Affichage des articles dont le libellé est Recherche-Action. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Recherche-Action. Afficher tous les articles

mardi 10 décembre 2019

[recherche] Urbanisme transitoire, retour d'entretien local !



Dans le cadre de notre recherche exploratoire lancée sur l'urbanisme transitoire/solidaire/tactique/etc., PRIMA TERRA propose à des usagers de lieux collectifs partagés de répondre à un court questionnaire sous la forme d'un texte ou d'une courte vidéo, pour aller questionner ce que cela questionne, produit, transforme dans leurs façons de vivre la ville, le village, le territoire.
Pourquoi les usagers me direz-vous ? 
Car ils sont les premiers concernés par les projets, et sans doute les premiers acteurs, contributeurs, activateurs et promoteurs de ces nouvelles formes d'urbanisme, contrairement aux initiateurs, aux partenaires ou aux commanditaires, qui peuvent produire un discours qui diffère de la réalité. Ici, on questionne les trajectoires individuelles qui rencontrent des dynamiques collectives, qui peuvent donner à voir du territoire en création. 
Etant depuis ses débuts dans une logique de science ouverte, le résultat des entretiens est mis en ligne. 
Voici un premier, de la part de Lucie F., ancienne usagère du lieu Vive les Groues, implanté à Nanterre, projet porté par le collectif Yes We Camp ...
Vive les Groues, aux pieds de l'Arche de la Défense (copyright : Nanterre Info)



1 / Comment formuleriez-vous l'utopie de votre lieu ?

L'utopie de Vive les Groues pourrait être formulée comme ça : "Écrin de verdure et de lien au cœur d'un espace urbain insolite". 


2/ En quoi fait-elle écho pour vous ?

L'environnement de Vive les Groues est un espace urbain insolite, assez aride : s'y mêlent bureaux en services, bureaux désaffectés, hangars de matériels, grands immeubles assez cossus, quelques pavillons, un bar à chicha, un restaurant japonais et un gros chantier pour la future gare de la ligne E dans le cadre du Grand Paris, tout ça à deux pas de La Défense et ses gratte-ciels que nous voyons depuis Vive les Groues. Cela en fait un environnement assez particulier, aride, avec peu de rapport entre les espaces et de fait peu de lien social. 

Au milieu de tout cela, Vive les Groues apparaît comme un écrin de verdure où la vie est revenue. La vie végétale d'une part : il s'agit d'une friche où des végétaux poussent et reprennent vie, de façon un peu anarchique mais c'est leur présence qui compte ; l'équipe de Vive les Groues et les bénévoles plantent aussi divers végétaux, des arbres notamment. 

Mais il s'agit aussi d'un lieu convivial où sont organisés divers événements, chantiers participatifs et concerts qui redonnent vie au quartier, tout en étant en plein air. 


3 / Quelles pratiques/connaissances/expériences avez-vous déjà par ailleurs dans vos engagements professionnels ou associatifs, qui iraient dans le sens de cette utopie ?

J'ai été dans le bureau d'une association étudiante environnementale, et nous organisions des événements autour du développement durable, et la mise en place d'un potager. Aussi, j'aime beaucoup ce genre de lieux, j'en ai donc visité plusieurs, et notamment en Espagne, à Valencia, où j'ai habité pendant quelques mois. 


4 / Quelles illustrations peux-tu donner, à partir de ton vécu avec le lieu, sur la réalisation de l'utopie ?

Comme expliqué à la question 2, c'est pour moi grâce aux événements et surtout aux chantiers participatifs (lien social + construction collective) que se réalise l'utopie du lieu. 


5 / Comment traduis-tu depuis un an ton implication dans le lieu ?

Je réside depuis un an sur Montpellier, je n'y vais donc plus régulièrement, mais j'ai participé au STUN Camp en octobre dernier. 


6 / Que faudrait-il faire pour accélérer la réalisation de l’utopie concrète et locale ?

Pour accélérer la réalisation de l'utopie propre à ce lieu, il faudrait qu'il y ait une équipe permanente et que le lieu ne ferme pas pendant l'hiver car cela coupe la dynamique (même si je comprends que cela soit compliqué à réaliser concrètement). 

Une meilleure communication dans les villes alentours serait aussi très bien : j'ai été au courant de ce lieu par Facebook car je m'intéresse beaucoup à cela, mais sans Facebook et de l'intérêt pour ce genre de lieu je n'aurais pas connu (ma mère a connu grâce à moi du coup, mais sans cela elle ne l'aurait pas connu).

Il pourrait aussi y avoir des événements co-organisés avec, par exemple, des brasseries locales (à Houilles il y a un brasseur qui a un petit bar rue Gabriel Péri, peut-être qu'un partenariat pourrait faire gagner en visibilité et Vive les Groues et le brasseur de Houilles). 

En allant plus loin, il faudrait aussi que le quartier des Groues change pour attirer davantage de monde, de familles, etc.


7 / Quelle pourrait-être ton implication en ce sens ? Du plus réaliste au moins réaliste...  

Je pourrais faire davantage de communication auprès de gens que je connais, ou dans les lycées, les écoles, les boutiques, les bars, etc. sous forme de petit flyers par exemple.

Et revenir dans le coin de Vive les Groues mais en tant que jeune diplômée, cela dépend aussi d'où je trouve du travail ! 

---

> Si, vous aussi, vous souhaitez faire en sorte qu'un usager de votre tiers-lieu participe à notre recherche exploratoire, contactez-nous !

lundi 3 avril 2017

[recherche et innovation sociale ]Vers une AMU de la nouvelle France Industrielle et Artisanale



"Les paysages sont le symbole des usages, images et partages que nous faisons des territoires. Partout, des lieux péri-urbains, industriels et artisanaux notamment, naissent, s'animent et évoluent au gré des évolutions de la société, comme les transitions sociales, économiques en cours...  

Les utilisateurs, gestionnaires, opérateurs et habitants coutumiers de ces "zones industrielles et artisanales" pratiquent déjà, sous des formes novatrices, collectives et créatives des dynamiques propres à favoriser des usages et partages représentatifs de la Transition.  
Seule une mise en commun de ces postures méthodologiques, outils et représentations sociales permettra d'assurer l'évolution de ces paysages partagés."

C'est en partant de cette hypothèse que Prima Terra, structure coopérative spécialisée sur les nouveaux espaces de coopération, a initié et proposé, en mars dernier, un projet de Recherche-Action-Transmission pour l'ADEME, avec plusieurs partenaires (IFREE, CAP RURAL et plusieurs chercheurs membres du réseau PAYSAGE.S), dans le cadre de l'appel à projets "Transitions Economiques, Ecologiques et Sociales 2017".

Ce projet, de 27 mois, permettra d'animer des temps de co-création sur trois territoires pilotes, en Pays de la Loire, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie, où les participants auront le "permis d'hacker" les paysages de production. 
Un second temps verra naître une mise en débat national, à partir de la réunion des données recueillies sur la Maîtrise d'Usage des espaces industriels et artisanaux (outils, techniques, formes sociales, pratiques...) et enfin, un temps de partages, à travers une grande Université des Paysages de la France industrielle et artisanale.

Il doit permettre de faciliter le développement et la mise en réseau d'une (Assistance à) Maîtrise d'Usage de ces territoires péri-urbains à forts enjeux sociétaux. 

Nous vous invitons à contacter Prima Terra pour de plus amples informations, tout restant à imaginer et construire : www.prima-terra.fr

vendredi 17 mars 2017

3-4-5 juillet 2017 : Prima Terra et les 1ères Assises Nationales Sciences Société à Montpellier



PRIMA TERRA contribue dès à présent à ce qui constitue déjà les "Premières Assises Nationales Sciences Société" à Montpellier, prévues les lundi 3, mardi 4 et mercredi 5 juillet 2017.


La démarche est simple : c'est aux acteurs, chercheurs comme non académiques, de proposer, contribuer et participer au programme ouvert pour "rendre visible et favoriser les initiatives et relations entre les Sciences et la Société".


Trois jours pour constituer :


une vitrine des initiatives, en cours et projetées, 

un carrefour des initiateurs, des partenaires et des acteurs
un stimulateur // facilitateur // accélérateur des possibles !

Les dimensions traitées relèveront de :










Les rencontres et ateliers prévus et co-animés par PRIMA TERRA (les dates sont encore à confirmer) :

3, 4 et 5 juillet toute la journée, dans l'Espace Forum : atelier ouvert "L'écosystème de la recherche participative à Montpellier et Occitanie par extension"  
3, 4 et 5 juillet toute la journée, dans l'Espace Forum : parlons de  "L'Obsidienne et les espaces tiers (tiers-lieux, communs, living labs...)"  
Lundi 03 juillet de 13h30 à 15h30 : 
"L'analyse du cycle de vie d'un projet de recherche traditionnel"

Lundi 3 juillet de 15h30 à 17h : 
atelier "Quelles relations Sciences-Société : qu'est-ce qu'un living lab ? (avec le cas et la mise en perspective possible avec "L'Obsidienne)"
Mardi 04 juillet de 9h à 17 h :  "Les valeurs partagées dans les sciences participatives"  
Mercredi 05 juillet de 9h à 12h30 : "Le panorama de l'éducation à l'environnement et au développement durable en France"



Vous êtes intéressé.e.s pour contribuer ?


Voici les possibilités offertes :


> lire le retour journalistique sur le premier atelier pour composer ensemble.


> contacter Alexis Durand Jeanson : alexis (at) prima-terra.fr

lundi 13 mars 2017

2017, année de la recherche sur les territoires apprenants, désirables, durables et collaboratifs pour Prima Terra !


L'année 2017 est à peine amorcée que l'équipe Prima Terra est déjà active sur plusieurs territoires pilotes et lieux hybrides de "recherche-action-transmission", concept par ailleurs développé en interne. 

Le tout forme un écosystème, où la compétition et la coopération se côtoient, au profit des usagers, des partenaires et des commanditaires.

En voici quelques-uns, certains permanents, d'autres sur une durée déterminée avant prise d'autonomie voulue par les acteurs locaux.




Ainsi, comme vous le savez, nous avons co-initié un réseau international de personnes et de projets de recherche-action-transmission sur les "paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition, "PAYSAGE.S", avec le chercheur Jean-Marc Lange, spécialisé en sciences de l'éducation à l'environnement et au développement durable et plus particulièrement sur la question de la responsabilité sociétale.




De ce réseau-écosystème de projets est né de belles rencontres, de riches idées et d'ambitieuses initiatives...
Voici les projets en cours et ceux à venir :

FIL ROUGE : LE CODESIGN & LES EDUCATIONS

- ScVal ou la participation citoyenne dans les sciences, avec l'Université de Montpellier, depuis janvier 2017.

- EIEDD ou l'Education Interculturelle à l'Environnement et au Développement Durable, projet labellisé ANR - Agence Nationale de la Recherche, avec une coopération France - Québec, depuis février 2017.

- "Usages et partages des paysages en transition des zones industrielles et artisanales de France", projet proposé à l'ADEME dans le cadre de leur appel à projets sur les transitions économiques, écologiques et sociales, en mars 2017.

- "L'Université évolue, nous aussi ou les mutations d'une maison des étudiants sur le campus de Poitiers", recherche-action en cours depuis février 2016, projet labellisé par l'ANR - Agence Nationale de la Recherche.

- L"Chaire européenne d'économie collaborative Etxeco - Habitons nos territoires !"Appel à territoires pilotes, envoyé aux collectivités qui nous semble à la hauteur de ces ambitions, les invitant à participer, le 21 octobre 2017 à l'IPAG Paris à un événement national dédié pour : 


- rencontrer les membres précurseurs de la Chaire,  
- discerner les enjeux stratégiques des territoires pilotes
- et élaborer la forme d'action partenariale la plus adaptée.



FIL ROUGE : LES ORGANISATIONS TERRITORIALES VIVANTES

- "Neruda Lab ou le processus d'éco-poétisme dans l'animation territoriale d'une ville comme Saint Ouen sur Seine", recherche-action depuis 2012.

- "L'Audacieuse ou le processus d'animation, d'appropriation territoriale de délaissés urbains et de construction de "communs urbains dans une ville comme Limoges", recherche-action depuis 2015.

- "Amélioration de la performance globale des tiers-lieux ou l'assistance à maîtrise d'ouvrage de la Région Nouvelle-Aquitaine et d'oeuvre de projets pilotes", recherche-action depuis 2016.

- "Le voyage de tous les possibles ou l'accompagnement participatif du village de Lussac les Eglises dans la requalification et la revitalisation de son/ses centre.s", recherche-action en cours depuis novembre 2015.

- "La Coop de Lorrez ou le processus de co-design d'un équipement public en médiathèque troisième lieu et maison de services au public sur la commune de Lorrez le Bocage Préaux", recherche-action en cours depuis juillet 2016.

Horizon 2020 avec un projet sur les "Territoires labellisés : PNR, Géoparc, living lab, UNESCO ... et processus participatif de co-création au développement durable local", dossier en cours de montage pour l'Union Européenne, depuis 2016.


FIL ROUGE SUR LES NOUVEAUX HABITATS

- "L'Habitat évolue, nous aussi ou les mutations d'une maison de l'architecture à Poitiers", recherche-action entre le 2ème semestre 2016 et le 1er semestre 2017, se reliant à des travaux d'expérimentation d'Assistance à Maîtrise d'Usage pour le compte de "Vie To Be", département de la coopérative Oxalis scop sa dédié à la définition des usages et l'appropriation des projets immobiliers.


FIL ROUGE SUR L'INTERCLUSTERING ET LES ARTS APPLIQUÉS

- "Révolution Sensible ou les dynamiques multiples de l'économie circulaire créative associant arts appliqués, innovations par les matières et lieux collectifs de créations", recherche-action-transmission en cours depuis 2014.


Si vous aussi, vous souhaitez initier, rédiger, développer ou valoriser un projet de recherche-action-transmission sur ces sujets contemporains, nous sommes à votre disposition pour en discuter. 
Nous pouvons d'ailleurs vous faire bénéficier du Crédit Impôt Recherche (CIR).

A très bientôt !

lundi 22 août 2016

[influence] La Conférence des Présidents d'Université confirme nos propositions


En 2015, nous avions proposé au service UP & Pro de l'Université de Poitiers de concevoir et produire "un programme d'événements transdisciplinaires, ouverts et intégrant le réseau d'Anciens" pour augmenter la visibilité de l'Apprentissage, des formations professionnalisantes et la valeur de l'Université. Le projet se nommait DEFI.


En 2016, nous démarrons l'accompagnement du service chargé de la gestion et de l'animation de la Maison des Étudiants pour faire évoluer celle-ci vers "un lieu partagé", une "friche universitaire" croisant les publics, générant un sentiment d'appartenance et stimulant de nouvelles formes de gouvernance des lieux, d'apprentissage notamment non formel mais aussi de relations entretenues avec l'extérieur.

Voici les compte-rendus des rencontres :

- Atelier 1 du 15 février 2016
- Retour sur les ateliers suivants sur Facebook
 



Les 25, 26 et 27 mai 2016 avait lieu la Conférence des Présidents d'Université à Orléans.
A l'issue du colloque, dix propositions ont été formulées (cf. le lien web), dont celle-ci qui rejoint en partie le projet qui se développe in situ à la Maison des Étudiants :
3) Développer la présence d’entreprises sur les campus et la créativité de nos étudiants.  
Construire des projets partagés entre universités et entreprises, en particulier la mise en place d’incubateurs. 
Encourager les entreprises et start-ups créées par les étudiants à se développer sur les campus. 
Créer les lieux, physiques et virtuels, propices à la créativité et aux projets citoyens (fab lab, incubateurs, espaces de coworking « ouverts » partagés avec des entreprises, jardins partagés…), les initiatives transdisciplinaires impliquant les usagers par des appels à projet, hackathon, échanges de point de vue, consultations, etc. 
Développer la polyvalence des lieux et usages (BU, RU...).

Un projet de recherche-action devrait voir le jour à la rentrée de septembre 2016, permettant de renforcer l'impact, la transversalité et la pérennité des actions déjà entreprises en cette année universitaire 2015-2016. A suivre donc ...

Par ailleurs, nous développons le sujet pour d'autres écoles d'enseignement supérieur et de recherche actuellement, permettant de relier les réflexions et les dynamiques pour une plus grande visibilité, impact sociétal et économie d'échelle.

Si vous aussi, vous souhaitez faire évoluer votre lieu de travail, d'apprentissage et de sociabilité et/ou développer une Recherche & Valorisation sur le sujet, contactez-nous : contact-agence@prima-terra.fr !

dimanche 27 septembre 2015

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Paris et St Ouen !


Voici le programme prévisionnel des deux prochaines journées d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".




Pour rappel, le projet a 3 axes directeurs de travail : 
- la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
- le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
- et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.


VENDREDI 16 OCTOBRE

Entre 9 h 15 et 9h45 : on se retrouve, uniquement l'équipe de chercheurs et de Prima Terra l'Agence (pour cause de contenance réduite du lieu le matin), à Paris en sortie de l'arrêt de métro Bastille près de la rue de la Roquette (sortie n°2).

10 h - 12 h 30 : on visite un lieu parisien actif dans l'environnement, le Wild Touch Lab à Paris 11ème, ayant certainement des liens avec les paysages collaboratifs, durables et désirables. 
Coordonnées : Passage du Cheval blanc / Cours de Mars, 2 rue de la Roquette, 75011 Paris 
Interlocutrice : Anne-Claire BIHAN-POUDEC 07 82 62 06 37 anne-claire@wild-touch.org




Wild-Touch est une association d'intérêt général à but non lucratif qui a été fondée par le réalisateur Luc Jacquet (La marche de l'empereur, oscar du meilleur documentaire). L'association mène des actions de sensibilisation à l'environnement auprès du grand public et des publics jeunes par deux biais essentiellement :- Elle crée des outils pédagogiques innovants, validés par un comité d'expert scientifiques internationaux, par exemple la plateforme web "la glace et le ciel" qui rassemble de nombreuse vidéos, paroles d'experts sur le sujet du réchauffement climatique, ses causes et ses enjeux : http://education.laglaceetleciel.com- Elle mène des actions de terrain à la rencontre des publics et anime des conférences, des jeux et des évènements artistiques et pédagogiques.  
Le Wild-TouchLab est un espace de création collaborative ouvert de l'association où chaque bénévole, artiste, scientifique, pédagogue, est invité à partager ses projets et ses compétences. On y développe des formes créatives pour transmettre de la connaissance sur le fonctionnement de la planète et les enjeux de sa préservation. Les œuvres plastiques, photos, multimédias qui en émergent deviennent de nouveaux supports pour interpeller chacun sur la relation de l’homme à son environnement.
Programme prévisionnel de la matinée :
10h : Accueil café-thé
10h-10h45 : présentation du Wild Touch Lab
10h45-11h15 : présentation synthétique du projet Paysage.s
11h15-12h30 : atelier en sous-groupe, en utilisant le jeu Feelings, pour discerner les sentiments sur l'avenir du projet (ex : donner votre sentiment et déterminer celui de votre voisin face à la situation suivante "dans 2 ans, Paysage.s est un projet de coopération européenne sur les fleuves" ou "En 2016, Paysage.s est organisé en association de valorisation économique et culturelle de la recherche produite autour des paysages", etc.). 

12h30 et 13h30 : pause déjeuner, sur place ou dehors !

14h30 - 15h30 : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54", espace hybride animé par Via Paysage.
Coordonnées : arrêt de métro "Garibaldi" puis direction, à pied à 7 minutes, "Porte de Montmartre" 
Rdv devant le Lycée Auguste Blanqui, 54 rue Charles Schmidt, St Ouen sur Seine
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
Sonia et Mathilde, membres de Via Paysage, vous feront un tour du jardin et vous présenteront l'histoire du lieu. 

16h - 18h : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt puis du Grand Parc.
Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv devant la Maison des Projets de la Ville, 49 rue Albert Dhalenne, St Ouen sur Seine (tél. : 01 40 12 86 17)
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
avec, peut-être, l'honneur d'avoir les explications de l'Agence TER, maîtrise d'oeuvre du projet.


19h30 - 23 h30 : repas partagé (sur invitation) à St Ouen sur Seine au Neruda Lab où Camille They, artiste et présidente de Via Paysage, peut nous organiser un repas gourmand.


Coordonnées : 16 bis rue Salvador Allende, St Ouen sur Seine
Interlocutrices : Camille They 06 80 89 48 72 - camille.they@orange.fr ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr





23h à 8h30 le lendemain : hébergement possible chez l'habitant avec Accueil Banlieues ou dans votre entourage.

###

SAMEDI 17 OCTOBRE au Grand Parc de St Ouen sur Seine

> Invités : tout public. Cependant, il est important d'arriver à 9 heures ou 14 heures pour des raisons d'accès au site.

Cette journée est organisée avec la participation de l'association Via Paysage et des membres de l'espace hybride Neruda Lab.

Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv à la Serre pédagogique du Grand Parc. 
Le mot de passe est "ateliers Paysages ou PCDD" auprès des gardiens (téléphone : 06 14 24 20 25) pour accéder au lieu de rencontre de la Serre.
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr ou Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 - alexis@prima-terra.fr

9h - 10 h : atelier plénière de synthèse du projet PCDD : avancées, possibles, moyens... + exposition de présentation du projet

10h-10h30 : pause café

10h30 - 12h30 : 2 ateliers au choix

- spécial élus, techniciens et chercheurs : "Vers une Recherche apprenante et collaborative au fil de la Seine" ou, si public non présent, "Atelier logo du projet"
- spécial Monsieur tout le monde : "Vers des paysages collaboratifs, durables et désirables, des possibles ici, au fil de la Seine ?"

12h30 - 14 h : repas partagé (chacun amène quelque chose, sucré-salé-boissons)

14h - 16h30 : 3 ateliers grand public au choix :

- COLLABORATIF "designer, élu, jardinier, technicien paysagiste, ... comment être acteur et chercheur dans mes projets ?"
- DURABLE "professeur, technicien, chercheur, animateur ... comment puis-je parler et transmettre sur les paysages ?"
- DESIRABLE "habitant, technicien, pros du tourisme, créateurs ... comment rendre les paysages de mon quotidien sexy ?"

- ​A 17 h : restitution des deux jours et conclusions


INFOS PRATIQUES :
 - Accessibilité : accès possible par tous aux deux jours de rencontres (sauf la matinée du vendredi), gratuit (participation aux repas) mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
- Hébergement : il est possible d'être hébergé au plus proche de St Ouen sur Seine avec l'association Accueil Banlieues.
- Contacts : 
Prima Terra l'Agence :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr 
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

mercredi 15 octobre 2014

[invitation] Alexis Durand Jeanson était invité à intervenir à la Fête de la Science 2014


Nous avons eu le plaisir d'intervenir le vendredi 10 octobre à 18 heures à la Cité des Tanneurs à Lavausseau (86), invité par l'association D'arts de Vouillé (86).




Le programme était le suivant :



Fête de la science – Association d'Arts.

Dynamique et créativité des territoires :
L’ingénierie des projets locaux nécessite t-elle une science des territoires ?

Vendredi 10 octobre
à 18 h 00
manifestation accueillie par :
La cité des Tanneurs de Lavausseau.

(La prise en compte des spécificités locales ainsi que les techniques de conduite de projet conditionnent la dynamique d'un territoire. Comment procéder à l'identification des facteurs ? Quelles sont les entraves à la conduite de projet? Comment expliquer les importantes disparités d'un territoire à l'autre? Peut on parler d'une science des territoires?)

Avec Messieurs Daniel Leroy de l'UFR de Droit, Economie et Sciences sociales de Tours ; Frank Buffeteau, architecte Urbaniste du CAUE 79 et Alexis Durand-Jeanson de l'agence de développement Prima Terra l'Agence.

En photographies (© Florent Blin, Association D'Arts) :



Avec une présentation en deux images de l'histoire de la tannerie et de la Cité des Tanneurs, projet associatif exemplaire qui cherche à inventer son avenir...



Pour voir notre présentation :

mardi 8 juillet 2014

Prima Terra l'Agence contribue au lexique de Recherche-Action de Via Paysage




Maîtrise d'usage, Auto-construction, ESS, Eco-poétique, Tiers-espace, Patrimoine(s), Ville créative...

Les mots sont fédérateurs lorsqu'ils sont compris, acceptés, employés collectivement. C'est l'objectif de ce lexique collaboratif développé dans le cadre d'une posture de Recherche-Action. Rassembler les mots qui nous relient pour fabriquer ensemble l'Espace public.

Mathilde Cota et Alexis Durand Jeanson ont contribué à ce lexique, formidable moyen d'échanger, de comprendre l'autre, d'agir ensemble dans le cadre des programmes de Recherche-Action de l'association nationale Via Paysage.


Plus d'informations ici : entreprendreetterritoires.blogspot.fr/p/lexique
& ici : copa-viapaysage.blogspot.fr/p/lexique

Articles les plus consultés