique fortement liée à l'écotourisme et toutes les formes de tourisme prônant une expérience authentique et proche de la nature. Elle regroupe plusieurs formes de tourisme centrés sur l'itinérance, les mobilités douces comme le cyclotourisme, le tourisme fluvial, les chemins de fer touristiques ou encore la randonnée".

Concrètement, le "slow tourisme" est composé de 5 composantes, selon le Secrétaire d’État chargé de la promotion du tourisme :

  • des modes de déplacements doux (train, navigation sur de petites embarcations à voile, à rame ou à moteur, vélo, cheval, randonnée pédestre, roulotte, etc.) : 
  • le choix de structures à taille humaine, "ancrées dans leur terroir et leur environnement pour les activités des vacances" ; 
  • la préférence pour des modes d'hébergement "qui permettent de nouer des liens avec les habitants ou avec la nature" (gîte, chambre d'hôte, hébergement chez l'habitant ou en collaboratif, etc.) ; 
  • "suivre le rythme de la vie et des traditions locales", notamment en favorisant le "tourisme collaboratif" ; 
  • une approche "plus écologique et solidaire" du voyage ou des vacances.

Une approche de la "découverte voyageuse" repensée, permettant de tisser un lien étroit, intime, cultivant l'individualité et la collectivité authentique entre la terre d'accueil momentanée et l'individu en quête d'itinérance pleine de sens, de rencontres, de découvertes culinaires et géographiques, pour vivre l'expérience du territoire véritable. 

A la recherche du voyage phylocalique finalement.

lundi 3 août 2015

[focus] Penser le Tourisme par la communauté locale, les cas de Balades et Patrimoines et Pistes Créatives



Voici le dispositif "Balades et Patrimoines-Pistes Créatives" qui permet de valoriser et dynamiser un territoire en mutualisant des actions concertées autour d'un fil rouge : 

la conception, l'outillage et l'animation de parcours touristiques de valorisation des savoir-faire créatifs et des patrimoines vivants, mobilisant une communauté d'acteurs locaux par des actions événementielles et des pistes de découvertes.

Celui-ci permet ainsi de contribuer à :
- la mobilisation citoyenne,
- la formalisation d'un projet de territoire partagé, 
- l'écologie territoriale et tourisme vert à l'aide d'outils d'éco-interprétation en format signalétique, papier, numérique 
- mais aussi en fabriquant des communautés d'acteurs locaux autour d'une ou plusieurs thématiques (Art - Artisanat d'art - Culture - Patrimoines...).

Voici, en affiche, la version rurale, dont le premier projet fut réalisé en 2019-2010 à St Hilaire les Andrésis dans le Loiret, en région Centre.


Et voici la version urbaine, expérimentée à Rouen, en Haute-Normandie depuis 2013, avec l'association Citémomes, spécialisée en ingénierie touristique et culturelle :



En vidéo, les Pistes Créatives de Rouen, existantes depuis 2013.

PRIMA TERRA l'Agence se charge d'observer votre environnement dans une démarche intégrative des acteurs territoriaux (habitants, collectivité, artisans, artistes...), d'analyser, d'imaginer le meilleur système de médiation patrimoniale et bien entendu, de concevoir, pour vous, les outils (papier - numérique - signalétique) les plus adaptés pour valoriser votre territoire, votre projet.
#Le consortium de projets Pistes Créatives - Terres Créatives
a été sélectionné par l'Organisation Internationale de la Francophonie pour le Forum Mondial de la Francophonie Créative de Liège de juillet 2015.

samedi 4 avril 2015

[intervention au CNAM Poitou-Charentes] Le Tourisme enseigné au CNAM s'oriente vers l'approche écosystémique


Alexis Durand Jeanson est intervenu au CNAM Futuroscope, le lundi 23 mars dernier, pour une journée tournée vers l'approche écosystémique et innovante du tourisme. 



Cette journée pratique s'inscrivait dans le cadre de la Licence professionnelle Cnam, en apprentissage, Hôtellerie et Tourisme spécialité chef de projet et créateur d'entreprise touristique, en partenariat avec l'ensemble scolaire Isaac de l'Etoile.

Les étudiants étaient dans des organisations variées telles que des centrales de réservation, des complexes hôteliers, des comités départementaux de tourisme, des offices de tourisme, des châteaux privés ou appartenant à de grands groupes ...

La journée s'est développée de la façon suivante.

- Alexis en quelques mots
- Et vous ?
- Prima Terra l'Agence et quelques exemples de projets
- Des exemples à comparer
- Rendu
- Retour sur la journée

Nous avons ainsi fait un point sur l’inter-connaissance dans la promotion, l'attitude réseau existante et à adopter puis une présentation de Prima Terra l'Agence et des exemples de projets. A partir de ces derniers, nous avons cherché à analyser les éléments clés de posture méthodologique et les points clés de ces modèles économiques.

L'après-midi était en format atelier avec un rendu à présenter en fin de journée.
Il était proposé trois cas de projets touristiques : 
le Voyage à Nantes, la Friche Belle de Mai et le Château de la Bourdaisière.







Les étudiants devaient se mettre en groupe de travail, adopter la méthode de management de projet PMBOK et répondre aux questionnements suivants. 
- Quel concept ?
- Quel modèle économique ?
- Quelle organisation la porte ? Quelle est celle qui l'anime ? 
- Quel public associé (clients, usagers, partenaires...) ?
- Quels temps forts pour la visibilité ?

Puis un rendu devait être réalisé devant les autres groupes, présentant la méthode de travail et les outils employés puis une présentation sous format Pecha Kucha (20 diapositives x 20 secondes).


Il est intéressant de relever que les plus organisés en collectif n'étaient pas systématiquement les meilleurs en communication verbale comme visuelle ...
Un exercice intéressant !

mercredi 13 août 2014

[Vu sur le web] Producteurs locaux et professionnels du tourisme se fédèrent


C’est une initiative de propriétaires de gîtes qui a généré la création en 2013 de l’association Accueillir en Gâtine. L’objectif pour Philippe Barret, Bernard Bretaudeau et Bernard Audurier est de sensibiliser les touristes de passage aux produits locaux, une façon d’allonger leur séjour et de créer de la valeur pour les producteurs [NDLR : un projet englobant des actions d'économie régénérative : valorisation des patrimoines vivants, structuration de la chaîne de valeur du système agro-alimentaire territorial et sensibilisation à un autre mode de consommation par les circuits courts]. 
Cette démarche prend tout son sens cet été avec la diffusion d’une plaquette recensant 16 producteurs locaux adhérents qui proposent des "bons plans" à savoir des réductions sur leurs produits : fruits, légumes, viande, pâtisseries, conserves... ou des visites personnalisées.
30 hébergeurs de tourisme sont également partenaires de cette association. Ils diffuseront auprès de leurs clients ces offres privilégiées [NDLR : des moyens mutualisés limités et des actions concrètes pour lancer une dynamique coopérative]. 
Une façon de dynamiser le tourisme et le consommer local [NDLR : ou comment associer des logiques de circuits courts, de tourisme vert et de valorisation des patrimoines dans une mutualisation de moyens et initiatives au service, finalement, d'un projet de territoire]. 

La diffusion de cette plaquette est une première étape et les responsables de l’association vont solliciter notamment le Pays de Gâtine et des partenaires privés pour les accompagner dans cette démarche collective [NDLR : un projet collectif de coopération au service de dynamiques territoriales convergentes]. Un site Internet devrait également voir le jour prochainement.
Vous aussi, vous cherchez à stimuler la coopération entre acteurs sur votre territoire, orchestrer des rencontres transversales, faire émerger et animer des projets collectifs ? Prima Terra l'Agence et son écosystème humain peut vous accompagner pour fabriquer ensemble des synergies créatives.

mardi 29 juillet 2014

[Rencontre] De la ferme à l'agro-système, un projet de la Ferme de Chassagne en Charente


Rencontre avec Céline Péloquin, de la Ferme de Chassagne©, à Villefagnan, dans le département de Charente (16).


© Site web de Campingdechassagne.fr

Une rencontre qui a pu se faire grâce à une structure de coopération économique "Les ILES en Poitou-Charentes, les ILES ayant pour signification "Initiatives Locales Environnementales et Solidaires". 

Une association loi 1901 œuvrant en nord Charente, Charente Limousine et sud Vienne à la prise d'initiatives et au montage de projets économiques en milieu rural dont Prima Terra l'Agence en est le partenaire technique depuis début 2014.


©Les ILES en Poitou-Charentes, une association de coopération économique en milieu rural.

Une association à l'origine d'une réponse à l'Appel à projets national lancé par le gouvernement actuel pour sélectionner et accompagner des PTCE ou Pôles Territoriaux de Coopération Economique, ces clusters d'un nouveau genre où la coopération remplace la compétition dans une logique d'économie collaborative et ancrée dans un territoire.

Animée par la chef de projets Patricia Audebrand, membre du Bureau tout comme Pierre-Marie Coiteux et Céline Peloquin, de la Ferme, cette structure existe de nombreuses années et stimule, à sa manière, le tissu local.

La Ferme de Chassagne© est d'ailleurs un bel exemple de projet économique et culturel envisageable en milieu rural.

C'est déjà une ferme de production en Agriculture Biologique (lentilles, pois chiches, blé, épeautre, tournesol, foin de luzerne), un groupement d'intérêt économique de producteurs bio, "GIE Ferme de Chassagne" mais aussi un marché de producteurs à la ferme avec des ateliers, des visites découvertes du patrimoine local mais aussi des démonstrations, des ateliers ...


© Site web de Campingdechassagne.fr - Flyer des prochains marchés


Pour faire face à des enjeux, comme aime à le dire Céline : 

- "permettre une alternative de consommation… et de lieux de rencontre (puisque les super-marchés en zone rurale sont trop souvent devenus des lieux de rendez-vous  !!)
- offrir un débouché économique intéressant et faire connaître de nouveaux producteurs bio en vente directe
- redéfinir l'importance du lien direct entre production / consommation et tissu social (mesure de l'impact d'une consommation plus locale sur la vie et "l'allure" de nos territoires), 
- mais aussi oser inverser les centres et circulations, en amenant "la ville à la campagne"
- cibler de temps en temps des thématiques, pour éclairer différemment les messages à transmettre,
- créer un lieu de convivialité, de partage, en y invitant la culture (musicale, plasticienne, etc) !

Nous sommes en pleine 3ème année d'expérience, et il semble que le pari commence à être gagné. "

Mais c'est aussi :

- un Camping à la ferme, piscine comprise, accueillant depuis 1973, du 15 juin au 15 septembre.

- Les  2 Gîtes, avec "la Maison du Chanvre" (4 à 5 places) et "le Fournil" (2 à 3 places), dans des bâtiments restaurés pour l'occasion.


©  Site web de Campingdechassagne.fr - Gîte de la Maison du Charme

- Une Meunerie, pour transformer les céréales en farines, à l'aide d'un véritable moulin à meule de pierres naturelles.


©  Site web de Campingdechassagne.fr - La Meunerie

- Un Fournil, pour fabriquer du pain au levain naturel... Du bon pain cuit les mardis et samedis puis vendus en soirée à la ferme mais aussi sur le marché voisin de Ruffec et aux 2 magasins bio locaux.

Un bel exemple d'agro-système économique et culturel, né d'une initiative privée pour repenser le modèle économique de l'agriculteur en territoire rural.
Lorsque l'on échange avec Céline ou François, son mari, ont se rend compte que le chemin ne fut pas simple jusqu'à ce jour... 

Mais aujourd'hui, ils ne sont pas prêts de s'arrêter !

Si, vous aussi, vous souhaitez créer de toutes pièces ou dynamiser un projet de lieu partagé (gîte/camping à la ferme, marché communautaire, tiers-lieu...), conciliant tourisme vert, alimentation saine, valorisation des patrimoines, des circuits courts et diffusion culturelle en milieu rural, contactez-nous !

Pour "visiter" encore un peu plus la Ferme de Chassagne©, découvrez l'intervention de Céline Peloquin lors d'un atelier-rencontre "Charentes Terres Créatives" à Verteuil-sur-Charente !




jeudi 10 juillet 2014

[Innovation territoriale] Tourisme, Animation territoriale et Communautés locales


Expérimenté depuis début 2014 avec "Charentes terres créatives", le dispositif Terres Créatives est un système open source d'émergence, d'agrégation et d'animation de communautés informelles ouvertes sur les territoires autour de l'idée que la Créativité, bien orientée, peut être source de dynamiques transversales et participatives sur les territoires.

Ici, le réseau national citoyen "Terres Créatives" que nous avons fondé et son pendant local "Charentes Terres Créatives". La photo est celle d'un atelier-rencontre organisé le mardi 20 mars 2014 à Vénérand près de Saintes (17), autour du thème "Faire émerger et organiser un projet innovant, créatif ou culturel".

PRIMA TERRA l'Agence se charge d'imaginer, de concevoir (programme et outils créatifs),et si besoin de produire des actions événementielles ponctuelles ou régulières (avec notre écosystème), recherchant le lieu inspirant et décalé à la hauteur des valeurs créatives et innovantes de votre projet.

Le principe :

Faire rencontrer les porteurs d'idées et initiatives dans des "lieux du commun" inspirants (PMU, bibliothèque, musée, jardin d'artistes...)
Faire émerger des passerelles collaboratives
Valoriser des projets créatifs, innovants et culturels sur les territoires
Développer un "autre" tourisme, social et créatif 
Il en existe déjà dans les Normandies, en Ile-de-France, en Poitou-Charentes ... et bientôt en Pays-de-la-Loire et Région Centre.
Soyez des nôtres !

En vidéo :



Vous êtes intéressé ?

Email : terrescreatives [at] prima-terra.fr
Site web Terres Créatives : http://terrescreatives.tumblr.com/
Site web Charentes Terres Créatives : http://charentes-terrescreatives.fr/

mardi 25 février 2014

Séduire la clientèle d'affaires sur son territoire par les forfaits séminaires "clé en main"




Un extrait de la veille que nous réalisons nous a permis de faire ressortir cette information intéressante sur la clientèle d'affaires dans le tourisme.


TOURISME D'AFFAIRES & SÉMINAIRES


Le département Séminaires Solutions de la chaîne Best Western lance des forfaits séminaires "clé en main". Sur le site Internet, les entreprises pourront consulter une offre variée et adaptée à l'évolution des attentes des entreprises et de leurs salariés. 220 destinations et 450 activités sont disponibles en France. 

La gamme de forfaits se compose de plusieurs thématiques : "Les festifs", "Les insolites", "Les gastronomiques et terroirs", "Les eco friendly", "Les dynamiques". Les packages proposés comprennent l'hébergement, une journée de travail et une activité de "teambuilding" pour renforcer la cohésion des équipes.

Source : themavision.fr, 13/11/2013

dimanche 16 février 2014

"Convergences Collectives en Limousin" : projet transversal et multidimensionnel pour la Région Limousine


"Convergences Collectives en Limousin" est un projet multidimensionnel au croisement de l'écologie urbaine, de l'investissement de l'espace public, de créations artistiques et participatives. 

Notre démarche consiste à susciter l'émergence de nouvelles manières de vivre ensemble.




Prima Terra l'Agence est à l'initiative, avec Célia Brun, paysagiste dplg de l'Agence Regards Croisés, de ce projet à multiples facettes. 

Prima Terra l'Agence est maintenant chargée de son animation, en partenariat avec le COPA - Via Paysage, programme de Recherche-Action sur l'espace public, de l'association nationale des Acteurs de l'Aménagement des Territoires, Via Paysage.

Au programme en 2014, plusieurs actions avec le territoire limousin sont développées :

- Un concours national de design pour la conception d'un mobilier de compostage collectif pour Limoges.

- L'investissement d'une friche en plein cœur de Limoges, aménagée et vitalisée avec les habitants.

- La découverte du patrimoine local, par des parcours créatifs et des supports de communication interactifs ...

vendredi 3 janvier 2014

Un Jardin des sculptures en Normandie


Il y a de cela plusieurs années, j'ai réalisé un stage sur les paysages et les arts avec Jean-Marc de Pas, artiste et paysagiste, dans les Jardins du Château de Bois-Guilbert (76750).

A l'époque, quelques ateliers de groupes étaient organisés, Jean-Marc, le propriétaire et artiste-paysagiste, plantait encore beaucoup de plants d'arbres récoltés dans la forêt voisine avec l'aide de stagiaires, comme moi à l'époque, Stéphanie, sa compagne, développait la communication du projet de façon encore timide ...




Des années sont passées depuis ce stage, où le parc de sculptures venait à peine d'être labellisé "Jardin Remarquable" ...

Depuis, celui-ci est devenu un parc à multiples activités autour des sculptures et des paysages, valorisant les patrimoines présents en place depuis de nombreuses générations.

 Animations et ateliers artistiques, restauration du patrimoine bâti, visite grand public et de groupes des jardins, séminaires, réceptions et événementiels, stages et formations, galerie d'art ...

Une belle évolution pour ce lieu magnifique où des paysages enchanteurs côtoient des pépites artistiques, une chaleur humaine et un transmission des savoir-faire.

Je vous invite à vous y rendre.

Les Jardins de Bois-Guilbert,
Château de Bois-Guilbert
76750 Bois-Guilbert

Téléphone : 02 35 34 86 56
E-mail : contact@lejardindessculptures.com

Demander Stéphanie de Pas de notre part.

mardi 24 décembre 2013

Dessins au bord des affluents de la Charente


Quoi de mieux que de dessiner au bord de l'eau, dans la campagne, pour observer, comprendre et découvrir les beautés de nos pays ?

C'est ce qu'à développer Alexis, à l'occasion d'une sortie estivale avec des adolescents de 17-18 ans en Charente près d'Aigre (16140).

Une occasion unique de dessiner le patrimoine vernaculaire (lavoirs, églises...) mais aussi la beauté végétale environnante.

Ici, des planches réalisées au fusain avec un temps limité (de 3 à 10 minutes).






Ici, une planche réalisée avec des feutres pinceaux en 15 minutes.



Pourquoi ne pas proposer des ateliers de découverte de la Nature et des Patrimoines de la campagne par le dessin et le Paysage ? 

Prima Terra peut se charger de concevoir les parcours, programmer les interventions et les thématiques voire animer ces dernières.

Bonnes fêtes à vous et à bientôt !

mardi 12 novembre 2013

Découverte des patrimoines par le numérique embarqué


"La Cité de l’architecture & du patrimoine renouvelle son offre numérique et propose deux nouvelles applications gratuites pour les téléphones mobiles : 

Cité de l'archi et le Visioguide du musée des monuments français disponibles Google play et Itunes." 



Une autre façon de valoriser le patrimoine culturel, permettant de différencier son savoir-faire.

Une possibilité offerte pour les Collectivités locales, les Etablissements publics locaux mais aussi les zones d'activités, les Entreprises, les Acteurs de l'ESS ... par PRIMA TERRA l'Agence hybride en Aménagement et Valorisation des territoires. 

Alors n'hésitez plus, contactez-nous !


Source : http://www.citechaillot.fr/fr/infos_pratiques/applications_mobiles/

lundi 14 octobre 2013

Quand le concept de "Ville durable" rencontre celui de "Smart Tourism"


Lorsque le concept de "ville durable" rencontre les TIC, cela créer des innovations au service des usages. L'exemple de l'événement organisé à Nice à la SKEMA, par Télécom Valley, le 10 octobre dernier en est un exemple...

Pour titre, "Smart tourism, TIC et OpenData" où comment l' écotourisme pourrait intégrer des webapps, des données libres, des services intelligents pour faciliter la vie du touriste en voyage.

Une réflexion intéressante pour donner de la liberté d'action, de l'autonomie d'usages mais également de l'inclusion sociale dans les pays visités, rendant le tourisme non plus une couche supplémentaire d'activité économie sur un territoire mais bien une case complémentaire de l'échiquier, sous une forme symbiotique.

Voici une vidée de présentation de ce colloque.


Journée M tourisme par TELECOM_VALLEY


Vous souhaitez en savoir plus ? Prima Terra l'Agence peut vous accompagner dans votre réflexion de valorisation territoriale, accompagnée d'expertises sélectionnées en Loisirs Culture Tourisme mais également en TIC.