Affichage des articles dont le libellé est Environnement. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Environnement. Afficher tous les articles

lundi 12 juin 2017

05.07.2017 : Vers un who's who de l'éducation à l'environnement et au développement durable !


Une équipe de recherche montpelliéraine constituée de Mathilde Cota, Alexis Durand Jeanson, Jean-Marc Lange, Christian Reynaud, Serge Franc et Agnieszka Jeziorski lance une initiative à l'occasion des Premières Assises Nationales Sciences Société qui auront lieu du 3 au 5 juillet 2017 à Montpellier.



En effet, un atelier de 3 heures est organisé le mercredi 5 juillet 2017 toute la matinée (de 9h30 à 12h30). Voici le programme !

"Vers un Who's who des acteurs de la participation au service de l'éducation à l'environnement et au développement durable"

Résumé : 

L'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable ne peut se passer d'approches participatives qui doivent être mise en synergie pour passer d'expériences locales à une dynamique sociale commune.

Pour cela nous souhaitons poser des bases : 
partager ce qui nous ressemble et ce qui nous différencie au quotidien dans nos pratiques éducative
- identifier et constituer des ressources communes pour envisager l'avenir ensemble
faciliter le pilotage des projets dans le paysage français.

Les participants potentiels seront de préférence des acteurs de l'éducation à l'environnement et au développement durable qui développent des approches participatives. 

Ils sont invités à venir en ayant identifié 3 mots clés (ou expressions) illustrant les principes de leurs actions éducatives. 

Les objectifs opérationnels souhaités sont les suivants :

- réaliser une cartographie collective des principes essentiels de l'approche participative vis-à-vis de l'EEDD
- co-élaborer une cartographie du processus participatif pour l'EEDD
- produire des vidéo-interviews des participants

afin de constituer, à terme, un annuaire thématique du "qui fait quoi" de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable !


Les contacts utiles :

Christian REYNAUD christian.reynaud@umontpellier.fr

Jean-Marc LANGE jean-marc.lange@umontpellier.fr

Alexis DURAND JEANSON alexis@prima-terra.fr

jeudi 23 janvier 2014

Les Français, l'Environnement et les pratiques collaboratives [Bilan ADEME 2013]


Une lecture de la dernière publication "L'ADEME & VOUS - Stratégies & Etudes" de l'ADEME, laisse ressortir des informations importantes sur les pratiques françaises 

en termes de pratiques collaboratives ...
© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors se rendre compte des facteurs de pratiques collaboratives, aux motivations individuelles affirmées, comme participer à des achats groupés, à celles, coopératives, où les motivations collectives sont primordiales.

Louer ses biens à d'autres particuliers, mais aussi participer à une autre mobilité ou adhérer à une AMAP sont des projets collectifs, nécessitant un travail de mise en commun d'idées, d'envies et de ressources.

On peut également souligner les verbes d'action voisinant avec les pratiques collaboratives.
Acheter ou redistribuer sont des postures individuelles, là où se déplacer et s'alimenter sont des pratiques répondant davantage d'un système, d'une chaîne de valeur, d'un corps collectif.


mais aussi en termes de renoncement à la poursuite de projets ...


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors lire l'importance des fonds et de la recherche de ces derniers, laissant de côté la possibilité d'emprunter ou le temps à consacrer au projet mais également l'apparition d'un événement d'ordre personnel.

La question situationnelle des porteurs de projets, leur situation personnelle et les ressources à disposition ou pouvant l'être par des biais indirects semblent être d'une importance primordiale.

C'est pourquoi nous développons, avec PRIMA TERRA l'Agence, un service de facilitation de projets intégrant la prise de recul sur le parcours de vie du porteur de projet, l'ouverture culturelle sur des formes et attitudes nouvelles pour le développer ou encore la recherche de fonds, publics, privés et alternatifs.


ou, l'importance des problématiques situationnelles des Français,



© "ADEME & Vous", janvier 2014.

Nous pouvons alors observer, avec ce graphique, la montée en puissance de l'importance, aux yeux des Français, des problématiques de chômage, des retraites, de l'immigration et de la lutte contre le terrorisme.

Dans des périodes d'incertitudes comme celle que nous vivons actuellement, le développement de projets coopératifs et innovants sur les territoires semblent un axe majeur à mettre en place.

Construire des systèmes de mise en relation entre porteurs de projets et le grand public, produire du lien social par la Culture ou l'Economie collaborative ou encore fabriquer des lieux de convergence territoriale, des tiers-lieux, comme les "Café Repaire", les "Ressourceries" ou les "Espaces de coworking" semblent être une priorité pour remédier aux pertes de repères des populations.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence développe, avec des acteurs locaux et nationaux, des projets transversaux favorisant les mises en relation, l'émergence et la valorisation de projets culturels, innovants et créatifs. C'est le cas notamment de Charentes, terres créatives.


et enfin, les problèmes environnementaux.


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

C'est alors que l'on s'aperçoit des thèmes environnementaux les plus préoccupants aux yeux des Français interrogés. La pollution de l'eau  et de l'air arrivent en tête puis l'effet de serre et le réchauffement climatique avec la dégradation de la faune et de la flore.

La dégradation des paysages, conséquences des premières notamment mais aussi de l'expansion urbaine et de la prise en compte partielle de ces derniers dans l'aménagement des territoires, est par contre bien plus loin dans les résultats.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence a construit une expertise transversale dans la facilitation de projets associant des thématiques variées pour la pleine réussite de ces derniers.

Ainsi, le développement d'un projet lié à la valorisation du patrimoine fluviale et à sa culture (moulin, chemin de halage, etc.) va permettre de favoriser une prise de problématiques comme l'eau, bien sûr, mais aussi l'air, la faune et la flore, le bruit ou les paysages, richesses portées par les cours d'eau.

N'hésitez donc pas à nous contacter !






dimanche 15 décembre 2013

Visite ludique et valorisation de patrimoines vivants


Au cours du promenade dans les vignes autour de Cognac, nous avons découvert le Jardin de l'Yeuse, à Châteaubernard. Du 19 au 20 octobre était organisé la 2ème édition de la Fête de la Courge dans les jardins du Château de l'Yeuse mais aussi Hôtel et Restaurant.

Des animations avec des ateliers ludiques étaient organisées, un "village des bonnes choses" avec une boutique intégrée mais aussi une visite mystérieuse à l'aide de la carte ci-dessous ...

Une action promotionnelle intéressante pour rassembler des publics variés, faire connaitre le patrimoine en place, créer du lien social sur le territoire et valoriser les savoir-faire locaux.


© Association des Jardins Respectueux 2013


Vous avez vous-même un site avec du patrimoine, un projet en lien avec des Patrimoines matériels (bâti, espaces naturels, objets ...) ou immatériels (savoir-faire, paysage, savoir-faire ...) et vous souhaitez le valoriser ?

N'hésitez plus, Prima Terra l'Agence peut vous permettre d'analyser la stratégie et les actions à mettre en oeuvre, de construire le programme culturel, de rechercher les soutiens (financiers, médiatiques, etc.) et de coordonner le tout. Au service des territoires, des patrimoines et par les innovations croisées.

mercredi 27 novembre 2013

Rendez-vous jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2013 au Salon de la Croissance Verte !


Nous serons au Salon de la Croissance Verte, avec l'association-réseau Via Paysage des Acteurs du Paysage et des Territoires, à Angoulême. 







Retrouvez-nous sur le stand numéro 65 !

lundi 14 octobre 2013

Quand le concept de "Ville durable" rencontre celui de "Smart Tourism"


Lorsque le concept de "ville durable" rencontre les TIC, cela créer des innovations au service des usages. L'exemple de l'événement organisé à Nice à la SKEMA, par Télécom Valley, le 10 octobre dernier en est un exemple...

Pour titre, "Smart tourism, TIC et OpenData" où comment l' écotourisme pourrait intégrer des webapps, des données libres, des services intelligents pour faciliter la vie du touriste en voyage.

Une réflexion intéressante pour donner de la liberté d'action, de l'autonomie d'usages mais également de l'inclusion sociale dans les pays visités, rendant le tourisme non plus une couche supplémentaire d'activité économie sur un territoire mais bien une case complémentaire de l'échiquier, sous une forme symbiotique.

Voici une vidée de présentation de ce colloque.


Journée M tourisme par TELECOM_VALLEY


Vous souhaitez en savoir plus ? Prima Terra l'Agence peut vous accompagner dans votre réflexion de valorisation territoriale, accompagnée d'expertises sélectionnées en Loisirs Culture Tourisme mais également en TIC.

samedi 5 octobre 2013

Sciences participatives, perception des cadres de vie et jeu ludique pour percevoir les paysages ordinaires ?


Vu dans le 20 Minutes Paris du mercredi 2 octobre 2013, le lancement de l'événement "Mon paysage au quotidien" partout en France.

L'idée, faire participer les habitants de France à la réflexion sur leur cadre de vie en remontant les informations à l'échelle du Ministère du Développement Durable.

"Montrer ce que l’on voit ou aperçoit depuis son appartement, la fenêtre de son bureau, sa cour d’école, pendant le trajet vers son lieu de travail et le capturer par une photographie !" comme l'exprime le communiqué presse ministériel.


Sciences participatives, vivre son quotidien de façon ludique, faire exprimer les populations sur leur environnement et ses atouts / opportunités, une belle démarche opérée par le Ministère pour animer la réflexion autour de la "Ville durable" de façon ludique et ouverte.

Et vous, qu'en pensez-vous ?


lundi 30 septembre 2013

50 mesures pour l'écologie




La deuxième Conférence environnementale pour la transition écologique s'est tenue les 20 et 21 septembre au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris.

Les parties prenantes de la transition écologique se sont rassemblé autour de cinq tables rondes, co-présidées par treize ministres pendant deux demi-journées.

Parmi celles-ci, voici quelques-uns des sujets traités.

« Economie circulaire »

table ronde présidée par Arnaud Montebourg, Philippe Martin et Benoît Hamon
Facilitateur : Serge Orru

1. Définir une stratégie d’utilisation des ressources et des objectifs de long terme et un plan « déchets 2014-2020 ».
2. Une « conférence de mise en oeuvre » réunira cet automne dans la continuité de la table ronde les acteurs de l’économie circulaire.
Changer nos modes de consommation et de production, de distribution et de logistique, vers une économie plus efficace dans l’utilisation des ressources.
3. Favoriser l’éco-conception des produits pour augmenter leur durabilité, leur réutilisation et leur réparabilité ainsi que leur recyclage.
4. Lutter contre les pratiques d’obsolescence programmée et mettre en oeuvre concrètement les nouveaux droits du consommateur.
5. Renforcer le pilotage, la gouvernance et la mobilisation des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) par la puissance publique au service de la transition vers une économie circulaire.
Impulser une nouvelle politique industrielle permettant de concrétiser l’économie circulaire, grâce à l’amélioration de l’efficacité du geste de tri, et la recherche d’innovations technologiques sur les produits, les process, et les matériaux.
6. Accompagner entreprises et collectivités locales dans cette transition par des outils financiers et réglementaires.
7. Créer le cadre favorable à l’amélioration du tri, par les citoyens comme par les entreprises.
8. Lutter contre les trafics illégaux.
Décliner l’économie circulaire comme un projet de territoires.
9. Accroître la connaissance des flux de déchets et de matières, des coûts et financements associés à leur gestion. Simplifier et faciliter l’accès à l’information correspondante, y compris pour le citoyen.
10. Mettre en place les outils d’incitation financière à la réinjection des déchets dans le cycle économique, sans accroître les charges globales pour les acteurs.
11. Développer l’écologie industrielle et territoriale (EIT) dans les territoires.
12. Conserver les ressources sur le territoire, notamment les plus stratégiques.


« Politique de l’eau »

table ronde présidée Stéphane Le Foll et Pascal Canfin
Facilitateur : Géraud Guibert

Préserver et améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.
1. Renforcer la lutte contre les pollutions liées aux nitrates et aux produits phytosanitaires.
2. Poursuivre l’amélioration du traitement des eaux usées domestiques.
3. Lancement d’un nouveau plan national « zones humides » en 2014.
4. Faciliter les travaux de restauration des cours d’eau et de prévention des inondations.
5. Assurer une gestion pérenne des ressources en eau pour limiter les conflits d’usage.
Garantir la transparence de la politique de l’eau pour le consommateur.
6. Faciliter et fiabiliser l’accès par le citoyen à des données sur l’eau facilement compréhensibles.
Améliorer l’efficacité de la politique de l’eau.
7. Renforcer la gouvernance locale.
8. Améliorer l’efficacité du service public d’eau et d’assainissement.
9. Agir de façon spécifique dans les départements d’outre-mer pour l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement
10. Poursuivre la réflexion sur la fiscalité des ressources en eau.


« Education à l’environnement et au développement durable »

table ronde présidée par Vincent Peillon, Valérie Fourneyron et George Pau-Langevin
Facilitatrice : Bettina Laville

1. Engager 10 000 projets d’écoles et d’établissements scolaires mettant en oeuvre des démarches globales pour l’environnement et le développement durable.
2. Développer les sorties et les séjours nature dans le cadre scolaire et des centres de loisirs et de vacances.
3. Intégrer dans l’ensemble des programmes de l’enseignement scolaire la prise en compte de l’environnement et du développement durable.
4. Accélérer la transition vers des campus durables et mettre en place les labels correspondants.
5. Elaborer un référentiel de compétences génériques et de connaissances en matière
de développement durable.
6. Former les enseignants à l’environnement et au développement durable, au sein des
Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE).
7. Mettre en oeuvre l’intégration de l’EEDD dans les formations professionnelles initiales du champ de l’animation et du sport.
8. Développer le nombre de missions de service civique lié à l’environnement proposées par les collectivités et les établissements publics.
9. Faire du développement durable un axe des relations entre le ministère chargé des sports et les fédérations sportives.
10. Préparer l’accueil en 2015 de la 21ème Conférence des parties à la convention
climat en France en impliquant la jeunesse, les écoliers, les collégiens et les lycéens.

Mais aussi les tables rondes autour de "l'Emploi, formation et transition écologique" présidée par Cécile Duflot, Michel Sapin et Geneviève Fioraso ou "Biodiversité marine, mer et océans" présidée par Victorin Lurel et Frédéric Cuvillier.

Vous pouvez trouver plus d'informations ici.