Affichage des articles dont le libellé est Paysage. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Paysage. Afficher tous les articles

lundi 12 juin 2017

05.07.2017 : Vers un who's who de l'éducation à l'environnement et au développement durable !


Une équipe de recherche montpelliéraine constituée de Mathilde Cota, Alexis Durand Jeanson, Jean-Marc Lange, Christian Reynaud, Serge Franc et Agnieszka Jeziorski lance une initiative à l'occasion des Premières Assises Nationales Sciences Société qui auront lieu du 3 au 5 juillet 2017 à Montpellier.



En effet, un atelier de 3 heures est organisé le mercredi 5 juillet 2017 toute la matinée (de 9h30 à 12h30). Voici le programme !

"Vers un Who's who des acteurs de la participation au service de l'éducation à l'environnement et au développement durable"

Résumé : 

L'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable ne peut se passer d'approches participatives qui doivent être mise en synergie pour passer d'expériences locales à une dynamique sociale commune.

Pour cela nous souhaitons poser des bases : 
partager ce qui nous ressemble et ce qui nous différencie au quotidien dans nos pratiques éducative
- identifier et constituer des ressources communes pour envisager l'avenir ensemble
faciliter le pilotage des projets dans le paysage français.

Les participants potentiels seront de préférence des acteurs de l'éducation à l'environnement et au développement durable qui développent des approches participatives. 

Ils sont invités à venir en ayant identifié 3 mots clés (ou expressions) illustrant les principes de leurs actions éducatives. 

Les objectifs opérationnels souhaités sont les suivants :

- réaliser une cartographie collective des principes essentiels de l'approche participative vis-à-vis de l'EEDD
- co-élaborer une cartographie du processus participatif pour l'EEDD
- produire des vidéo-interviews des participants

afin de constituer, à terme, un annuaire thématique du "qui fait quoi" de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable !


Les contacts utiles :

Christian REYNAUD christian.reynaud@umontpellier.fr

Jean-Marc LANGE jean-marc.lange@umontpellier.fr

Alexis DURAND JEANSON alexis@prima-terra.fr

lundi 3 avril 2017

[recherche et innovation sociale ]Vers une AMU de la nouvelle France Industrielle et Artisanale



"Les paysages sont le symbole des usages, images et partages que nous faisons des territoires. Partout, des lieux péri-urbains, industriels et artisanaux notamment, naissent, s'animent et évoluent au gré des évolutions de la société, comme les transitions sociales, économiques en cours...  

Les utilisateurs, gestionnaires, opérateurs et habitants coutumiers de ces "zones industrielles et artisanales" pratiquent déjà, sous des formes novatrices, collectives et créatives des dynamiques propres à favoriser des usages et partages représentatifs de la Transition.  
Seule une mise en commun de ces postures méthodologiques, outils et représentations sociales permettra d'assurer l'évolution de ces paysages partagés."

C'est en partant de cette hypothèse que Prima Terra, structure coopérative spécialisée sur les nouveaux espaces de coopération, a initié et proposé, en mars dernier, un projet de Recherche-Action-Transmission pour l'ADEME, avec plusieurs partenaires (IFREE, CAP RURAL et plusieurs chercheurs membres du réseau PAYSAGE.S), dans le cadre de l'appel à projets "Transitions Economiques, Ecologiques et Sociales 2017".

Ce projet, de 27 mois, permettra d'animer des temps de co-création sur trois territoires pilotes, en Pays de la Loire, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie, où les participants auront le "permis d'hacker" les paysages de production. 
Un second temps verra naître une mise en débat national, à partir de la réunion des données recueillies sur la Maîtrise d'Usage des espaces industriels et artisanaux (outils, techniques, formes sociales, pratiques...) et enfin, un temps de partages, à travers une grande Université des Paysages de la France industrielle et artisanale.

Il doit permettre de faciliter le développement et la mise en réseau d'une (Assistance à) Maîtrise d'Usage de ces territoires péri-urbains à forts enjeux sociétaux. 

Nous vous invitons à contacter Prima Terra pour de plus amples informations, tout restant à imaginer et construire : www.prima-terra.fr

vendredi 10 juin 2016

SAVE THE DATE - Rdv à St Ouen pour le OUI NOUS SOMMES PAYSAGE.S !


Mathilde Cota, Sonia Woelfflin, Camille They, Mathilde Haldenwang, Cécile Villiers et Alexis Durand Jeanson, explorateurs.rices de Prima Terra, participent voire co-organisent une grande rencontre à St Ouen sur Seine, le vendredi 24 et samedi 25 juin 2016, sur le thème du "OUI NOUS SOMMES PAYSAGE.S".

Un événement porté par l'association-réseau francophone VIA PAYSAGE, dont certains coopérateurs sont membres historiques, partenaire du projet de réseau international de recherche-action sur les "Paysage.s collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".



Nous découvrirons un programme dense et varié avec des visites de lieux partagés, des présentations de projets, pratiques et réseaux, un chantier participatif, un repas coopératif ...

Plus d'informations ici : viapaysage.blogspot.fr/2016/03/yes-we-are-2016.html

A bientôt !

mercredi 3 février 2016

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Rouen !


Voici le programme prévisionnel de la prochaine journée d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition" qui aura lieu le 1er avril 2016 à Rouen.

LOGO PCDD paysages colldurdesir v29 09 2015.jpg

Pour rappel, le projet possède 3 axes directeurs de travail : 
la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.

Le séminaire ouvert à tous se déroulera le :


VENDREDI 01 avril de 10 heures à 16h30 :



LIEU : ESPE de l’académie de Rouen, Université de Rouen, sur le Campus du Mont-Sant-Aignan


Matin :
Réunion bilan par l'équipe d'acteurs-chercheurs sur les avancées, projets et moyens de la dynamique PAYSAGE.S. Une rétrospective sera présentée pour l'occasion.


Midi :
Déjeuner entre 12h30 et 13 h30 à l’ESPE


Après-midi, de 14 h à 16h30 :
Atelier avec l'ensemble des acteurs-chercheurs, partenaires et institutions pour présenter l'état actuel de la dynamique et élaborer concrètement les perspectives futures.


L’équipe projet de recherche, PAYSAGE.S Collaboratifs, Durables et Désirables, vous propose en amont pour l'équipe de chercheurs :


JEUDI 31 mars à partir de 20 heures :
de se retrouver lors d’un dîner offert dans le cadre du programme GRR/CSN  Aglo-Glob à la brasserie :


LA WALSHEIM
260 RUE MARTAINVILLE
76000 ROUEN
Tel: 02 35 98 27 50


une table nous sera réservée au nom de Jean-Marc LANGE.




INFOS PRATIQUES :
Accessibilité : accès possible par tous à la journée du 1er avril de rencontres,  mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
Contacts : 
Prima Terra :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr  
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

jeudi 19 novembre 2015

[Aménagement territorial] Nous vous donnons rendez-vous à la 1ère Conférence multi-acteurs du Massif Central !


Prima Terra l'Agence sera représentée par l'intermédiaire d'Alexis Durand Jeanson aux côtés de sa consoeur Célia Brun, paysagiste conceptrice, pour intervenir en tant que membre du réseau Via Paysage à la première conférence multi-acteurs du Massif Central sur le thème "Urbanisme, territoire et paysage au 21ème siècle". 


Elle aura lieu le lundi 14 décembre à la Bfm de Limoges.


Au plaisir de vous retrouver pour vous parler de nos "projets d'écosystèmes territoriaux".



Les écosystèmes territoriaux, concept issu de la notion "d'écosystème d'affaires" envisagé dans les années 1990 par James F. Moore, est une dimension particulièrement développé par l'association-réseau Via Paysage et ses membres.
En effet, les projets dans les espaces publics et collectifs, interconnectés à travers des dynamiques de coopération et de recherche-action, provoquent des impacts positifs sur les territoires : développement de la maîtrise d'usage, sentiment d'appartenance, fabrication d'un patrimoine spontané, etc.
Alexis Durand Jeanson, de Via Paysage, se propose ainsi de présenter le processus qui a permis à trois projets aux cultures et aux géographies différentes de s'articuler pour mieux se métisser au quotidien voire s'hybrider sur le long terme. - Révolution Sensible, née en Loire-Atlantique autour des matières, des savoir-faire et des lieux de créativité collective, - le Neruda Lab, à St Ouen sur Seine, autour d'une culture éco-poétique des espaces publics et résidentiels 
- et à Limoges avec l'Audacieuse, à travers les délaissés, les différentes formes de créativité et la coopération décentralisée. 




Et voici le dossier de presse :



dimanche 27 septembre 2015

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Paris et St Ouen !


Voici le programme prévisionnel des deux prochaines journées d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".




Pour rappel, le projet a 3 axes directeurs de travail : 
- la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
- le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
- et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.


VENDREDI 16 OCTOBRE

Entre 9 h 15 et 9h45 : on se retrouve, uniquement l'équipe de chercheurs et de Prima Terra l'Agence (pour cause de contenance réduite du lieu le matin), à Paris en sortie de l'arrêt de métro Bastille près de la rue de la Roquette (sortie n°2).

10 h - 12 h 30 : on visite un lieu parisien actif dans l'environnement, le Wild Touch Lab à Paris 11ème, ayant certainement des liens avec les paysages collaboratifs, durables et désirables. 
Coordonnées : Passage du Cheval blanc / Cours de Mars, 2 rue de la Roquette, 75011 Paris 
Interlocutrice : Anne-Claire BIHAN-POUDEC 07 82 62 06 37 anne-claire@wild-touch.org




Wild-Touch est une association d'intérêt général à but non lucratif qui a été fondée par le réalisateur Luc Jacquet (La marche de l'empereur, oscar du meilleur documentaire). L'association mène des actions de sensibilisation à l'environnement auprès du grand public et des publics jeunes par deux biais essentiellement :- Elle crée des outils pédagogiques innovants, validés par un comité d'expert scientifiques internationaux, par exemple la plateforme web "la glace et le ciel" qui rassemble de nombreuse vidéos, paroles d'experts sur le sujet du réchauffement climatique, ses causes et ses enjeux : http://education.laglaceetleciel.com- Elle mène des actions de terrain à la rencontre des publics et anime des conférences, des jeux et des évènements artistiques et pédagogiques.  
Le Wild-TouchLab est un espace de création collaborative ouvert de l'association où chaque bénévole, artiste, scientifique, pédagogue, est invité à partager ses projets et ses compétences. On y développe des formes créatives pour transmettre de la connaissance sur le fonctionnement de la planète et les enjeux de sa préservation. Les œuvres plastiques, photos, multimédias qui en émergent deviennent de nouveaux supports pour interpeller chacun sur la relation de l’homme à son environnement.
Programme prévisionnel de la matinée :
10h : Accueil café-thé
10h-10h45 : présentation du Wild Touch Lab
10h45-11h15 : présentation synthétique du projet Paysage.s
11h15-12h30 : atelier en sous-groupe, en utilisant le jeu Feelings, pour discerner les sentiments sur l'avenir du projet (ex : donner votre sentiment et déterminer celui de votre voisin face à la situation suivante "dans 2 ans, Paysage.s est un projet de coopération européenne sur les fleuves" ou "En 2016, Paysage.s est organisé en association de valorisation économique et culturelle de la recherche produite autour des paysages", etc.). 

12h30 et 13h30 : pause déjeuner, sur place ou dehors !

14h30 - 15h30 : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54", espace hybride animé par Via Paysage.
Coordonnées : arrêt de métro "Garibaldi" puis direction, à pied à 7 minutes, "Porte de Montmartre" 
Rdv devant le Lycée Auguste Blanqui, 54 rue Charles Schmidt, St Ouen sur Seine
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
Sonia et Mathilde, membres de Via Paysage, vous feront un tour du jardin et vous présenteront l'histoire du lieu. 

16h - 18h : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt puis du Grand Parc.
Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv devant la Maison des Projets de la Ville, 49 rue Albert Dhalenne, St Ouen sur Seine (tél. : 01 40 12 86 17)
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
avec, peut-être, l'honneur d'avoir les explications de l'Agence TER, maîtrise d'oeuvre du projet.


19h30 - 23 h30 : repas partagé (sur invitation) à St Ouen sur Seine au Neruda Lab où Camille They, artiste et présidente de Via Paysage, peut nous organiser un repas gourmand.


Coordonnées : 16 bis rue Salvador Allende, St Ouen sur Seine
Interlocutrices : Camille They 06 80 89 48 72 - camille.they@orange.fr ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr





23h à 8h30 le lendemain : hébergement possible chez l'habitant avec Accueil Banlieues ou dans votre entourage.

###

SAMEDI 17 OCTOBRE au Grand Parc de St Ouen sur Seine

> Invités : tout public. Cependant, il est important d'arriver à 9 heures ou 14 heures pour des raisons d'accès au site.

Cette journée est organisée avec la participation de l'association Via Paysage et des membres de l'espace hybride Neruda Lab.

Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv à la Serre pédagogique du Grand Parc. 
Le mot de passe est "ateliers Paysages ou PCDD" auprès des gardiens (téléphone : 06 14 24 20 25) pour accéder au lieu de rencontre de la Serre.
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr ou Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 - alexis@prima-terra.fr

9h - 10 h : atelier plénière de synthèse du projet PCDD : avancées, possibles, moyens... + exposition de présentation du projet

10h-10h30 : pause café

10h30 - 12h30 : 2 ateliers au choix

- spécial élus, techniciens et chercheurs : "Vers une Recherche apprenante et collaborative au fil de la Seine" ou, si public non présent, "Atelier logo du projet"
- spécial Monsieur tout le monde : "Vers des paysages collaboratifs, durables et désirables, des possibles ici, au fil de la Seine ?"

12h30 - 14 h : repas partagé (chacun amène quelque chose, sucré-salé-boissons)

14h - 16h30 : 3 ateliers grand public au choix :

- COLLABORATIF "designer, élu, jardinier, technicien paysagiste, ... comment être acteur et chercheur dans mes projets ?"
- DURABLE "professeur, technicien, chercheur, animateur ... comment puis-je parler et transmettre sur les paysages ?"
- DESIRABLE "habitant, technicien, pros du tourisme, créateurs ... comment rendre les paysages de mon quotidien sexy ?"

- ​A 17 h : restitution des deux jours et conclusions


INFOS PRATIQUES :
 - Accessibilité : accès possible par tous aux deux jours de rencontres (sauf la matinée du vendredi), gratuit (participation aux repas) mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
- Hébergement : il est possible d'être hébergé au plus proche de St Ouen sur Seine avec l'association Accueil Banlieues.
- Contacts : 
Prima Terra l'Agence :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr 
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

lundi 17 août 2015

[projet de recherche-action-formation] Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition


Nous avons co-inité, depuis le début de l'année 2015, un projet de Recherche collaborative intitulé "Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition", en s'appuyant sur des colonnes vertébrales majeures des territoires, les fleuves et notamment le fleuve Seine.




Il est co-porté avec Jean-Marc LANGE (profil Linked In), professeur des universités de l'ESPE - Université de Rouen, enseignant-chercheur spécialisé en Sciences de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable.

Il s'agit de développer, en 4 années minimum (2015-2018), un projet global autour des Paysages avec, 
pour objectifs, de travailler sur 4 axes directeurs de travail :
la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives...), le Pilotage des territoires (indicateurs, méthodologies...) 
et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique...) 
par l'animation d'un Ecosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire). 

en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.

Il peut permettre, à titre d'exemples, que :


- des gestionnaires de zones industrialo-portuaires puissent posséder de nouveaux outils pour gérer et valoriser leurs sites
- des gestionnaires de paysages remarquables puissent diffuser et commercialiser des outils pédagogiques et ludiques sur les paysages
- des chambres consulaires et agences de développement 
- des collectivités expérimentent dans le cadre de projets d'aménagement les outils proposés et d'évaluer les retombées
- des associations et citoyens s'emparent du sujet et l'exploitent à travers des sites et problématiques locales  ...

Depuis le début de l'année, deux séminaires de travail ont été réalisé.


Le premier, en avril 2015, a permis de rencontrer des institutions hautes-normandes à savoir le Parc Naturel Régional des Boucles de Seine, Rouen Métropole et l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Rouen, afin de générer un titre adapté et une orientation politique, stratégique et géographique du projet.

Le second, en juillet 2015, a rassemblé une douzaine de chercheurs de toute la France et a permis de travailler, en plénière et en sous-groupes, sur le projet de recherche et l'orientation scientifique et méthodologique.



CC-BY-SA Prima Terra l'Agence - Tableau des idées issu du premier séminaire.

Une troisième rencontre devrait avoir lieu les vendredi 16 et samedi 17 octobre 2015 à Paris et Saint-Ouen sur Seine afin de rencontrer d'autres acteurs de la recherche d'Ile-de-France, des associations et des institutions franciliennes tout en permettant de consolider l'esprit d'équipe.


Vous êtes intéressés ? 

Contactez-nous, le projet est ouvert à tous (élu, technicien, chercheur, entrepreneur, habitant, étudiant...) !

jeudi 23 janvier 2014

Les Français, l'Environnement et les pratiques collaboratives [Bilan ADEME 2013]


Une lecture de la dernière publication "L'ADEME & VOUS - Stratégies & Etudes" de l'ADEME, laisse ressortir des informations importantes sur les pratiques françaises 

en termes de pratiques collaboratives ...
© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors se rendre compte des facteurs de pratiques collaboratives, aux motivations individuelles affirmées, comme participer à des achats groupés, à celles, coopératives, où les motivations collectives sont primordiales.

Louer ses biens à d'autres particuliers, mais aussi participer à une autre mobilité ou adhérer à une AMAP sont des projets collectifs, nécessitant un travail de mise en commun d'idées, d'envies et de ressources.

On peut également souligner les verbes d'action voisinant avec les pratiques collaboratives.
Acheter ou redistribuer sont des postures individuelles, là où se déplacer et s'alimenter sont des pratiques répondant davantage d'un système, d'une chaîne de valeur, d'un corps collectif.


mais aussi en termes de renoncement à la poursuite de projets ...


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors lire l'importance des fonds et de la recherche de ces derniers, laissant de côté la possibilité d'emprunter ou le temps à consacrer au projet mais également l'apparition d'un événement d'ordre personnel.

La question situationnelle des porteurs de projets, leur situation personnelle et les ressources à disposition ou pouvant l'être par des biais indirects semblent être d'une importance primordiale.

C'est pourquoi nous développons, avec PRIMA TERRA l'Agence, un service de facilitation de projets intégrant la prise de recul sur le parcours de vie du porteur de projet, l'ouverture culturelle sur des formes et attitudes nouvelles pour le développer ou encore la recherche de fonds, publics, privés et alternatifs.


ou, l'importance des problématiques situationnelles des Français,



© "ADEME & Vous", janvier 2014.

Nous pouvons alors observer, avec ce graphique, la montée en puissance de l'importance, aux yeux des Français, des problématiques de chômage, des retraites, de l'immigration et de la lutte contre le terrorisme.

Dans des périodes d'incertitudes comme celle que nous vivons actuellement, le développement de projets coopératifs et innovants sur les territoires semblent un axe majeur à mettre en place.

Construire des systèmes de mise en relation entre porteurs de projets et le grand public, produire du lien social par la Culture ou l'Economie collaborative ou encore fabriquer des lieux de convergence territoriale, des tiers-lieux, comme les "Café Repaire", les "Ressourceries" ou les "Espaces de coworking" semblent être une priorité pour remédier aux pertes de repères des populations.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence développe, avec des acteurs locaux et nationaux, des projets transversaux favorisant les mises en relation, l'émergence et la valorisation de projets culturels, innovants et créatifs. C'est le cas notamment de Charentes, terres créatives.


et enfin, les problèmes environnementaux.


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

C'est alors que l'on s'aperçoit des thèmes environnementaux les plus préoccupants aux yeux des Français interrogés. La pollution de l'eau  et de l'air arrivent en tête puis l'effet de serre et le réchauffement climatique avec la dégradation de la faune et de la flore.

La dégradation des paysages, conséquences des premières notamment mais aussi de l'expansion urbaine et de la prise en compte partielle de ces derniers dans l'aménagement des territoires, est par contre bien plus loin dans les résultats.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence a construit une expertise transversale dans la facilitation de projets associant des thématiques variées pour la pleine réussite de ces derniers.

Ainsi, le développement d'un projet lié à la valorisation du patrimoine fluviale et à sa culture (moulin, chemin de halage, etc.) va permettre de favoriser une prise de problématiques comme l'eau, bien sûr, mais aussi l'air, la faune et la flore, le bruit ou les paysages, richesses portées par les cours d'eau.

N'hésitez donc pas à nous contacter !






mardi 14 janvier 2014

Art, Ecologie et Fabrication collective de l'espace public, l'exemple du "Jardin du 54" en cours


Petit retour sur le projet, en cours, de conception - fabrication collective du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Au départ, un environnement urbain qui s'enrichit d'une démarche transversale.

Un square de quartier de 1 700 m² environ, quelque peu employé mais à des fins peu recommandables.


©Google Maps - Le square de quartier

©Google Maps - Une vie du square depuis la rue Charles Schmidt

Un lycée, le Lycée polyvalent Auguste Blanqui, qui accueille des classes technologiques et générales et où un professeur de Sciences et Vie de la Terre, Madame Pluchard, élabore avec ses élèves un "Observatoire de la Biodiversité" dans la cour intérieure.


Un événement culturel et artistique, la biennale d'art dans l'espace public "Saint-Ouen Traversée d'Arts 2014".


©Saint-Ouen - Affiche de "Saint-Ouen Traversée d'Arts"


Une artiste, Camille T (de son nom They), faisant quelque peu parler d'elle ces dernières années en Ile-de-France pour son "Jardin du 16 bis" et son approche décloisonnée et sensible du jardin urbain. 


© Camille They - Camille They dans son "jardin du 16 bis"


Un principe, celui de croiser la démarche d'écologie dans la ville avec celle de l'art urbain, reprenant la démarche "éco-poétique" employée pour fabriquer le "jardin du 16 bis". Ainsi, des artistes pluridisciplinaires sont invités à participer à des ateliers avec différents publics pour concevoir et/ou réaliser des éléments du futur jardin public (mobilier, murs, plantations ...).



©Camille They et Jérôme Mesnager - " Le jardin du 16 bis et le bonhomme blanc"


Des artistes et partenaires, un groupement d'artistes de Street Art monté à l'occasion de la réalisation du "jardin du 16 bis", le "collectif du 16 bis" mais aussi le COPA, programme de recherche-action dans l'espace public de l'association nationale "Via Paysage".




Un terreau politique favorable, avec l'appui politique de l'équipe municipale de Saint-Ouen de vouloir croiser les "genres" et les publics autour d'un lieu et d'un événement.





Mais aussi, une action culturelle dynamique, avec l'envie et la volonté d'appuyer le projet et la démarche entreprise avec la Direction de l'Action Culturelle.

Tout cela permet aujourd'hui de fabriquer, mois après mois depuis septembre 2013 voire même depuis début 2013 avec les visites urbaines de l'Office de Tourisme de Saint-Ouen, un environnement favorable pour réaliser ce projet partagé.

Des visites guidées du "Jardin du 16 bis" et de "l'Observatoire de la Biodiversité" sont organisés régulièrement avec différentes publics (associations, grand public, professionnels) depuis l'année dernière par Camille T et Nathalie Pluchard elles-même ou par l'Office de Tourisme

A cela, des enquêtes et réunions de concertation sont réalisés depuis novembre afin de connaître les usages, les avis, les attentes des différentes parties prenantes (lycéens, usagers, habitants, opérateurs). 


© DAC de Saint-Ouen - L'affiche de la réunion participative au Lycée


Les premiers ateliers collectifs de création débuteront en février jusqu'en mai pour une inauguration à l'occasion de "Saint-Ouen Traversée d'Arts 2014" du 14 au 18 mai 2014.

Enfin, voici la démarche développée spécialement pour le projet du "Jardin du 54", en relation avec le concours national organisé également par PRIMA TERRA l'Agence, "MNU 2014 ou l'architecture éco-poétique pour les Jardins et la Ville".


© COPA-Via Paysage et PRIMA TERRA l'Agence - Le processus participatif


N'hésitez pas à nous contacter pour organiser ensemble un projet d'espace public partagé en relation avec une programmation culturelle, artistique et économique.

Articles les plus consultés