Affichage des articles dont le libellé est Intelligence économique. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Intelligence économique. Afficher tous les articles

lundi 10 novembre 2014

[Vu sur le Web] Entrepreneuriat social : quête de sens, intelligence collective et créative


Lorsque des entrepreneurs sociaux, des responsables de la finance "conventionnelle" ou le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) parlent de "Social Business" à l'occasion du second débat de la semaine de l'entrepreneuriat social, on entend des idées intéressantes que Prima Terra l'Agence introduit tous les jours un peu plus depuis  ans ...

On y parle de posture d'entrepreneur social, en répondant à une quête de sens par la convergence du groupe autour d'intérêts collectifs ...

Mais aussi que la banque BNP Paribas souhaite à répondre aux intérêts de ses actionnaires, non plus seulement à de seuls intérêts financiers mais aussi à des attraits environnementaux et sociaux qui demandent aux établissements bancaires de repenser leur modèle.

Ou que l'Economie Sociale et Solidaire est une réponse [ndlr : un outil, un levier] aux dynamiques émergentes, une économie localisée et solide car basée sur l'humain plus que sur le financier, et bien "présente", s'appuyant sur une communauté d'intérêts ancrée sur un territoire.

Tout comme le fait que le porteur de projet ne doit plus seulement avoir une bonne idée mais aussi être le plus rapide ou, comme l'exprime Adèle Galey de Ticket for Change, apprendre des bonnes pratiques d'ailleurs, apprendre de celles-ci et les co-créer, en concertation avec son environnement local son écosystème.

Mais aussi s'adapter à un nouveau contexte environnement, s'inspirer des pratiques venant de "pays émergents", dans une forme d'économie frugale.

Ou enfin, ne plus dissocier le social et le business, s'inspirant de la décontraction anglo-saxonne à travailler et bien gagner sa vie dans le social...

Retour en images ici :


Economie solidaire : les dix temps forts du débat par liberation

lundi 13 octobre 2014

[invitation] 3èmes Journées d'Automne "Créativité et Territoires" à Poitiers du 22 au 24 octobre

Rendez-vous du mercredi 22 au vendredi 24 octobre 2014 à l'EMF Poitiers pour les Troisièmes Journées d'Automne "Créativité et Territoires", Prima Terra l'Agence co-animera une table ronde le vendredi matin sur l'ingénierie territoriale et l'accompagnement de porteurs de projets.



***
Trois journées de tables rondes, d’ateliers pour échanger autour de la question : comment mobiliser efficacement pour la créativité des territoires ?

Modalités d’inscription :

La participation aux journées est gratuite mais l’inscription obligatoire, en remplissant ce formulaire en ligne.
Un buffet est proposé à l’Espace Mendès France, café, vin compris à 15 € (dans la limite des places disponibles).
Plan de Poitiers au format pdf : PlanPoitiersWeb
-

Programme :

Téléchargez le programme au format pdf : ProgrammeJournéesAutomneCreativiteTerritoire2014
-

Mercredi 22 octobre 2014

14h – 14h15 : Présentation et modération de la journée par Jacky Denieul
14h15 – 17h : Introduction par Jean-Pierre Comettiphilosophe.
Temps de Recherche & Développement sur cette question avec un échange entre un groupe de chercheurs transdisciplinaire : Fiorenza Cout, chercheuse en traditions populaires – Vallée d’Aoste ; Brigitte Ollier De Boucaud, participante au montage formation ouverte à tous (MOOC) sur la créativité ; Yvette Lazzeri, enseignant – chercheur au centre d’études et de recherches internationales et communautaires (CERIC) de l’université de Aix-Marseille ; Delphine Crublet, ethnologue (SEA Europe), chargée de développement collectivité territoriale, Picardie ; Michel Richard, président de l’institut Jacques Cartier (géopolitique) ; Paul Vermeylen, architecte-urbaniste, expert en management public, et un groupe de professionnels-praticiens des territoires.
17h – 18h30 : Poitiers, ville de savoirs. Visite guidée du centre ville avec Nathanaëlle Gervais, guide – conférencière.
20h : Dégustation cuisine du monde à la cafétéria de l’Espace Mendès France. Avec Yassir Yebba, Randy Menard (cuisine de Louisiane).
 -

Jeudi 23 octobre 2014

Modérateur de la journée Pierre Pérot, urbaniste sociologue (Espace Mendès France).
9h – 9h30 : Interventions de Jean-François Macaire, président du conseil régional Poitou-Charentes, de Alain Claeys, président de l’agglomération de Poitiersmaire de Poitiers, mot d’accueil de Didier Moreau, directeur de l’Espace Mendès France.
9h30 – 10h : Introduction générale de Paul Vermeylen, architecte-urbaniste, expert en management public, sur le temps de la métropole.
10h – 11h : Table-ronde sur l’entrepreneuriat dans les territoires sous toutes ses formes (éducation, culture, accompagnement…)
Interventions de Jean-Yves Dugast, directeur général de la Fondation entreprendre ; Jean-Paul Pronost, responsable animation réseau de la fédération des agences de développement et des comités d’expansion économique (CNER) ; Jean-Marc Neveu, président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) Région Poitou-Charentes ; témoignage de Jean-Luc Charrier, président de l’association ICARE – informations pour les créateurs et aides aux repreneurs d’entreprises à Thouars.
11h – 11h45 : Les enjeux de la créativité dans les territoires
Interventions de Edgar Morin, sociologue et philisophe, directeur de recherche émérite au CNRS et de Jean-Pierre Aubert, chargé de la mission sur l’amélioration de l’anticipation des mutations économiques et leur accompagnement par le cabinet du 1er Ministre, secrétaire général de la chaire MAI – Mutations-Anticipations-Innovations de l’IAE de Paris.
11h45 – 12h30 : Table-ronde sur l’action sociale, au service de la créativité du territoire
Interventions de Gérard Creux, sociologue attaché de recherche à l‘institut régional du travail social (IRTS) de Franche-Comté ; Yves Lusson, accompagnateur en créativité collective – Auvergne ; Anne Chesnot, psychologue – psychanalyste (conférence théâtralisée – Poitiers).
12h30 – 14h : Buffet à l’Espace Mendès France (places limitées sur inscription)
14h – 14h30 : Mise en situation concrète de créativité « Alliance Pursuit », jeu présenté par Jean-Marc Neveu, président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) Région Poitou-Charentes.
14h30 – 15h15 : Table-ronde sur le rôle, en centre ville, du commerce, du tourisme… dans la créativité du territoire
Interventions de Hervé Lemainque, président de la journée nationale du commerce de proximité ; Francis Palombi, président de la confédération des commerçants de France ;  Philippe Gustin, directeur des Affaires Internationales de la ville de La Fayette (USA) : les festivals dans la ville, une revitalisation du centre urbain ; présentation du mouvement des Greeters de Tours par Virginie Rivainoffice de tourisme de Tours ; et des représentants de commerces locaux.
15h15 – 16h : Table-Ronde « À chacun son lab »
Interventions de Sarah Goldberg, présidente de Maker / Seine à Paris ; Marie-Laure Cuvelier, animatrice de la coopérative Tiers-Lieux d’Aquitaine, et un représentant du réseau Fab’Lab de Poitou-Charentes.
16h – 17h : Table-Ronde de l’association française pour le développement de la créativité : Créa-Franceet ses antennes régionales, animée par Isabelle Jacob, présidente de Créa-France.
17h – 17h30 : L’innovation à l’international : quelles leçons pour nos territoires ?
Intervention de Denis Brunet, vice-président du conseil général de la Vienne.
Soirée libre, regroupement possible en centre ville pour une soirée d’animation autour de la Louisiane.
 -

Vendredi 24 octobre 2014

Modérateur de la journée Virginie Baubriaud, chef de projet éducation formation (CAUE 79).
9h – 10h : Table-ronde sur l’exigence culturelle, une nécessité pour dynamiser la créativité dans les territoires
Interventions de Nathalie Mansuy-Todeschini, responsable de la médiation jeunesse à la médiathèque départementale de Seine-et-Marne ; Catherine Simon, de l’IRTS de Lorraine ; Nelly Margotton, entrepreneure – philosophe ; Philippe Brunet, de la compagnie DEMODOCOS.
10h – 10h30 : Complémentarité entre l’ingénierie territoriale et soutien aux porteurs de projets
Interventions de Alexis Durand-Jeanson, facilitateur de projet Prima Terra ; Franck Buffeteau, architecte et metteur en scène ; et témoignages de porteurs de projets.
10h30 – 11h45 : Responsabilité Sociale et Environnementale
Intervention de William Bourdon, avocat, essayiste « Petit manuel de désobéissance citoyenne », édition JC Lattès, initiateur de l’association Sherpa, tournée vers la notion de responsabilité sociale des entreprises.
Expérience dans un département, le Drôme par Jean Roche, directeur de Kasciopé-CCSTI de la Drôme, président de la Réunion, association nationale des CCSTI ; Patrick Gagnaire et Gérald Drubigny.
11h45 – 12h15 : Faire pousser la créativité dans les territoires, éclairage sur l’apport du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) de Mathilde Vanderrusten, conseillère formation à l’institut spécialisé d’études territoriales (INSET) de Dunkerque.
12h15 – 12h45 : Le terroir et ses ressources, avec Fiorenza Cout, chercheuse en traditions populaires – Vallée d’Aoste.
12h45 – 14h : Buffet à l’Espace Mendès France (places limitées sur inscription)
14h – 15h : Le marketing territorial appliqué aux petites et moyennes villes par Christophe Alaux, directeur adjoint de l’institut de management public et de gouvernance – université Aix-Marseille.
15h – 16h30 : La ruralité créative
Interventions de Cédric Szabo, de l’association des maires ruraux de France (AMRF) ; Jean-Yves Pineau, du collectif ville campagne ; un représentant de France-Créative ; et témoignages d’acteurs locaux pour «capitaliser ce savoir que représente leur expérience passée au service des territoires».
16h30 – 17h30 : La marque Limousinedistinction et territoire par Ludovic Guinot, chargé de mission auconseil régional du Limousin.
17h30 : Clôture des travaux

Contacts :
Pour tous renseignements sur le programme de ces journées, contactez Jacky Denieul :jacky.denieul@emf.ccsti.eu ou contact@emf.fr

mercredi 3 septembre 2014

[Invitation] Prima Terra est invité au colloque international de TRANSCREATIVA le 27 septembre 2014




Nous avons le plaisir de vous informer que PRIMA TERRA l'Agence interviendra le samedi 27 septembre 2014 à Bordeaux dans le cadre du colloque international "Transcreativa".

Celui-ci est organisé par KEDGE Business School et SINNERGIAK Social Innovation (Université du Pays Basque) avec les 3 territoires-partenaires que sont l'Aquitaine, le Pays Basque Espagnol et le Centre du Portugal.

Transcreativa a pour but est de positionner les Industries Culturelles et Créatives (ICC) de l’espace SUDOE comme une bonne pratique européenne capable de concilier le développement économique (transfert de technologie) et la cohésion sociale (entreprise et amélioration de l'employabilité des jeunes au chômage).

A cette occasion, Alexis DURAND JEANSON (ou Mathilde COTA) présentera le projet pluriannuel "Révolution Sensible 1.0" de recherche-action, coopération et développement économique de l'économie circulaire créative et des pratiques de l'upcycling en Loire-Atlantique (44).

Voici le programme détaillé de la journée : http://transcreativa2014conference.com/?page_id=148

Inscrivez-vous !

mercredi 16 juillet 2014

[Vu sur la Toile] Economie collaborative et Consommateurs


Les consommateurs misent sur l'économie collaborative... par intérêt 

Economes, les Français ? 


Manifestement, si l'on en croit le baromètre BVA 2014 de l'engagement durable des citoyens selon lequel le collaboratif fonctionne bien : 94% des personnes interrogées déclarent ainsi avoir réalisé au moins une pratique collaborative et 65% y recourir régulièrement... mais surtout pour des raisons économiques, indiquent 67% des sondés. 

Seulement 27% le font avant tout pour des raisons sociales ou environnementales. 

Le militantisme en faveur de l'économie collaborative n'est donc pas tout à fait d'actualité : 44% des sondés répondent qu'ils préfèrent "posséder des biens et ne pas les partager". 


Source : LE 13 DE LA COM, 23/06/2014

jeudi 8 mai 2014

Réussir votre projet par la Pensée Design et la Facilitation de projets


LE MONDE BOUGE

Le monde bouge, devient de plus en plus complexe et interconnecté.
Les Organisations, publiques comme privées, vivent des mutations permanentes, dignes des précédents Révolutions Industrielles. Les Porteurs de projets ne savent plus vers qui se tourner, ils se sentent seuls, plus que jamais...

Il faut donc innover pour mieux se réinventer, pour survivre ou se métamorphoser.

FACILITER LA VIE DES PROJETS

Pour cela, nous leur facilitons la tâche par une approche humaine et transversale, la Facilitation de projets. Celle-ci, insuffler dans les projets, va provoquer différentes formes d'innovations.

Pour qu'elle fonctionne, il va falloir l'employer en composant avec 2 ingrédients.

- Un mode de pensée, la Pensée Design ou Design Thinking 
- Et un processus itératif, le Creative Management.

©© Creative Commons (pas d'utilisation commerciale) Prima Terra l'Agence 2014.

L'innovation émotionnelle et sociale (marketing, valeurs, relations sociales, gouvernance), l'innovation fonctionnelle, associant désirabilité sociétale et faisabilité technologique, le management de l'innovation et son processus organisationnel, composant avec la viabilité économique et la faisabilité technique. 
La dernière, l'innovation par l'expérience, au croisement des autres formes, est celle de l'expérience d'utilisation, à partir des usages par les usagers eux-même.

La Pensée Design, cocktail de créativité, de curiosité, de sciences participatives, s'attache à cela, positionner le porteur de projet, l'utilisateur au cœur de l'innovation pour produire l'avenir.

Nous composons avec de manière décloisonnée, de façon à les hybrider sans cesse, afin d'innover, d'interconnecter et de valoriser les idées, les trésors cachés de nos territoires.


©© Creative Commons (pas d'utilisation commerciale) Prima Terra l'Agence 2014.

Pour les Collectivités, nous l'avons interprétée dans une logique de territoire et de valorisation des ressources territoriales, les Patrimoines, avec notre approche du Design territorial.

Pour les Porteurs de projets (créateurs d'entreprises, d'associations ou particuliers ayant un projet) et les Organisations privées et du Tiers-Secteur (Economie Sociale et Solidaire), nous avons développé une méthodologie éprouvée, la Facilitation de projets.

DES OUTILS VARIES

Afin de produire au mieux ses services, nous développons des outils personnalisés performants, ludiques et fluides qui favorisent l'innovation décloisonnée et la réussite de vos projets. On peut notamment citer :

- Des Concours et Appels à proposition ouverts, afin de produire de l'idée et des projets collaboratifs, générée par la société civile ou des publics plus ciblés.

- Des Tables rondes : ateliers créatifs avec des scénarios, des jeux de rôles et des fiches.

- Le Serious Games "Ressources Créatives", pour produire des idées individuelles et collectives de valorisation des ressources patrimoniales d'un territoire.

- Des réseaux d'intelligence collective et de rencontres, ouvertes et privées, comme le réseau citoyen Terres Créatives (dans les Charentes : Charentes Terres Créatives), pour rencontrer, échanger, réseauter et brasser de l'idée.

- Des logiques d'hybridation des projets : depuis la fabrication collective et public-privée du projet jusqu'au financement et ses partenariats, eux-même croisés.

et bien d'autres outils au service de vos projets !

mercredi 30 avril 2014

Coopération, Web et Territoires : un club de chefs d'entreprises s'intéresse aux réseaux sociaux


Un article du journal "Charente Libre", le mercredi 23 avril 2014, par Pascal Baudoin.

Alexis Durand Jeanson de Prima Terra l'Agence, aux côtés d'Anne Boinier, de l'agence de stratégies web E-Content Services ont été invité au siège social du club de chefs d'entreprises de Nord Charente, Dynamique 16 pour une conférence initiatique sur les réseaux sociaux comme médium pour entreprendre ensemble.




Une conférence exploratoire sur les possibilités d'Internet et des réseaux sociaux en matière d'information et de communication collaborative des entreprises.

Des informations essentielles ressortent de nos échanges :

"Le web impose de s'adapter, oblige à de perpétuels changements. C'est un environnement virtuel mais bien réel qui évolue en permanence."

"Il faut réinventer son environnement, favoriser la créativité, inventer de nouveaux besoins, être identifié, localisé, appartenir à des réseaux et communiquer."

"Le web, les réseaux sociaux, peuvent faire d'abord penser à l'inconnu, sembler un effet de mode, demander une technologie accrue, imposer la consultation de nombreuses pages. En bref, on craint de ne pas savoir faire. Mais les réseaux sociaux apportent de nouveaux contacts, sont une mine d'information. Au travers de la communication du club Dynamique 16, on peut faire connaitre les entreprises du secteur."

"Il faut mettre un pied dans le numérique et dans l'avenir pour prospérer. Il faut réseauter plus large."

Une conférence apprenante et des formations-actions ont été proposées pour poursuivre la réflexion-action, afin de mettre ses idées en pratique. 

Plus d'informations avec ce lien.

mardi 25 février 2014

Séduire la clientèle d'affaires sur son territoire par les forfaits séminaires "clé en main"




Un extrait de la veille que nous réalisons nous a permis de faire ressortir cette information intéressante sur la clientèle d'affaires dans le tourisme.


TOURISME D'AFFAIRES & SÉMINAIRES


Le département Séminaires Solutions de la chaîne Best Western lance des forfaits séminaires "clé en main". Sur le site Internet, les entreprises pourront consulter une offre variée et adaptée à l'évolution des attentes des entreprises et de leurs salariés. 220 destinations et 450 activités sont disponibles en France. 

La gamme de forfaits se compose de plusieurs thématiques : "Les festifs", "Les insolites", "Les gastronomiques et terroirs", "Les eco friendly", "Les dynamiques". Les packages proposés comprennent l'hébergement, une journée de travail et une activité de "teambuilding" pour renforcer la cohésion des équipes.

Source : themavision.fr, 13/11/2013

mardi 11 février 2014

Construire la coopération sur les territoires, Prima Terra l'Agence est là


Le 11 février 2014, le CNCRES organisait une rencontre nationale à Paris afin de réunir les acteurs de la coopération territoriale afin de réfléchir ensemble aux moyens efficients d'accompagner les projets de PTCE - pôles territoriaux de coopération économique.

PRIMA TERRA l'Agence y était.




L'occasion de faire le bilan sur les actions déjà mises en oeuvre, les différents niveaux de maturité de ces projets PTCE et les possibilités à construire dans ce sens.

Les enjeux de construire des "territoires à humanité amplifiée" qui ressortent.

- Marquer la dimension sociale et le souci de solidarité dans tout projet économique.
- S'ouvrir sur le développement local.
- Impliquer le citoyen dans le développement économique territorial.
- Veiller à la satisfaction des besoins collectifs et des services aux personnes mal satisfaits par le marché.
- Créer des emplois nouveaux liés à ces besoins et former, accompagner dans leur aptitude sociale et professionnelle ceux qui sont appelés à les exercer.

PRIMA TERRA l'Agence se charge de vous fournir toujours les meilleurs outils d'ingénierie de projets sur les territoires.

dimanche 29 décembre 2013

Articuler les acteurs créatifs et culturels sur un territoire, une attitude gagnante


Le cas de Poitiers, ville créative

© Poitiers Mag, article sur la vie artistique poitevine.



A côté des journées "Créativité et Territoires" organisées par la plateforme nationale du même nom à l'Espace Mendès France, la ville de Poitiers développe une attitude volontariste à l'égard du concept de "ville créative".

Voici une lecture faite dans le magazine "Poitiers Mag" de novembre 2013.
Un article était consacré à "Poitiers, ville créative" avec une infographie d'une partie de la chaîne de valeur des industries créatives et culturelles poitevines.

© Poitiers Mag, infographie sur "former et accompagner les artistes"

Plus d'informations ici : http://magazine.poitiers.fr/poitmag212/poitiersMag212.pdf


Si, comme Poitiers, vous souhaitez valoriser la filière créative et culturelle sur votre territoire, développer des projets fédérateurs en valorisant des patrimoines (comme l'ancienne manufacture de tabacs de la Friche Belle de Mai à Marseille) ou créer un événement mobilisateur autour d'une thématique créative (un concours national, un workshop culturel, un fablab éphémère ...), PRIMA TERRA l'Agence est faite pour vous.

Voici notre site ... www.prima-terra.fr

mercredi 18 décembre 2013

Retour sur la conférence « Patrimoine immatériel et territoires » à la Caisse des Dépôts


Organisée par la Chaire européenne du management de l’immatériel (Université Paris-Sud), l’Agence du patrimoine immatériel de l’État (APIE) et la Caisse des Dépôts (CDC), la conférence "Patrimoine immatériel et territoires" se déroula le 17 octobre dernier.





Les organisateurs de la conférence


Retour sur les échanges ...

Les actifs immatériels sont de puissants facteurs de compétitivité et de croissance dans les économies modernes. Ce capital intangible est sans doute un atout majeur pour nos territoires pour faire face à une concurrence mondialisée. Les entreprises sont évidemment concernées au premier plan, mais le secteur public est lui aussi riche d’un patrimoine immatériel : savoir-faire, brevets, marques, données, patrimoine culturel, etc.


Contexte : l’émergence des actifs immatériels dans nos systèmes de production et de formation (Ludovic Valadier, Ahmed Bounfour, Jo-Michel Dahan)

Les chercheurs, les grandes institutions internationales, mais aussi les pays émergents accordent une importance accrue à l’étude de l’impact des actifs immatériels sur l’attractivité des territoires. Cet intérêt croissant s’explique notamment par le poids des investissements immatériels dans nos économies, mais aussi par le fait que la concurrence entre entreprises se joue désormais de plus en plus sur des facteurs de compétitivité hors-coût. Les composants immatériels tels que les marques, le design, la réputation, les réseaux, jouent désormais un rôle fondamental.

Ce changement s’accompagne d’une autre évolution majeure, à savoir l’émergence de nouveaux modes de production de l’économie de la connaissance s’appuyant sur des réseaux, ou des communautés donnant lieu à des formes intermédiaires de création de valeur. Ces nouveaux modes d’organisation aboutissent à leur tour à la création d’actifs immatériels nouveaux, produits conjointement par différents acteurs, publics et privés. Ces actifs d’un type nouveau nécessitent une gouvernance appropriée, restant à définir, pour en retirer tout le potentiel pour nos territoires.

Autre bouleversement de grande ampleur, la montée en puissance du numérique, domaine dans lequel la Caisse des Dépôts agit pour le développement des infrastructures et des usages. Pour prendre l’exemple de la formation, c’est un axe majeur utilisé notamment par les établissements d’enseignement supérieur pour renforcer leur visibilité nationale et internationale, et un formidable outil pour optimiser le pilotage et la gestion par l’utilisation des
systèmes d’informations.

Dans les territoires, il est un outil de désenclavement. Il touche aussi le coeur des missions fondamentales de l’université, à savoir l’enseignement. Ces établissements développent de nouvelles stratégies adaptées aux conditions d’accès à la connaissance (e-learning, blended learning, mobile learning, etc.). La production de savoirs sera de plus en plus numérisée et mondialisée, notamment avec les MOOC (Massive Open Online Courses). Le gouvernement a lancé une initiative avec la plate-forme France université Numérique.

Cette action contribue à la visibilité des universités, à leur attractivité et leur compétitivité internationale.

Plus globalement, le secteur public ne peut rester indifférent à ces évolutions. En premier lieu parce qu’il a un rôle à jouer dans l’organisation des réseaux de production de la connaissance grâce à son rôle de tiers de confiance. Mais aussi parce qu’il est détenteur d’un grand nombre d’actifs immatériels. Une gestion optimisée de ces actifs contribue à améliorer l’efficience des
entités publiques. Mais mis à disposition de tiers, ils peuvent aussi renforcer l’attractivité des territoires par un phénomène de fertilisation croisée.


Les paradoxes de l’économie de la connaissance :
l’affirmation des territoires (Ludovic Valadier, Pierre Veltz, Michel Ruffin)

Nous assistons à une hyper polarisation qui s’explique par le développement autour de plateformes communes, mais aussi par un besoin croissant d’interaction entre les différents acteurs qui nécessite une proximité physique pour faciliter les échanges. Une étude de l’université de l’Indiana a calculé les distances géographiques entre les localisations des cosignataires d’articles scientifiques. Il apparaît, de façon paradoxale, qu’à l’ère du numérique, ces distances tendent à diminuer.

Missionnée par le Premier Ministre, la CDC a publié un rapport qui recommande de mettre en place un dispositif de quartiers numériques, s’appuyant sur les territoires pour engager une démarche collective, coordonnée au niveau national, favorisant l’animation, la mise en réseau et le développement des différents écosystèmes numériques locaux. Ces quartiers numériques posent trois questions paradoxales :
  • Paradoxe géographique : hyper-localité, très forte concentration et ubiquité
  •  Paradoxe du temps réel : cycles d’innovation rapide et nécessité du temps long
  •  Paradoxe Darwinien : laisser libre la créativité pour une recherche tout azimut et s’imposer d’être sélectif.


Patrimoine culturel et territoires (Stéphane Martinet, Julien Anfruns, Christian Hottin, Xavier Dectot)

La France a un patrimoine culturel de premier plan avec des marques mondialement connues comme en atteste le projet Louvre à Abu Dhabi, mais aussi la tournée mondiale de la Comédie française. Elle jouit également d’un patrimoine architectural qui a été préservé et entretenu, ayant fait naître une prise de conscience relativement tôt de l’importance de la conservation de cet héritage historique. La France dispose également de nombreux savoir-faire ou traditions, certains ayant été inscrits à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité établie par l’UNESCO.

Ce patrimoine immatériel joue un rôle essentiel dans l’attractivité de la France et de ses territoires. D’autres pays dans le monde fondent leur politique de développement économique, ou du moins leur politique d’influence diplomatique, sur le patrimoine culturel comme la Chine, le Qatar ou encore le Brésil.



L’innovation au sein des territoires (Daniel Thomas, Nicolas Carboni, Marianne Faucheux)


Les acteurs publics de la recherche (universités, centres de recherche) contribuent à créer de la valeur dans nos territoires par leur apport en termes de connaissances et d’innovation. Les pôles de compétitivité et les sociétés d’accélération de transfert technologique (SATT) sont des acteurs importants pour diffuser les connaissances produites auprès du tissu économique local.

Mais leur activité même est créatrice de nouveaux actifs immatériels, plus « liquides » que les brevets, tels que la confiance entre partenaires, la qualité des réseaux, l’image de marque d’un territoire, le pouvoir de peser sur la normalisation, etc. Ces actifs produits de manière conjointe entre acteurs publics et privés sont d’un genre nouveau et nécessitent d’être pris en compte par la gouvernance des différentes structures et les évaluations publiques.


Conclusion (Michel Ruffin, Danielle Bourlange)

Les nouveaux modes de collaboration au sein d’un territoire génèrent des actifs immatériels « coconstruits », relativement mal cernés comme l’image de marque et l’effet de réseau. Ce phénomène s’observe d’un point de vue économique avec le développement de partenariats entre entreprises, mais aussi au niveau de l’innovation sociale avec une importance accrue des réseaux associant ou non des acteurs publics.

Ces actifs immatériels développés conjointement, qu’ils soient durs comme les brevets ou plus « soft » comme les réseaux, représentent un atout indéniable pour l’attractivité de nos territoires.

Pour exploiter pleinement le potentiel de ces actifs territoriaux, il faut inventer de nouvelles formes de gouvernance de ce patrimoine. Or, la question de la complémentarité et de la fertilisation croisée entre actifs immatériels publics et privés n’a été jusqu’à aujourd’hui que peu explorée en tant que telle. Il parait donc nécessaire de mieux en appréhender les déterminants et les effets afin de disposer de repères utiles pour identifier, mesurer et piloter. Il y a là un nouveau champ d’investigation pour la recherche avec de nombreuses questions à éclairer.

Avec Pierre Veltz, nous pouvons dire que « là où tout est immatériel, ce qui ne l’est pas reprend d’autant plus de valeur », et contribue à l’affirmation des territoires et renforce la nécessité des lieux physiques de rencontre des acteurs. De cette expertise nouvelle découleront sans doute de nouveaux modèles de gouvernance ou d’évaluation de la performance, dans le cadre d’une économie de la connaissance impliquant à la fois la sphère publique et le secteur marchand.


> Compte-rendu complet des échanges sur demande.


Des informations particulièrement intéressantes pour les collectivités, les entreprises, les établissements de formation, etc. cherchant à valoriser ce qui fait leurs valeurs, leur notoriété, qui peut être l'héritage de patrimoines matériels (bâti, espaces naturels...) et immatériels (histoire des lieux, paysages, le principe de biodiversité...).

Vous cherchez à réfléchir aux moyens pour valoriser, dynamiser ou tout du moins pérenniser les patrimoines en votre possession ou dont vous avez la gestion, PRIMA TERRA l'Agence peut vous accompagner.


dimanche 8 décembre 2013

Lancement du concours national d'architecture nomade "MODULE NOMADE URBAIN 2014"


L'association-réseau VIA PAYSAGE et son programme de Recherche-Action du COPA-Via Paysage ont l'honneur de lancer le concours national :


"Module Nomade Urbain© - MNU© 2014 
ou l'art de penser l'architecture éco-poétique© pour les Jardins et la Ville".



Sur une idée originale de Camille They et d'Alexis Durand Jeanson, 
porté par l'association-réseau Via Paysage et coordonné par Prima Terra l'Agence.


4 prix honorifiques sont prévus, associés à un projet lauréat invité à fabriquer de façon participative le projet puis à l'inaugurer à l'occasion de L'Art du Jardin au Palais de Tokyo du 20 au 25 mars 2014 ainsi qu'à l'occasion de la Biennale Traversée d'Arts 2014 à Saint-Ouen en mai 2014.

> Envoyez-nous vos projets avant le 06 février 2014.



OBJET DU CONCOURS
Il doit être la représentation de la démarche de préservation de la biodiversité végétale et humaine en milieu urbain ainsi que des notions de mouvement et de transformation permanentes, indissociables du vivant.

Il doit aider les spectateurs à se transformer en  acteur de l’évolution de leur environnement proche afin d’acquérir un œil neuf dans un esprit d’intégration harmonieuse à ce qui les  entoure.

“Jardinons notre ville” et “cultivons notre jardin” sont les deux axes de réflexion du concept “éco-poétique©” dans le cadre de ce concours 2014.

Ce concours a pour objet la conception-construction de projets architecturaux incarnant l’architecture nomade de demain.
Les projets consisteront en la réalisation d’une construction inférieure à 20 m², qui sera soumise à un jury spécialement constitué de personnalités (journalistes, professionnels de l'Aménagement, de la Culture, des Arts et des Médias ...) pour sélectionner un à plusieurs projets.
Les lauréats verront leur projet installé sous forme de structure démontable au Palais de Tokyo, dans le cadre de l’Art du Jardinet ensuite dans « Le jardin  éco-poétique du 54 » à Saint Ouen, dans le cadre de la biennale « Traversées d’Arts » 2014.

En définitive, le MNU 2014 s’intègre dans une démarche globale d’innovation transversale des secteurs écologiques, économiques, socioculturels de la transition des territoires.



CRITERES D’ELIGIBILITE
“Le Module Nomade Urbain 2014” est ouvert à tous les étudiants en écoles d’architecture, de design, de paysage, d’arts et d’arts appliqués, organismes de formation, associations et collectifs œuvrant dans le domaine du cadre de vie et de la transition des territoires.
Chaque candidat ne peut présenter qu’un seul projet mais un projet peut être porté par plusieurs personnes physiques dont une seule devra se porter mandataire. Les équipes pluridisciplinaires et internationales sont à privilégier.
Les candidats étudiants doivent être soutenus par un responsable de l’équipe pédagogique de l’école ou un mandataire en cours de cycle étudiant dans le cas d’un collectif. 



CALENDRIER
         Remise des dossiers de candidature : jusqu'au 5 février 2014 à minuit.
         Délibération du jury : 10 février 2014.
         Annonce des projets sélectionnés : 15 février 2014 au plus tard.
         Concertation avec le jury et l’équipe lauréate.
         Durée des travaux : un mois avant l'ouverture.
         Réception du projet : mi-mars 2014.
         Inauguration du MNU 2014 au Palais de Tokyo pour « L’Art du Jardin »  20 au 25     mars 2014.
         Installation au “Jardin éco-poétique du 54”, Saint-Ouen, pour la Biennale « Traversée d’Arts 2014 » de fin mars à mai 2014, au minimum.


---------
RECHERCHE DE PARTENAIRES COMPLÉMENTAIRES
Vous êtes une entreprise, un organisme professionnel et vous souhaitez soutenir le projet (communication, apport en matériel / matériaux, financier...) ?
> Contactez-nous à viapaysage@gmail.com ou agence@prima-terra.fr.

mardi 22 octobre 2013

Economie régénérative : quand le tourisme sert à amorcer la pompe de l'industrie


La crise a surtout affecté l'industrie, elle pourrait désormais toucher l'économie résidentielle, faite de redistributions de revenus. 

Une étude de Mairie-conseils invite à dépasser l'opposition entre tourisme et industrie. Avec l'économie régénérative, le premier peut même servir à relancer l'activité productive...
L'étude revient sur les profonds changements démographiques opérés ces dernières années : 12% de la population rurale est faite de "néoruraux" qui ont quitté la ville pour se mettre au vert. 

D'où l'essor massif d'activités nouvelles alors que la désindustrialisation battait son plein. "Jusqu'ici, on partait du principe que l'emploi fixe la population, alors qu'on se rend compte aujourd'hui que les mouvements de population ont fixé l'emploi".

Source : Localtis.info, 29/07/2013

jeudi 17 octobre 2013

L'aventure d'un projet structurel d'entreprise ou ESS, étapes par étapes !


En surfant sur le blog de Neocamino, j'ai pu voir un article intéressant sur un superbe visuel graphique (Design d'information) sur les grandes étapes d'un projet de création d'organisation.

Ce visuel peut d'ailleurs s'adapter pour la création d'une entreprise comme d'une structure de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS), vous ne trouvez pas ?



lundi 30 septembre 2013

50 mesures pour l'écologie




La deuxième Conférence environnementale pour la transition écologique s'est tenue les 20 et 21 septembre au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris.

Les parties prenantes de la transition écologique se sont rassemblé autour de cinq tables rondes, co-présidées par treize ministres pendant deux demi-journées.

Parmi celles-ci, voici quelques-uns des sujets traités.

« Economie circulaire »

table ronde présidée par Arnaud Montebourg, Philippe Martin et Benoît Hamon
Facilitateur : Serge Orru

1. Définir une stratégie d’utilisation des ressources et des objectifs de long terme et un plan « déchets 2014-2020 ».
2. Une « conférence de mise en oeuvre » réunira cet automne dans la continuité de la table ronde les acteurs de l’économie circulaire.
Changer nos modes de consommation et de production, de distribution et de logistique, vers une économie plus efficace dans l’utilisation des ressources.
3. Favoriser l’éco-conception des produits pour augmenter leur durabilité, leur réutilisation et leur réparabilité ainsi que leur recyclage.
4. Lutter contre les pratiques d’obsolescence programmée et mettre en oeuvre concrètement les nouveaux droits du consommateur.
5. Renforcer le pilotage, la gouvernance et la mobilisation des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) par la puissance publique au service de la transition vers une économie circulaire.
Impulser une nouvelle politique industrielle permettant de concrétiser l’économie circulaire, grâce à l’amélioration de l’efficacité du geste de tri, et la recherche d’innovations technologiques sur les produits, les process, et les matériaux.
6. Accompagner entreprises et collectivités locales dans cette transition par des outils financiers et réglementaires.
7. Créer le cadre favorable à l’amélioration du tri, par les citoyens comme par les entreprises.
8. Lutter contre les trafics illégaux.
Décliner l’économie circulaire comme un projet de territoires.
9. Accroître la connaissance des flux de déchets et de matières, des coûts et financements associés à leur gestion. Simplifier et faciliter l’accès à l’information correspondante, y compris pour le citoyen.
10. Mettre en place les outils d’incitation financière à la réinjection des déchets dans le cycle économique, sans accroître les charges globales pour les acteurs.
11. Développer l’écologie industrielle et territoriale (EIT) dans les territoires.
12. Conserver les ressources sur le territoire, notamment les plus stratégiques.


« Politique de l’eau »

table ronde présidée Stéphane Le Foll et Pascal Canfin
Facilitateur : Géraud Guibert

Préserver et améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.
1. Renforcer la lutte contre les pollutions liées aux nitrates et aux produits phytosanitaires.
2. Poursuivre l’amélioration du traitement des eaux usées domestiques.
3. Lancement d’un nouveau plan national « zones humides » en 2014.
4. Faciliter les travaux de restauration des cours d’eau et de prévention des inondations.
5. Assurer une gestion pérenne des ressources en eau pour limiter les conflits d’usage.
Garantir la transparence de la politique de l’eau pour le consommateur.
6. Faciliter et fiabiliser l’accès par le citoyen à des données sur l’eau facilement compréhensibles.
Améliorer l’efficacité de la politique de l’eau.
7. Renforcer la gouvernance locale.
8. Améliorer l’efficacité du service public d’eau et d’assainissement.
9. Agir de façon spécifique dans les départements d’outre-mer pour l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement
10. Poursuivre la réflexion sur la fiscalité des ressources en eau.


« Education à l’environnement et au développement durable »

table ronde présidée par Vincent Peillon, Valérie Fourneyron et George Pau-Langevin
Facilitatrice : Bettina Laville

1. Engager 10 000 projets d’écoles et d’établissements scolaires mettant en oeuvre des démarches globales pour l’environnement et le développement durable.
2. Développer les sorties et les séjours nature dans le cadre scolaire et des centres de loisirs et de vacances.
3. Intégrer dans l’ensemble des programmes de l’enseignement scolaire la prise en compte de l’environnement et du développement durable.
4. Accélérer la transition vers des campus durables et mettre en place les labels correspondants.
5. Elaborer un référentiel de compétences génériques et de connaissances en matière
de développement durable.
6. Former les enseignants à l’environnement et au développement durable, au sein des
Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE).
7. Mettre en oeuvre l’intégration de l’EEDD dans les formations professionnelles initiales du champ de l’animation et du sport.
8. Développer le nombre de missions de service civique lié à l’environnement proposées par les collectivités et les établissements publics.
9. Faire du développement durable un axe des relations entre le ministère chargé des sports et les fédérations sportives.
10. Préparer l’accueil en 2015 de la 21ème Conférence des parties à la convention
climat en France en impliquant la jeunesse, les écoliers, les collégiens et les lycéens.

Mais aussi les tables rondes autour de "l'Emploi, formation et transition écologique" présidée par Cécile Duflot, Michel Sapin et Geneviève Fioraso ou "Biodiversité marine, mer et océans" présidée par Victorin Lurel et Frédéric Cuvillier.

Vous pouvez trouver plus d'informations ici.

Articles les plus consultés