Affichage des articles dont le libellé est Se rencontrer. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Se rencontrer. Afficher tous les articles

vendredi 10 juin 2016

SAVE THE DATE - Rdv à St Ouen pour le OUI NOUS SOMMES PAYSAGE.S !


Mathilde Cota, Sonia Woelfflin, Camille They, Mathilde Haldenwang, Cécile Villiers et Alexis Durand Jeanson, explorateurs.rices de Prima Terra, participent voire co-organisent une grande rencontre à St Ouen sur Seine, le vendredi 24 et samedi 25 juin 2016, sur le thème du "OUI NOUS SOMMES PAYSAGE.S".

Un événement porté par l'association-réseau francophone VIA PAYSAGE, dont certains coopérateurs sont membres historiques, partenaire du projet de réseau international de recherche-action sur les "Paysage.s collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".



Nous découvrirons un programme dense et varié avec des visites de lieux partagés, des présentations de projets, pratiques et réseaux, un chantier participatif, un repas coopératif ...

Plus d'informations ici : viapaysage.blogspot.fr/2016/03/yes-we-are-2016.html

A bientôt !

mercredi 3 février 2016

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Rouen !


Voici le programme prévisionnel de la prochaine journée d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition" qui aura lieu le 1er avril 2016 à Rouen.

LOGO PCDD paysages colldurdesir v29 09 2015.jpg

Pour rappel, le projet possède 3 axes directeurs de travail : 
la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.

Le séminaire ouvert à tous se déroulera le :


VENDREDI 01 avril de 10 heures à 16h30 :



LIEU : ESPE de l’académie de Rouen, Université de Rouen, sur le Campus du Mont-Sant-Aignan


Matin :
Réunion bilan par l'équipe d'acteurs-chercheurs sur les avancées, projets et moyens de la dynamique PAYSAGE.S. Une rétrospective sera présentée pour l'occasion.


Midi :
Déjeuner entre 12h30 et 13 h30 à l’ESPE


Après-midi, de 14 h à 16h30 :
Atelier avec l'ensemble des acteurs-chercheurs, partenaires et institutions pour présenter l'état actuel de la dynamique et élaborer concrètement les perspectives futures.


L’équipe projet de recherche, PAYSAGE.S Collaboratifs, Durables et Désirables, vous propose en amont pour l'équipe de chercheurs :


JEUDI 31 mars à partir de 20 heures :
de se retrouver lors d’un dîner offert dans le cadre du programme GRR/CSN  Aglo-Glob à la brasserie :


LA WALSHEIM
260 RUE MARTAINVILLE
76000 ROUEN
Tel: 02 35 98 27 50


une table nous sera réservée au nom de Jean-Marc LANGE.




INFOS PRATIQUES :
Accessibilité : accès possible par tous à la journée du 1er avril de rencontres,  mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
Contacts : 
Prima Terra :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr  
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

dimanche 27 septembre 2015

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Paris et St Ouen !


Voici le programme prévisionnel des deux prochaines journées d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".




Pour rappel, le projet a 3 axes directeurs de travail : 
- la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
- le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
- et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.


VENDREDI 16 OCTOBRE

Entre 9 h 15 et 9h45 : on se retrouve, uniquement l'équipe de chercheurs et de Prima Terra l'Agence (pour cause de contenance réduite du lieu le matin), à Paris en sortie de l'arrêt de métro Bastille près de la rue de la Roquette (sortie n°2).

10 h - 12 h 30 : on visite un lieu parisien actif dans l'environnement, le Wild Touch Lab à Paris 11ème, ayant certainement des liens avec les paysages collaboratifs, durables et désirables. 
Coordonnées : Passage du Cheval blanc / Cours de Mars, 2 rue de la Roquette, 75011 Paris 
Interlocutrice : Anne-Claire BIHAN-POUDEC 07 82 62 06 37 anne-claire@wild-touch.org




Wild-Touch est une association d'intérêt général à but non lucratif qui a été fondée par le réalisateur Luc Jacquet (La marche de l'empereur, oscar du meilleur documentaire). L'association mène des actions de sensibilisation à l'environnement auprès du grand public et des publics jeunes par deux biais essentiellement :- Elle crée des outils pédagogiques innovants, validés par un comité d'expert scientifiques internationaux, par exemple la plateforme web "la glace et le ciel" qui rassemble de nombreuse vidéos, paroles d'experts sur le sujet du réchauffement climatique, ses causes et ses enjeux : http://education.laglaceetleciel.com- Elle mène des actions de terrain à la rencontre des publics et anime des conférences, des jeux et des évènements artistiques et pédagogiques.  
Le Wild-TouchLab est un espace de création collaborative ouvert de l'association où chaque bénévole, artiste, scientifique, pédagogue, est invité à partager ses projets et ses compétences. On y développe des formes créatives pour transmettre de la connaissance sur le fonctionnement de la planète et les enjeux de sa préservation. Les œuvres plastiques, photos, multimédias qui en émergent deviennent de nouveaux supports pour interpeller chacun sur la relation de l’homme à son environnement.
Programme prévisionnel de la matinée :
10h : Accueil café-thé
10h-10h45 : présentation du Wild Touch Lab
10h45-11h15 : présentation synthétique du projet Paysage.s
11h15-12h30 : atelier en sous-groupe, en utilisant le jeu Feelings, pour discerner les sentiments sur l'avenir du projet (ex : donner votre sentiment et déterminer celui de votre voisin face à la situation suivante "dans 2 ans, Paysage.s est un projet de coopération européenne sur les fleuves" ou "En 2016, Paysage.s est organisé en association de valorisation économique et culturelle de la recherche produite autour des paysages", etc.). 

12h30 et 13h30 : pause déjeuner, sur place ou dehors !

14h30 - 15h30 : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54", espace hybride animé par Via Paysage.
Coordonnées : arrêt de métro "Garibaldi" puis direction, à pied à 7 minutes, "Porte de Montmartre" 
Rdv devant le Lycée Auguste Blanqui, 54 rue Charles Schmidt, St Ouen sur Seine
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
Sonia et Mathilde, membres de Via Paysage, vous feront un tour du jardin et vous présenteront l'histoire du lieu. 

16h - 18h : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt puis du Grand Parc.
Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv devant la Maison des Projets de la Ville, 49 rue Albert Dhalenne, St Ouen sur Seine (tél. : 01 40 12 86 17)
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
avec, peut-être, l'honneur d'avoir les explications de l'Agence TER, maîtrise d'oeuvre du projet.


19h30 - 23 h30 : repas partagé (sur invitation) à St Ouen sur Seine au Neruda Lab où Camille They, artiste et présidente de Via Paysage, peut nous organiser un repas gourmand.


Coordonnées : 16 bis rue Salvador Allende, St Ouen sur Seine
Interlocutrices : Camille They 06 80 89 48 72 - camille.they@orange.fr ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr





23h à 8h30 le lendemain : hébergement possible chez l'habitant avec Accueil Banlieues ou dans votre entourage.

###

SAMEDI 17 OCTOBRE au Grand Parc de St Ouen sur Seine

> Invités : tout public. Cependant, il est important d'arriver à 9 heures ou 14 heures pour des raisons d'accès au site.

Cette journée est organisée avec la participation de l'association Via Paysage et des membres de l'espace hybride Neruda Lab.

Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv à la Serre pédagogique du Grand Parc. 
Le mot de passe est "ateliers Paysages ou PCDD" auprès des gardiens (téléphone : 06 14 24 20 25) pour accéder au lieu de rencontre de la Serre.
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr ou Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 - alexis@prima-terra.fr

9h - 10 h : atelier plénière de synthèse du projet PCDD : avancées, possibles, moyens... + exposition de présentation du projet

10h-10h30 : pause café

10h30 - 12h30 : 2 ateliers au choix

- spécial élus, techniciens et chercheurs : "Vers une Recherche apprenante et collaborative au fil de la Seine" ou, si public non présent, "Atelier logo du projet"
- spécial Monsieur tout le monde : "Vers des paysages collaboratifs, durables et désirables, des possibles ici, au fil de la Seine ?"

12h30 - 14 h : repas partagé (chacun amène quelque chose, sucré-salé-boissons)

14h - 16h30 : 3 ateliers grand public au choix :

- COLLABORATIF "designer, élu, jardinier, technicien paysagiste, ... comment être acteur et chercheur dans mes projets ?"
- DURABLE "professeur, technicien, chercheur, animateur ... comment puis-je parler et transmettre sur les paysages ?"
- DESIRABLE "habitant, technicien, pros du tourisme, créateurs ... comment rendre les paysages de mon quotidien sexy ?"

- ​A 17 h : restitution des deux jours et conclusions


INFOS PRATIQUES :
 - Accessibilité : accès possible par tous aux deux jours de rencontres (sauf la matinée du vendredi), gratuit (participation aux repas) mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
- Hébergement : il est possible d'être hébergé au plus proche de St Ouen sur Seine avec l'association Accueil Banlieues.
- Contacts : 
Prima Terra l'Agence :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr 
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

vendredi 25 septembre 2015

[retour sur une intervention] "Développer un profil d'expert.e" pour le Réseau Mam'Preneurs


Retour sur l'atelier "Développer un profil d'expert.e" pour le réseau Mam'preneurs, à Paris, dans le 14ème arrondissement, le vendredi 18 septembre 2015. 

Alexis Durand Jeanson était convié par Marie Montel, créatrice d'une marque de linge et accessoirces pour bébés et enfants, Mimi et Lulu. Ils s'étaient rencontrés à l'occasion d'une formation animée par Alexis à Paris sur "la construction et le développement de son réseau pour son projet professionnel". 

Nous remercions Marie et Delphine Amsellem de leur invitation !

Voici le retour en image et en notes, où nous étions plus d'une vingtaine de chefs d'entreprises.



Quelques retours suite à des échanges en plénière puis en sous-groupes.
Voici quelques réflexions, qui doivent exister dans l'esprit du porteur de projet / chef d'entreprise pour développer une "existence" en tant qu'expert.e.

- Expert // Expertise : différentes dimensions ...
  • Expert 
    • juridique (titre qui permet d'expertiser...), 
    • professionnel avec différents niveaux de reconnaissance (pairs à pairs, partenaires clients ...)
  • Expertise 
    • en recherche : le titre de doctorant, le statut de chercheur, de professeur des universités ...
    • en sciences et notamment en médecine : la communication dans des revues scientifiques, des colloques ...
    • métier, relative à une connaissance d'un thème, d'un environnement professionnel : le consultant par exemple.

- Quelques ingrédients pour se faire reconnaître en tant qu'expert.e.
  •  Passion : vivre de sa passion ou vivre passionnément d'un travail ?
  • Valeurs : les afficher, les assumer. Il faut porter, incarner humainement son projet.
  • Atouts différenciateurs : les exprimer, les mettre en avant.
  • Son entourage de projet : le mettre en valeur.
  • Imager : rendre tangible, illustrer son travail de références pour valoriser son image de marque, ses partenaires.
  • Expériences de vie : capitaliser sur ses emplois, ses échecs, ses réussites...
  • Etre en accord avec son expertise.
  • Singularité : assumer son métier, même s'il est nouveau, valoriser les "nouveautés professionnelles" (les outils, la posture, le lieu...).
  • Culture du marché : valoriser son environnement culturel (les relations, le code du métier, le vocabulaire...).
  • Feeling : être soi-même au quotidien.
  • Du "sur mesure".
  • Résonner : "être la personne qu'il vous faut".
  • Liberté de ton : démontrer son indépendance de réflexion, donner son point de vue et donc éviter les conflits d'intérêts, le jugement.
  • Communiquer : en faisant attention aux mots clés sur votre carte de visite ...
  • Ambition : il ne faut pas hésiter à l'assumer, l'exprimer, avec une lecture d'ouvrage comme celui de Paul Arden, célèbre publicitaire, qui s'intitule "Vous pouvez être ce que vous voulez être".


Enfin, votre projet étant unique, c'est à vous de vous positionner, exister de façon unique en fonction de vos clients, eux-mêmes uniques si vous êtes expert.e.s.

lundi 21 septembre 2015

[Café des projets] Rendez-vous au CRIJ de Poitiers pour nous rencontrer et vous orienter !


Nous serons présents au Café des projets à Poitiers (CRIJ Poitiers) pour orienter les porteurs de projets, entrepreneuriaux ou plus hybrides. 

A bientôt le jeudi 15 octobre entre 16 et 20 heures !




Pour rappel, voici une présentation de notre structure.

PRIMA TERRA l'Agence est une coopérative d'accompagnement de projets collectifs, s'appuyant sur les ressources locales, la créativité territoriale et les patrimoines, matériels et immatériels.  

Nos thèmes de prédilection sont les nouveaux habitats (travail, logement, tiers lieux...), les savoir-faire et matières locales, le tourisme et les relations aux communautés locales ainsi que les formes de recherche et d'innovations. 
contact-agence@prima-terra.frwww.prima-terra.fr 

lundi 29 septembre 2014

[Lu sur le Web] Les Biens communs et la Culture du Penser qui devient Faire


Echanges libres extraits du Forum francophone des Biens communs...

A partir des éléments que tu nous a transmis, je focalise sur les points suivants :
"pour l'action, des processus reproductibles d'élaboration collective de solutions
​ ​
aborder la ville comme un système vivant, un écosystème, ... "
"processus de création commune des politiques plutôt que sur des institutions,"
"des relations entre acteurs, ..."
"Ce qui compte, en définitive, c’est de relier ceux qui sont la référence et le point d’appui des communautés"
Cela me conduit à identifier une certaine maturité des acteurs aujourd'hui à construire une "pédagogie de l'ecosystème d'affaires"*. 
Dans le monde de l'innovation entrepreneuriale, ce vocable est devenu un gimmick, mais cela témoigne justement d'une disponibilité à construire des dispositifs économiques cohérents, nourris par un foisonnement d'initiatives et de relais (plateformes) qui font masse critique pour entrainer dans la dynamique des acteurs - jusque-là non impliqués - parce que l'on parle solutions.
Certains vont immédiatement répondre "PTCE" mais je pense encore plus micro, au niveau de l'habitant.
Focaliser sur l'élaboration et la gouvernance d'ecosystèmes à l'échelle locale me semble une porte d'entrée pour des communautés exclues des flux de richesses et des acteurs insérés dans des circuits économiques obsolètes.
Autrement dit, à l'échelle individuelle, comment est-ce que je pense la transformation (ou reconstruction) de mon tissus de relations socio-économiques ? Et de quels outils je dispose pour le faire ? (les plateformes actuelles sont insuffisantes).
Dans ce contexte, comment les acteurs des communs vont-ils m'aider à donner du sens à cette transformation ? 
Et donc quelles méthodologies les acteurs des communs doivent-ils déployer dans cette perspective ?
*au sens d'un "Ensemble des relations (verticales, horizontales et transversales ; directes ou non ; formalisées ou non) entre acteurs hétérogènes guidés par la promotion d’une ressource commune et d’une idéologie qui entraîne le développement de compétences partagées (compétences écosystémiques)."

Ces questions nous amènent à chercher des réponses par des dispositifs expérimentaux associant les plateformes de communautés, d'échelle transterritoriale, en passant par les communautés d'acteurs, d'échelle territoriale et locale, en arrivant jusqu'à la micro-locale de l'acteur-usager-habitant lui-même.

Solution expérimentale open source et open utilisation. Seules les "énergies actives" en sont maîtres.


Nous tentons actuellement d'expérimenter la question à travers Terres Créatives les communautés et son implantation dans divers territoires, de la Charente (ruralité agricole et viticole à population vieillissante) à la Charente-Maritime (proximité du littoral et dynamisme locale tournée en majorité vers le tourisme) en passant par la Haute-Normandie (oligopole de villes polarisantes et proximité culturelle du Grand Paris), s'arrêtant par Saint-Ouen et le territoire de Plaine Commune ("de l'autre côté du périph'", forte capacité d'invention et de créativité urbaine citoyenne et politique, multiculturalisme et pauvreté présente...).

Des questions se font néanmoins ressentir, auxquelles nous cherchons des solutions.

- La gouvernance de la communauté locale elle-même : si la communauté est informelle, cela ne pose pas de difficulté autre que sa représentation. Si elle se trouve à générer du formel et de l'informel, une charte se fait alors sentir.
- L'animation locale : acteurs locaux, partenaires ou usagers participants aux temps.
- Le financement : à cette question, ne devrait-on pas parler davantage de ressources à mettre à contribution ? Dans ce cas, il devient incontournable de s'appuyer sur les forces en présence sur les territoires, celle-ci pouvant mettre à disposition leurs moyens.
- La possession d'idées et de projets produits collectivement : l'intérêt des communautés est de pouvoir produire des idées, des échanges par des disputes argumentées ou toute autre joute verbale propre à générer des réponses, des projets partagés. 

Vient alors la question de la propriété intellectuelle de ces informations, de son appropriation collective et des formes sociales devant les porter... Collectivité locale avec le risque d'instrumentalisation politique, acteur local pouvant l'employer comme outil d'intelligence économique ou politique, usager pouvant lâcher prise ou l'employer à des fins privés... 
La question vient-elle de notre génération oubliée, celle des retraités, souhaitant s'investir sur son territoire, rencontrer et participer à des actions variées, s'amuser et initier, transférant son expérience à l'oreille novice et attentive ?

Si vous aussi, vous souhaitez vous animer à nos côtés pour avancer sur ces questions, n'hésitez pas à nous contacter tout en allant visiter le site Terres Créatives.

vendredi 20 décembre 2013

"Terres Créatives" est lancé : booster la créativité et l'intelligence collective sur les territoires


Des citoyens charentais et d'ailleurs (Saint-Ouen et Limoges) ont lancé une plateforme nationale de communautés locales, "Terres Créatives les communautés", dans le but :
-  d'identifier et faire émerger des initiatives créatives, utopiques (ou plutôt hétérotopiques) et culturelles sur les territoires
- et les valoriser par des ateliers-rencontres d'acteurs privés et publics des territoires, 

dans une logique d'innovation ouverte et territoriale. 

Ici, le 1er projet de communauté informelle, en Charente et Charente-Maritime, avec le site web "Charentes Terres créatives" et la Page Facebook dédiée.



D'autres communautés locales sont nées en France, comme "Poitou Terres Créatives".

Prima Terra l'Agence, à l'initiative du projet collectif, se donne la charge, bénévolement, d'animer et de développer la visibilité territoriale et de ses acteurs à travers l'attractivité du dispositif, des territoires et des projets rencontrés, permettant de stimuler les synergies créatives. 

Un projet en relation avec le dispositif touristique "Pistes Créatives" que nous développons.

Articles les plus consultés