Affichage des articles dont le libellé est ESS. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est ESS. Afficher tous les articles

lundi 10 novembre 2014

[Vu sur le Web] Entrepreneuriat social : quête de sens, intelligence collective et créative


Lorsque des entrepreneurs sociaux, des responsables de la finance "conventionnelle" ou le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) parlent de "Social Business" à l'occasion du second débat de la semaine de l'entrepreneuriat social, on entend des idées intéressantes que Prima Terra l'Agence introduit tous les jours un peu plus depuis  ans ...

On y parle de posture d'entrepreneur social, en répondant à une quête de sens par la convergence du groupe autour d'intérêts collectifs ...

Mais aussi que la banque BNP Paribas souhaite à répondre aux intérêts de ses actionnaires, non plus seulement à de seuls intérêts financiers mais aussi à des attraits environnementaux et sociaux qui demandent aux établissements bancaires de repenser leur modèle.

Ou que l'Economie Sociale et Solidaire est une réponse [ndlr : un outil, un levier] aux dynamiques émergentes, une économie localisée et solide car basée sur l'humain plus que sur le financier, et bien "présente", s'appuyant sur une communauté d'intérêts ancrée sur un territoire.

Tout comme le fait que le porteur de projet ne doit plus seulement avoir une bonne idée mais aussi être le plus rapide ou, comme l'exprime Adèle Galey de Ticket for Change, apprendre des bonnes pratiques d'ailleurs, apprendre de celles-ci et les co-créer, en concertation avec son environnement local son écosystème.

Mais aussi s'adapter à un nouveau contexte environnement, s'inspirer des pratiques venant de "pays émergents", dans une forme d'économie frugale.

Ou enfin, ne plus dissocier le social et le business, s'inspirant de la décontraction anglo-saxonne à travailler et bien gagner sa vie dans le social...

Retour en images ici :


Economie solidaire : les dix temps forts du débat par liberation

jeudi 31 juillet 2014

[Environnement legislatif] Economie Sociale et Solidaire, qu'est-ce ?


Alors que la loi Economie sociale et solidaire a été adoptée le 21 juillet 2014, encourageant "un changement d'échelle de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de ce secteur une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement", retour sur les objectifs de cette loi et les valeurs de ce secteur (source Site du Ministère de l'Economie et des Finances).

Les objectifs de la loi ESS



Les 5 Objectifs :

1. Reconnaître l'ESS comme un mode d'entreprendre spécifique


> la reconnaissance des acteurs historiques et de la nouvelle entreprise à but social ; 
> la rénovation de l'agrément d’entreprise solidaire d’utilité sociale qui permet aux entreprises agréées d’accéder notamment à l’épargne salariale solidaire ;
> la création d’un socle juridique à partir duquel pourront être développés de nouveaux financements spécialisés, orientés vers les entreprises de l’ESS ;
> le financement de l’innovation sociale.


2. Consolider le réseau des acteurs de l'ESS


> la reconnaissance législative des institutions représentatives de l’ESS ;
> de structurer le réseau des Chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CRESS) et du Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRESS) ;
> d'instaurer un guide de bonnes pratiques élaboré avec les acteurs qui permettra de détailler les axes sur lesquels l’entreprise de l’ESS devra améliorer son exemplarité sociale ;
> de clarifier le régime juridique de la subvention ;
> de renforcer le financement des associations, des fondations et des mutuelles par des instruments financiers adaptés.


3. Redonner du pouvoir d'agir aux salariés


> la création d'un nouveau droit d’information préalable des salariés de PME pour les cas de transmission d’entreprises saines, obligeant le chef d’entreprise à informer les salariés au plus tard deux mois avant la cession ;
> la formation des salariés à la reprise de l'entreprise ;
> la création d'un statut transitoire de sociétés coopératives et participatives (SCOP)d’amorçage pour permettre aux salariés de reprendre une entreprise sous forme de SCOP ;
> de complèter le dispositif de la reprise de site rentable de la loi du 29 mars 2014 visant à reconquérir l'économie réelle (dite « loi Florange »).


4. Provoquer un choc coopératif


> de rendre obligatoire pour toutes les coopératives la révision de leur mode de fonctionnement au regard du respect des principes coopératifs ;
> d'autoriser la création de groupe de SCOP (une SCOP pourra ainsi créer des filiales sous la forme de SCOP) ;
> de développer l’emploi privé au service de l’intérêt général avec les sociétés coopératives d'intérêt collectif (SCIC) ;
> de développer les coopératives d’activité et d’emploi (CAE) pour multiplier les salariés-entrepreneurs.


5. Renforcer les politiques de développement local durable


> de développer les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) pour créer des emplois non délocalisables ;
> une meilleure utilisation de la commande publique en faveur de l’emploi avec les schémas d’achats publics socialement responsables ;
> de reconnaître les territoires et leurs actions en faveur de l’ESS ;
> de reconnaître les dimensions locales et sociales du commerce équitable ;
> de reconnaître les monnaies locales (ou solidaires).



Voir en détail les réponses aux objectifs.


Mais qui sont ces structures qui composent le secteur de l'ESS ?

- Associations
- Fondations
- Mutuelles
- Coopératives... quelque soit leur statut juridique, les structures de l'ESS adoptent des pratiques exemplaires et innovantes.


Des valeurs communes caractérisent les structures de l'ESS (source CNCRES) :

La place des hommes et des femmes qui est au cœur de l'économie et en constitue la finalité : la personne et l'objet social priment sur le capital.

- L’adhésion aux projets et aux structures est ouverte et volontaire.

- La gestion démocratique : élection des dirigeants, une personne une voix (et non une action une voix), mise en place d'instances collectives de décision.

- La lucrativité limitée : constitution de fonds propres impartageables, la majeure partie des excédents est non redistribuable.

- La gestion autonome et indépendante des pouvoirs publics, mais la coopération y est développée.

- Les principes de solidarité et de responsabilité guident la mise en place des actions.


Les structures de l'ESS, rassemblées autour de ces valeurs, ont pour vocation, en tant qu'entreprise solidaire de répondre à :

- L’intérêt collectif (services collectifs à la personne, services liés aux transports, l’éducation…)
- L’insertion sociale et professionnelle ;
- Les échanges (vente ou échange non-monétaire de produits ou de services).


En conclusion, les chiffres clés de l'ESS en termes de potentialités de développement :

  • 10 % du PIB réalisés par  200 000 entreprises
  • 2 360 000 salariés représentant une masse de 54 milliards d’euros
  • 12 % des emplois privés en métropole et en outre-mer
  • Une progression de  24 % de l’emploi privé depuis 2000
  • 600 000 recrutements d’ici 2020 en raison des départs à la retraite

mardi 8 juillet 2014

Prima Terra l'Agence contribue au lexique de Recherche-Action de Via Paysage




Maîtrise d'usage, Auto-construction, ESS, Eco-poétique, Tiers-espace, Patrimoine(s), Ville créative...

Les mots sont fédérateurs lorsqu'ils sont compris, acceptés, employés collectivement. C'est l'objectif de ce lexique collaboratif développé dans le cadre d'une posture de Recherche-Action. Rassembler les mots qui nous relient pour fabriquer ensemble l'Espace public.

Mathilde Cota et Alexis Durand Jeanson ont contribué à ce lexique, formidable moyen d'échanger, de comprendre l'autre, d'agir ensemble dans le cadre des programmes de Recherche-Action de l'association nationale Via Paysage.


Plus d'informations ici : entreprendreetterritoires.blogspot.fr/p/lexique
& ici : copa-viapaysage.blogspot.fr/p/lexique

lundi 9 juin 2014

[Vu sur la Toile] Le Guide de l'Entrepreneur social en vidéo


Pour comprendre ce qu'est une entreprise sociale et solidaire, en images !



Prima Terra l'Agence peut vous faciliter la tâche de :

- structurer votre idée,
- mobiliser une équipe, des partenaires, publics et privés,
- programmer, planifier la mise en oeuvre de votre projet,
- rechercher des financements,
- faire parler de vous, faire vivre le projet ...

Alors, qu'attendez-vous ?

mardi 11 février 2014

Construire la coopération sur les territoires, Prima Terra l'Agence est là


Le 11 février 2014, le CNCRES organisait une rencontre nationale à Paris afin de réunir les acteurs de la coopération territoriale afin de réfléchir ensemble aux moyens efficients d'accompagner les projets de PTCE - pôles territoriaux de coopération économique.

PRIMA TERRA l'Agence y était.




L'occasion de faire le bilan sur les actions déjà mises en oeuvre, les différents niveaux de maturité de ces projets PTCE et les possibilités à construire dans ce sens.

Les enjeux de construire des "territoires à humanité amplifiée" qui ressortent.

- Marquer la dimension sociale et le souci de solidarité dans tout projet économique.
- S'ouvrir sur le développement local.
- Impliquer le citoyen dans le développement économique territorial.
- Veiller à la satisfaction des besoins collectifs et des services aux personnes mal satisfaits par le marché.
- Créer des emplois nouveaux liés à ces besoins et former, accompagner dans leur aptitude sociale et professionnelle ceux qui sont appelés à les exercer.

PRIMA TERRA l'Agence se charge de vous fournir toujours les meilleurs outils d'ingénierie de projets sur les territoires.

lundi 30 décembre 2013

Créer une SCIC pour polliniser son environnement et " Faire avec "



© Visuel du programme 2013 de la Friche Belle de Mai

La Friche Belle de Mai à Marseille est un lieu culturel, artistique et tout public atypique.
Construite avec l'ancienne Manufacture de tabacs du quartier de la Belle de Mai, ce lieu est devenu une scène majeure des arts alternatifs et participatifs en région PACA

Son projet politique est particulier, le lieu aussi, son fonctionnement également.

En effet, la structure s'est constituée en SCIC ou Société Coopérative d'Intérêt Collectif en 2007. Une SCIC permet de s'ancrer dans le local tout en pensant dans le global. En effet, une SCIC est une forme coopérative permettant d'intégrer salariés, bénévoles, associés, partenaires et fournisseurs autour d'un projet commun.

A la Belle de Mai, la Ville est ainsi partenaire fondateur au côté d'autres collectivités territoriales (Conseil Régional, Conseil Général) et du Ministère de la Culture et  restent propriétaires des lieux. La SCIC, quant à elle, a signé un bail emphytéotique et s'est vu confier la responsabilité foncière.

Les acteurs du site deviennent ainsi producteurs du développement de leur équipement pour 45 ans.


© Caroline Dutrey


A cela, elle rassemble dans son Conseil d'Administration, les principaux partenaires culturels et artistiques, les usagers et les institutions publiques qui accompagnent le projet.

Le principe même de la Friche Belle de Mai est de " jouer collectif " en étant résolument pluridisciplinaire et multifonctionnelle, perméable aux croisements entre les pratiques, poreuse entre ses espaces dédiées et mutualisés. La Friche se construit comme un lieu de vie et non un simple lieu d'art.


© Projet Quartiers créatifs, Friche Belle de Mai


L'attitude de pollinisateur est de mise ici, cherchant l'esprit de village ou de quartier, reposant sur la capacité à vivre ensemble avec ses différences.


Vous aussi, vous cherchez à construire un projet coopératif et innovant sur les territoires ? Contactez PRIMA TERRA l'Agence, nous saurons vous accompagner dans cette belle aventure humaine et créative.


Plus d'infos ici : http://www.lafriche.org/content/comment-%C3%A7a-marche

lundi 2 décembre 2013

Des conférences au service de l'innovation sociale


Rassembler des acteurs variés de la société (élus, entrepreneurs sociaux, entrepreneurs "traditionnels", universitaires de renom...) pour les faire réfléchir à de nouvelles formes socialement innovantes, anticiper et mettre en débat et inspirer nos pratiques quotidiennes, notre vie professionnelle

tel est le pari du "projet UP - Up Conférences".

Retrouvez les prochaines dates sur le site ainsi que ceux passés, en version audio, ici.






Vous aussi, votre entreprise, votre association, votre collectivité souhaitez rassembler des acteurs variés de la Connaissance, de l'Innovation, de vos territoires ?

Mais vous souhaitez rassembler des citoyens, des entrepreneurs locaux, des associations locales aux côtés de "pionniers" afin de faciliter l'échange, le développement d'idées collectives et non la simple information partagée, laissant de côté les citoyens locaux, transformés en simples usagers-consommateurs.

Rassembler dans des lieux variés des publics variés autour de thématiques apparemment divergentes, débattre et partager des idées, construire et collaborer ensemble autour de projets coopératifs sur et pour les territoires, voici notre démarche.

Alors, dans ce cas, faites appel à l'Agence hybride Prima Terra, révélatrice des potentiels et des pionniers de demain, sur vos territoires.

mercredi 27 novembre 2013

Rendez-vous jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2013 au Salon de la Croissance Verte !


Nous serons au Salon de la Croissance Verte, avec l'association-réseau Via Paysage des Acteurs du Paysage et des Territoires, à Angoulême. 







Retrouvez-nous sur le stand numéro 65 !

mercredi 20 novembre 2013

Favoriser l'innovation sociale par les cultures numériques




Favoriser l'innovation sociale par le numérique, voici l'objectif de l'association ANIS et de son partenaire Catalyst Initiative, à l'occasion de l'événement ROUMICS 10ème édition, à Lille prochainement.

Au programme :

A l’accueil, les participants se verront remettre gracieusement une mallette du Conseil Régional Nord-Pas de Calais contenant le programme de la ROUMICS, le hashtag officiel pour twitter (#roumics), et de la documentation. Sans oublier le verre EcoCup ROUMICS ! 

Au cours de la journée du 19 novembre 2013, le public pourra découvrir une exposition d’objets et de mobiliers réalisés à l’occasion du Design Marathon - Hackathon des 16/17 novembre. 

Un espace FabLab sera animé par Lille Makers (imprimantes 3D, CNC Meuhchine, démo bending, etc). 

Durant toute la journée du mardi 19 novembre, vous pourrez participer au développement d’un projet collaboratif en expérimentant de nouvelles méthodes de travail. Au programme, la création d’un catalogue d’initiatives d’innovation sociale et numérique réplicables : sélectionner les projets, les classer, les décrire, et proposer les recettes pour les reproduire. 

Par session d’environ une heure, vos contributions permettront de 
définir le projet et de débuter sa réalisation en pratiquant les méthodes agiles. 
Cette série d’ateliers sera ouverte à tous les profils sans pré-requis, ni technique, ni rédactionnel. Les séances seront animées par Pierre Trendel (Mutualab). 

Tout au long de la journée, le dessinateur Etienne Appert réalisera une Fresque miroir (reformulation de façon décalée et dessinée des idées clés exprimées par les intervenants). 

Le public sera invité à déposer des messages dans des espaces contributifs dédiés (« C’est quoi pour vous un Tiers-Lieu ? » ; « Les mots-clés des Tiers-Lieux ? ») ou réagir via le Tweetwall ROUMICS 2013. 

Le public sera également convié à découvrir le jeu « Taboo Tiers-Lieux » (PACALabs / Fing). 

Au cours de la journée, des captations vidéos seront assurées par l’association Hors Cadre. 
Un espace documentation sera mis à disposition des participants. 

A l’occasion de la ROUMICS, sera officiellement lancée la version beta du Manifeste des Tiers-Lieux ! Dans un espace dédié, vous serez invité à y contribuer. 

Outre le programme proposé ci-dessous, les participants auront la liberté d’organiser eux-mêmes, en parallèle, des temps d’échanges ou de travail, dans différents espaces dédiés de la Gare Saint Sauveur de Lille (notamment au sein de l’Hôtel Europa – Halle B). 


Voici un événement d'innovation territoriale, monté par une association en faveur des TIC ou Technologies de l'Information et de la Communication et des initiatives et usages citoyens. Une prestation que peut réaliser, pour le compte d'une association, d'une collectivité ou d'un projet coopératif, l'agence PRIMA TERRA

Rassembler, Structurer et Valoriser les ressources patrimoniales et les acteurs d'un territoire, voici les ambitions de l'Agence PRIMA TERRA.




jeudi 17 octobre 2013

L'aventure d'un projet structurel d'entreprise ou ESS, étapes par étapes !


En surfant sur le blog de Neocamino, j'ai pu voir un article intéressant sur un superbe visuel graphique (Design d'information) sur les grandes étapes d'un projet de création d'organisation.

Ce visuel peut d'ailleurs s'adapter pour la création d'une entreprise comme d'une structure de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS), vous ne trouvez pas ?



Articles les plus consultés