Affichage des articles dont le libellé est Télétravail. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Télétravail. Afficher tous les articles

lundi 10 avril 2017

Le télétravail, une opportunité à valoriser pour les territoires ? CGET - 21 mars 2017

Dans le cadre du lancement d’un plan national de déploiement du télétravail et de l’ouverture de la plateforme d’échanges, de discussions et de partage « teletravailler.fr », le CGET a organisé le 21 mars dernier une journée d’études sur le sujet, en présence de Sonia Woelfflin, designer à Prima Terra.

Le télétravail répond aujourd’hui à une demande sociale et une demande du gouvernement. Mais il modifie aussi l’organisation du travail et nécessite la définition d’un cadrage réglementaire. 

Comment accompagner les employeurs ? 
Comment définir un cadre législatif ? 
En quoi est-il un atout pour les territoires ? Quels impacts peut-il avoir ?

C’est dans cette réflexion que plusieurs intervenants ont fait part de leurs retours d’expériences.



Le télétravail, un atout qui participe à la dynamisation du territoire

Dans un contexte social qui évolue, le télétravail répond au besoin d’autonomie, de bien-être et de qualité de vie au travail. Au regard des expériences communiquées, les télétravailleurs semblent moins stressés, plus productifs, plus créatifs et critiques vis-à-vis de leur entreprise.

Pour les territoires, le télétravail et le développement du numérique permettent de relocaliser l’emploi, de conserver des activités, des services et une population dans les milieux ruraux. Il peut aussi conduire à un réinvestissement et une revitalisation de patrimoines publics ou privés, en leur offrant une nouvelle vie.

Plus largement, le télétravail facilite la transition vers le développement durable en répondant aux enjeux de mobilité. Il réduit les pics de pollution dans les grandes agglomérations en limitant ou en supprimant des déplacements quotidiens.


La nécessité d’accompagner et d’organiser cette nouvelle forme de travail

Mais sa mise en place percute l’organisation actuelle du travail et soulève quelques inquiétudes comme le risque d’isolement, la perte de sens du travail et de l’esprit collectif des employés.

Des freins culturels, économiques et organisationnels subsistent. Le télétravail réinterroge les modalités du management et questionne aussi la sûreté des données sur internet.


Les tiers-lieux comme alternative

Les tiers-lieux sont des espaces (de travail) partagés et collaboratifs. Trois types de tiers-lieux ont été présentés:


  • Les centres d’affaires,
  • Les télé-centres, plus souvent situés sur des territoires ruraux ou péri-urbains, qui accueillent des télétravailleurs permanents,
  • Les espaces de co-working, en forte explosion, qui sont animés par une communauté et ouverts à tous types de professionnels. Ici, la médiation est essentielle pour le développement des projets (fab-manager, facilitateur…). L’objectif est que les utilisateurs collaborent entre eux et s’impliquent dans la vie du lieu. 
Les tiers-lieux donnent l’opportunité d’être au contact des autres et dans certains cas, de valoriser des patrimoines inutilisés. Ils peuvent fédérer un réseau, créer un écosystème sur un territoire et représenter un facteur d’attractivité et un levier pour le développement local. Les usages sont flexibles et il peut être intéressant de les croiser comme dans les espaces hybrides, notamment avec une Maison de Service au Public. 

Cartographie bêta des espaces hybrides et autres tiers-lieux, par Prima Terra l'Agence, repris par Sylvia Fredriksson, designer-chercheuse du pôle de recherche de la cité du design et le RDC, pour la 10e Biennale internationale du design de Saint-Étienne.


Vers de nouvelles formes de travail

Pour accompagner ce changement, il est nécessaire de développer une approche organisationnelle, le management étant au cœur de cette transition. Des actions d’informations pour se préparer et pour rassurer doivent être mises en place.

Il faut pouvoir analyser les risques et les opportunités du télétravail et ajuster son organisation au fil du temps, de même pour les territoires, en identifiant des solutions d’appropriation pour chaque catégorie (péri-urbain, rural, montagne, outre-mer…).

Enfin, pour les territoires, la mise en réseau les acteurs est importante pour créer une dynamique et soutenir ces lieux.



Si vous souhaitez fonder, construire et animer des réseaux et lieux porteurs de créativités réellement novateurs et engagés dans le développement local, au service d'un intérêt collectif, contactez-nous !

Si vous êtes chercheurs, consultants ou réseaux de tiers-lieux existants, contactez-nous afin d'obtenir vos accès à l'#Obsidienne, le réseau-observatoire des consultants, chercheurs et réseaux sur les tiers-lieux et espaces partagés !


mercredi 13 juillet 2016

[veille tiers-lieux] 8 scénarios proposés pour le Bureau de demain !


Suite à notre veille et notre recherche-action sur les espaces hybrides et autres tiers-lieux, nous avons découvert un travail de Stoneup qui propose 8 scénarios pour le travail (et donc le Bureau) de demain.

Cette analyse fait ressortir trois variables susceptibles de favoriser des évolutions différentes des lieux de travail.

- Le mode de contractualisation du travail : majoritairement indépendant ou salarié demain ?

- Les transports : transports urbains et périurbains fluidifiés ? Transports congestionnés ?

- Les technologies de communication : TIC permettent le remplacement des rdv physiques ou rencontres physiques en majorité ?


Et voici l'image qui résume le propos en 8 scénarios :



Et voici deux analyses intéressantes de confrères pour compléter la réflexion sur le sujet [cliquer sur l'image ou le lien pour poursuivre la lecture sur les analyses].

Avec une tentative d'analyse des Bureaux de demain :


Et un baromètre des "tiers-lieux" en France depuis 6 ans :




Et enfin, la transformation du réseau des tiers-lieux né Poitou-Charentes en association coopérative sous le nom "COMMUN ESPACE", réseau né en Charentes-Poitou en 2016 de lieux partagés cherchant l'équilibre des temps d'apprentissage, de travail et d'épanouissement personnel.


Au plaisir d'échanger avec vous sur le projet de lieu partagé que vous portez.
A bientôt !

mardi 15 mars 2016

[Espaces hybrides] Télétravail et télécentres, les fonctionnaires ont leur décret


Le décret d'application de la loi Sauvadet de mars 2012 portant sur le télétravail des fonctionnaires, qui leur permettra de travailler partiellement à leur domicile ou dans des locaux professionnels distincts de ceux de leur employeur public et de leur lieu d'affectation, comme les salariés du secteur privé, a été publié au Journal Officiel.


A partir d'une sélection d'articles repérés dans la presse spécialisée, Cap Rural vous propose un point sur les possibilités offertes par ce texte de loi, des outils pour une mise en place du télétravail dans votre structure, des expériences de territoire ayant développé des télécentres pour des bénéfices en termes d'attractivité, de création d'entreprises et d'emplois ... 

Car le guide 2016 de la direction générale de l'administration et de la fonction publique l'explique clairement : le télétravail "constitue également un outil d'aménagement du territoire en ouvrant des perspectives de maintien de la population dans les zones rurales et de rééquilibrage démographique à l'intérieur du territoire national".

L'occasion d'imaginer et construire des espaces hybrides adaptés à ces nouveaux travailleurs nomades !

Plus d'informations ici.

lundi 20 octobre 2014

[retour d'expériences] Impact économique du télétravail en milieu rural


Retour sur un article web (© Cap Rural) issu de notre veille journalière...

Le Pays de Murat, dans le Cantal, développe depuis 2008 une politique autour de l'accueil et de l'accompagnement de télétravailleurs en milieu rural


Pour la première fois, une étude commandée par l'Agence Régionale de Développement des Territoires d'Auvergne (ARDTA) évalue les retombées économiques sur ce territoire, le premier à avoir créé un télécentre dans le département et qui organise annuellement des sessions de coaching-formation au télétravail indépendant et salarié ainsi qu'un forum du télétravail. 

Ainsi, selon l'étude, en cinq ans :

25 entrepreneurs ont créé ou transféré leur activité sur le territoire (soit 52 nouveaux arrivants dont 16 enfants), 
660 000 euros ont été investis par ces télétravailleurs dans des projets immobiliers, 
61 emplois directs, indirects ou induits ont été créés, 
et on estime à plus 1,9 million d'euros les revenus générés par ces nouveaux arrivants


Car les retours sont multiples pour le territoire et l'investissement en vaut la chandelle à en lire les résultats de l'étude du cabinet !

"Pour 1 € dépensé, 8 € sont réinvestis"
Des familles qui font des courses, mangent au restaurant, deviennent parfois propriétaires de leur logement… L'étude démontre que 60 % des revenus dégagés par ces actifs - près d'1,9 M€ sur 5 ans - sont réinvestis dans l'économie locale, soit 1,2 M€. En outre, ces 25 télétravailleurs génèrent eux-mêmes des emplois indirects et, en cascade, ce que l'on nomme des emplois induits (générés par la consommation de biens, de services…).


Et ce phénomène pourrait se poursuivre voire s'amplifier les prochaines années avec l'arrivée d'autres télétravailleurs, recherchant le bien-être et la qualité de vie rural aux possibilités offertes par le travail numérique en tout ou partie à distance.
"Selon des scénarii prospectifs élaborés dans le cadre de cette même étude, le pays de Murat pourrait compter entre 23 et 50 nouveaux entrepreneurs en télétravail ou coworking d’ici 10 ans générant eux-mêmes de nouvelles sources de revenu."
Et le dispositif mis en place sur le territoire comme les sessions de coaching-formation ou le Forum du télétravail génère des flux intéressants pour faire découvrir les atouts du territoire ... 
"Chaque année, le territoire organise cinq sessions de coaching-formation au télétravail indépendant et salarié ainsi que le Forum du télétravail, un événement qui attire des centaines de participants de toute la France – indépendants, salariés, experts, porteurs de projets économiques, élus, techniciens de collectivités, étudiants… intéressés par les usages numériques et l’économie collaborative. 
... mais aussi avec les retombées économiques locales, de plus de 135 000 € de dépenses de consommation.
L’étude révèle que ces différents publics venus séjourner dans le territoire entre 2008 et 2013 pour assister à la formation, participer au Forum du télétravail ou simplement bénéficier d’un retour d’expérience de la collectivité sur son dispositif télétravail, ont généré plus de 135 000 euros de dépenses de consommation dans l’économie locale (nuitées, restauration, commerces de proximité…). "

Au final, une action intéressante aux répercussions transversales et pluriannuelles qui ne peut pousser les élus de communes rurales à investir dans des projets de tiers-lieux, espaces de co-working, bibliothèques et logements partagés ... une manière de repenser l'Habitat et le Travail tout en élaborant une politique globale de Transition énergétique ambitieuse !

Une infographie synthétise les résultats de l'enquête réalisée en 2014.



A lire en ligne :

VOUS ÊTES ÉLU ?
Vous cherchez à installer de nouveaux travailleurs sur votre territoire rural en valorisant le patrimoine bâti existant;
démontrer que vos campagnes sont innovantes et savent aller de l'avant tout en respectant les traditions;
mettre en place une Transition écologique et énergétique ambitieuse et concrète
ou encore développer la Croissance verte sur votre territoire ?
VOUS ÊTES PORTEUR DE PROJET, ENTREPRENEUR, TÉLÉTRAVAILLEUR ?
Vous souhaitez vous installer en campagne mais nous ne savez comment
ou vous cherchez un lieu à partager pour rencontrer d'autres télétravailleurs et entrepreneurs ?
VOUS ÊTES EN POSSESSION DE PATRIMOINE BÂTI ?
Vous souhaitez transformer votre grange ou une dépendance en espace partagé
ou élaborer ce projet afin de le réhabiliter durablement et le présenter ensuite aux élus et institutions référentes pour obtenir leur soutien ?

> Nous pouvons vous accompagner, à l'instar du projet rural issu des anciennes tuileries de Niollet, à Garat (16), à associer réhabilitation du bâti par une économie sobre de projet et le"développement créatif, socio-économique et environnemental du territoire environnant*".

* Extrait de l'objet social de l'association de préfiguration d'une coopérative d'intérêt territorial de Niollet.

Articles les plus consultés