Affichage des articles dont le libellé est Développement Durable. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Développement Durable. Afficher tous les articles

jeudi 11 juin 2020

Le Club des Eco Business Angels : nous en sommes !


Prima Terra est fier, comme écosystème au service de l'entrepreneuriat territorial, de l'intégration d'Alexis Durand Jeanson au sein du Club des Eco Business Angels.

Créé en 2004 par André Brouchet, le club cherche à accélérer la mise en lien entre porteurs de projets atypiques au service de l'économie favorable à l'écologie dans un souci de développement durable.

Présentation en vidéo !





Description du réseau :


Ce réseau a pour objectif de donner un « coup de pouce » aux éco-entrepreneurs, ces Porteurs de Projets à Potentiels visant un marché mondial ou plus local pour leurs produits ou services. Membres cooptés, pas d’adhésion ni de structure autre que les liens d’amitié et les compétences professionnelles complémentaires de ses membres, qui souhaitent rester discrets dans leurs interventions.


Périmètre du réseau :

Le Club des Eco Business Angels est orienté vers le monde francophone, sur les continents européen, africain, caribéen, asiatique ...

 

Ce que le Club offre à ses membres ?

Cette connexion facilitée donne l'opportunité d'accéder à des contacts, pépites relationnelles et stimuler le "partage lucide de ressources", sous la forme de coach connecting permettant d'accélérer les "connections fertiles".

Il existe la possibilité d’entrer au capital de certaines éco-entreprises par une nouvelle répartition des actions. 

C'est également la possibilité d'introduire sur les marchés émergents, de favoriser le montage « inhabituel » (mais légal !) d’affaires, y compris sur le plan financier (mais pas uniquement).

A propos des membres :

Les membres sont choisis par cooptation. Pas de recrutement tous azimuts. Nous sommes moins de dix actuellement et n’avons pas l’intention de grossir…

Alexis Durand Jeanson est pour sa part spécialisé dans les domaines suivants :

- design et processus d'innovations sociales & territoriales,
- économie de l'Espace : jardins, paysage & architecture,
- économie de l'immatériel : recherche, formation, patrimoines,
- économie du lien : coopératives, intérêt général, etc.


Comment devenir membre ou présenter un projet ?


Après avoir consulté, en détail, cette vidéo ci-dessus, vous pouvez envoyer votre demande à alexis@prima-terra.fr en précisant vos motivations et vos références de « personne ressource » ou pour nous présenter votre projet à potentiels. 

Nous vous répondrons rapidement.

lundi 16 octobre 2017

[Habitons nos territoires] Invitation pour le samedi 21 octobre à l'IPAG Paris



“Habitons nos territoires !”

Dans le cadre de la Chaire européenne d’Economie collaborative ETXECO / IPAG Business School et compte tenu de l’intérêt que vous portez aux modèles collaboratifs et à la Ville de demain, nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence de rentrée, animée par Dominique Bonet, Hubert Tortes Saint-James, cofondateurs de la chaire ETXECO et Alexis Durand-Jeanson, PRIMA TERRA.

Le samedi 21 octobre 2017
de 10h30 à 12h30
Accueil et café à 10h

3, rue Dareau, 75014 Paris

En présence de plusieurs villes de France, lancées dans des projets collaboratifs

Habiter nos territoires revient à co-construire aujourd’hui notre cadre de vie de demain. 
C’est ce que nous vous proposons ce jour : réfléchir ensemble à ce qu’est, à nos yeux, l’économie collaborative appliquée à nos territoires, avec des présentations des acteurs et de leurs projets ainsi qu’un bilan et les perspectives 2018 de la chaire.



Accès : Métro /RER Denfert Rochereau
Métro St-Jacques ou Glacière
3, rue Dareau
Entrée sous le porche au n°30 Porte rouge code 0632
1er étage Code 2468


Dominique Bonet : 06 62 20 78 92                Hubert Tortes Saint-James : 06 01 99 81 96

lundi 12 juin 2017

05.07.2017 : Vers un who's who de l'éducation à l'environnement et au développement durable !


Une équipe de recherche montpelliéraine constituée de Mathilde Cota, Alexis Durand Jeanson, Jean-Marc Lange, Christian Reynaud, Serge Franc et Agnieszka Jeziorski lance une initiative à l'occasion des Premières Assises Nationales Sciences Société qui auront lieu du 3 au 5 juillet 2017 à Montpellier.



En effet, un atelier de 3 heures est organisé le mercredi 5 juillet 2017 toute la matinée (de 9h30 à 12h30). Voici le programme !

"Vers un Who's who des acteurs de la participation au service de l'éducation à l'environnement et au développement durable"

Résumé : 

L'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable ne peut se passer d'approches participatives qui doivent être mise en synergie pour passer d'expériences locales à une dynamique sociale commune.

Pour cela nous souhaitons poser des bases : 
partager ce qui nous ressemble et ce qui nous différencie au quotidien dans nos pratiques éducative
- identifier et constituer des ressources communes pour envisager l'avenir ensemble
faciliter le pilotage des projets dans le paysage français.

Les participants potentiels seront de préférence des acteurs de l'éducation à l'environnement et au développement durable qui développent des approches participatives. 

Ils sont invités à venir en ayant identifié 3 mots clés (ou expressions) illustrant les principes de leurs actions éducatives. 

Les objectifs opérationnels souhaités sont les suivants :

- réaliser une cartographie collective des principes essentiels de l'approche participative vis-à-vis de l'EEDD
- co-élaborer une cartographie du processus participatif pour l'EEDD
- produire des vidéo-interviews des participants

afin de constituer, à terme, un annuaire thématique du "qui fait quoi" de l'Education à l'Environnement et au Développement Durable !


Les contacts utiles :

Christian REYNAUD christian.reynaud@umontpellier.fr

Jean-Marc LANGE jean-marc.lange@umontpellier.fr

Alexis DURAND JEANSON alexis@prima-terra.fr

vendredi 9 juin 2017

Au service de vos projets et territoires par l'innovation habitante !


Voici une vidéo de qualité produite par Cap Rural, partenaire et centre de ressources pour le développement rural en Rhône-Alpes sur l'innovation, qui explicite ce à quoi peut servir Prima Terra dans vos projets.




En effet, l'innovation est pour nous "un regard différent, une posture méthodologique et un domaine de recherche, de créations et d'ingénierie propres à favoriser, constituer et animer de nouveaux rapports sur un sujet donné, en se basant sur les intérêts convergents entre parties prenantes, ayant pour finalité un développement responsable et harmonieux pour le collectif d'entités, le territoires et ses bénéficiaires (habitants, élus, professionnels ...)".

En cela, l'innovation est pour nous "habitante", permettant de mettre en oeuvre "des usages, pratiques et partages qui font territoire".


Ainsi, en initiant, concevant et co-animant un écosystème propre à de nouveaux espaces de coopérations sur la thématique qui vous intéresse, comme l'économie circulaire créative avec le dispositif Révolution Sensible, nous favorisons l'amorçage, le déploiement et la valorisation des initiatives porteuses de sens, de développement et de liens sur votre territoire et dans votre organisation.

L'avantage de l'innovation dans vos actions quotidiennes :

- optimiser vos ressources en amorçant un principe "d'économie frugale",
- favoriser une culture de "l'organisation apprenante", au bénéfice de l'apprentissage individuel, collectif et organisationnel de votre structure,
- forger un esprit de la coopération dans votre organisation et avec votre territoire,
- assurer un développement harmonieux et porteur de sens de votre entité,
- faire écho avec de nombreuses autres dynamiques locales, permettant de "faire plus et mieux à plusieurs" en "donnant de la voix" à votre vision de société !

Pourquoi pas vous ?


Contactez-nous, nous avons tant de choses à nous dire !

Alexis DURAND JEANSON, pour les projets nationaux, Nouvelle-Aquitaine et dans le monde francophone
Mathilde ELIE, pour les projets dans l'Ouest (Pays-de-la-Loire, Bretagne, Normandie, Poitou)
Sonia WOELFFLIN, pour les projets en Ile-de-France, Normandie et en Centre-Val de Loire
Mathilde COTA, pour les projets en Occitanie

contact-agence (at) prima-terra.fr


Pour aller plus loin sur le thème de l'innovation, lire ceci !

mercredi 21 septembre 2016

[Développement Durable] Retour sur les échanges au CHEDD sur les modèles économiques et sociaux en émergence


Retour sur la journée CHEDD - Collège des Hautes Etudes en Développement Durable animé par Alexis Durand Jeanson, de Prima Terra, le vendredi 9 septembre 2016, consacrée au thème "Des nouveaux modèles économiques et sociaux en émergence, vers une économie positive ?".


Selon les auditeurs CHEDD de la promotion 2016, les critères clés d'une "organisation de l'économie positive" serait, sans ordre d'importance, ici organisés par familles :


PROJET


Engagement entrepreneurial et sociétal
Type d'activité
Partage
Respect des acteurs de la chaine de valeur
Melting-pot d'acteurs engagés
Militantisme / Action citoyenne 
Aller à contre-sens de la culture de la consommation
Enraciner dans ses valeurs
Durabilité des matières employées

+

ESPACES

Architecture
Proximité / Accessibilité sociale et géographique

+

CADRE SOCIAL

Organisation d'esprit familial / Esprit de "grande famille"
le "Moi" entrepreneur
Management participatif, "libéré" (de quoi ?)
Valeurs sociales / Insertion
Respect du cadre / Sujet traité
Viabilité 
Mise en relation
Débattre sur des sujets de société
Identité / Appartenance territoriale

+

USAGES

Actions "hors les murs"
Transversalité
Faciliter "l'achat militant" par la technique
Design
Recherche et Développement

+


APPRENTISSAGES

Adaptation
Critères techniques et organisationnels : documents techniques unifiés, labels métiers ...
Evaluation ISO 26000, 14001 ...
Indice du Bonheur en Entreprise / B-Corp


Pour ainsi passer d'un lien de TRANSACTION à celle de la RELATION.

Ceci passe par un travail d'intégration du Développement Durable dans le business de l'organisation en l'intégrant dans le Modèle Economique (passer de "gamme écologique" au tout écologique), dans la dimension Marketing ainsi que dans l'Ancrage local pour faire de le "Marque business avec une coquille verte" une Marque engagée, globalement.

Pour cela, à l'échelle d'un projet entreprenant, il faut apprendre à ...

... interroger les idéologies ... de la gratuité, de la réciprocité, de la propriété...

pour adopter une stratégie territoriale reprenant les outils du système en place pour les transformer de l'intérieur...

en passant d'une logique de SURVIE à celle de l'ADAPTATION.

Il faut ainsi composer avec les différentes TEMPORALITES du projet, en contournant les normes et règles en place, en faisant avec les frontières de simples limites, en composant avec les marges culturelles, "les invisibles".

Cette stratégie du contournement passe par les APPRENTISSAGES, l'enracinement dans des LIEUX EXPLOITABLES pour mettre en branle le concept de "Ville Contributive" d'Alain Renk, mais aussi en mobilisant les Droits culturels, la politique du Soft power, la diaspora - vecteur d'influence - mais aussi la Recherche - Action.

Ainsi, le Local se créé par et au profit du MADE IN LOCAL mais ne doit se détacher d'un TOUT plus grand que lui, de façon à ne pas cultiver l'entre-soi mais l'OUVERTURE.

mercredi 31 août 2016

[apprentissages] Le Collège des Hautes Etudes en Développement Durable fait appel pour la seconde année à notre expertise


Alexis Durand Jeanson interviendra lors de la journée du vendredi 9 septembre 2016 du Collège des Hautes Etudes en Développement Durable de la Nouvelle-Aquitaine consacrée "aux nouveaux modèles économiques" et aux "biens communs", construisant son programme de formation-action à partir des outils développés de design pédagogique et territorial (merci à Sonia Woelfflin et Mathilde Cota !) de la veille quotidienne (merci à Cécile Villiers, Camille They et André Brouchet !) et aux analyses macro-économiques réalisées en interne (merci à Jean-Claude Vignerie et Mathilde Elie !).

Il poursuivra la soirée en tant que modérateur de la conférence d'Elisabeth Laville, fondatrice du Cabinet Utopies avant d'animer une table ronde sur les initiatives collaboratives locales et la part des tiers-lieux dans la transition picto-charentaise.





  Parmi les intervenants à la table ronde du vendredi, nous aurons la joie de rencontrer :

- Céline Magnant, directrice de la Maison des Etudiants de Poitiers - lieu en transition ;
- Denis Meunier, co-fondateur des Usines Nouvelles - tiers espace collaboratif près de Poitiers et du réseau Commun Espace - réseau de lieux partagés en Poitou-Charentes et au-delà ;
- Cédrice Sanglier, porte-voix du mouvement des Incroyables Comestibles à Poitiers - actions citoyennes et végétales sur l'espace public 

Vous pouvez vous inscrire ICI pour participer gratuitement aux deux conférences proposées ci-dessus.

mercredi 3 février 2016

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Rouen !


Voici le programme prévisionnel de la prochaine journée d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition" qui aura lieu le 1er avril 2016 à Rouen.

LOGO PCDD paysages colldurdesir v29 09 2015.jpg

Pour rappel, le projet possède 3 axes directeurs de travail : 
la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.

Le séminaire ouvert à tous se déroulera le :


VENDREDI 01 avril de 10 heures à 16h30 :



LIEU : ESPE de l’académie de Rouen, Université de Rouen, sur le Campus du Mont-Sant-Aignan


Matin :
Réunion bilan par l'équipe d'acteurs-chercheurs sur les avancées, projets et moyens de la dynamique PAYSAGE.S. Une rétrospective sera présentée pour l'occasion.


Midi :
Déjeuner entre 12h30 et 13 h30 à l’ESPE


Après-midi, de 14 h à 16h30 :
Atelier avec l'ensemble des acteurs-chercheurs, partenaires et institutions pour présenter l'état actuel de la dynamique et élaborer concrètement les perspectives futures.


L’équipe projet de recherche, PAYSAGE.S Collaboratifs, Durables et Désirables, vous propose en amont pour l'équipe de chercheurs :


JEUDI 31 mars à partir de 20 heures :
de se retrouver lors d’un dîner offert dans le cadre du programme GRR/CSN  Aglo-Glob à la brasserie :


LA WALSHEIM
260 RUE MARTAINVILLE
76000 ROUEN
Tel: 02 35 98 27 50


une table nous sera réservée au nom de Jean-Marc LANGE.




INFOS PRATIQUES :
Accessibilité : accès possible par tous à la journée du 1er avril de rencontres,  mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
Contacts : 
Prima Terra :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr  
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

jeudi 7 janvier 2016

[Véolia] Le Déchet deviendra Art !




Prima Terra a accompagné LE CARRE BOUGE, groupement d'entreprises des arts appliqués à établir une convention partenariale avec un grand groupe de collectage, triage et valorisation des déchets, VEOLIA.

Une signature qui va permettre à ses membres, sous la forme du mécénat de matières, d'obtenir un accès mensuel à plusieurs sites de VEOLIA, pour prélever de nouvelles matières, issues principalement de l'industrie, et expérimenter de nouvelles formes.

VEOLIA offrira au laboratoire d'arts appliqués une visibilité sur mesure par des rencontres avec ses clients et une communication nationale de promotion de cet "art'cyclage" !

Prima Terra, le partenaire de vos projets et des territoires, par des synergies créatives.

###

Communiqué de notre client :


Le Carré Bouge - laboratoire d’arts appliqués et grappe d’entrepreneurs-créateurs, a signé le vendredi 18 décembre 2015 avec VEOLIA Sud-Ouest une convention partenariale permettant aux premiers d’avoir accès aux matières des dépôts du second, en échange d’une présentation des créations devant les clients du groupe, chefs d’entreprises et représentants de collectivités.

Vous êtes un créateur ?

Venez profiter de ces belles opportunités !








dimanche 27 septembre 2015

[recherche et territoires] Prochaine rencontre sur le projet "PAYSAGE.S collaboratifs, durables et désirables" à Paris et St Ouen !


Voici le programme prévisionnel des deux prochaines journées d'atelier-rencontre du projet de recherche collaborative "PAYSAGE.S - Paysages collaboratifs, durables et désirables, vers des territoires apprenants de la transition".




Pour rappel, le projet a 3 axes directeurs de travail : 
- la Recherche en mode collaborative et interdisciplinaire (sciences des territoires, sociales, éducatives ...)
- le Pilotage des territoires par les paysages (indicateurs, méthodologies ...)  
- et la Transmission des principes du Développement Durable (cartable pédagogique ...) 
avec un axe transversal, l'animation d'un Écosystème d'acteurs (communautés d'intérêts, de savoirs et de savoir-faire)
en s'appuyant sur le périmètre d'étude qu'est le fleuve comme colonne vertébrale possible d'un projet de territoire, et plus particulièrement la Seine.


VENDREDI 16 OCTOBRE

Entre 9 h 15 et 9h45 : on se retrouve, uniquement l'équipe de chercheurs et de Prima Terra l'Agence (pour cause de contenance réduite du lieu le matin), à Paris en sortie de l'arrêt de métro Bastille près de la rue de la Roquette (sortie n°2).

10 h - 12 h 30 : on visite un lieu parisien actif dans l'environnement, le Wild Touch Lab à Paris 11ème, ayant certainement des liens avec les paysages collaboratifs, durables et désirables. 
Coordonnées : Passage du Cheval blanc / Cours de Mars, 2 rue de la Roquette, 75011 Paris 
Interlocutrice : Anne-Claire BIHAN-POUDEC 07 82 62 06 37 anne-claire@wild-touch.org




Wild-Touch est une association d'intérêt général à but non lucratif qui a été fondée par le réalisateur Luc Jacquet (La marche de l'empereur, oscar du meilleur documentaire). L'association mène des actions de sensibilisation à l'environnement auprès du grand public et des publics jeunes par deux biais essentiellement :- Elle crée des outils pédagogiques innovants, validés par un comité d'expert scientifiques internationaux, par exemple la plateforme web "la glace et le ciel" qui rassemble de nombreuse vidéos, paroles d'experts sur le sujet du réchauffement climatique, ses causes et ses enjeux : http://education.laglaceetleciel.com- Elle mène des actions de terrain à la rencontre des publics et anime des conférences, des jeux et des évènements artistiques et pédagogiques.  
Le Wild-TouchLab est un espace de création collaborative ouvert de l'association où chaque bénévole, artiste, scientifique, pédagogue, est invité à partager ses projets et ses compétences. On y développe des formes créatives pour transmettre de la connaissance sur le fonctionnement de la planète et les enjeux de sa préservation. Les œuvres plastiques, photos, multimédias qui en émergent deviennent de nouveaux supports pour interpeller chacun sur la relation de l’homme à son environnement.
Programme prévisionnel de la matinée :
10h : Accueil café-thé
10h-10h45 : présentation du Wild Touch Lab
10h45-11h15 : présentation synthétique du projet Paysage.s
11h15-12h30 : atelier en sous-groupe, en utilisant le jeu Feelings, pour discerner les sentiments sur l'avenir du projet (ex : donner votre sentiment et déterminer celui de votre voisin face à la situation suivante "dans 2 ans, Paysage.s est un projet de coopération européenne sur les fleuves" ou "En 2016, Paysage.s est organisé en association de valorisation économique et culturelle de la recherche produite autour des paysages", etc.). 

12h30 et 13h30 : pause déjeuner, sur place ou dehors !

14h30 - 15h30 : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54", espace hybride animé par Via Paysage.
Coordonnées : arrêt de métro "Garibaldi" puis direction, à pied à 7 minutes, "Porte de Montmartre" 
Rdv devant le Lycée Auguste Blanqui, 54 rue Charles Schmidt, St Ouen sur Seine
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
Sonia et Mathilde, membres de Via Paysage, vous feront un tour du jardin et vous présenteront l'histoire du lieu. 

16h - 18h : visite guidée, à St Ouen sur Seine (93), du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt puis du Grand Parc.
Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv devant la Maison des Projets de la Ville, 49 rue Albert Dhalenne, St Ouen sur Seine (tél. : 01 40 12 86 17)
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr
avec, peut-être, l'honneur d'avoir les explications de l'Agence TER, maîtrise d'oeuvre du projet.


19h30 - 23 h30 : repas partagé (sur invitation) à St Ouen sur Seine au Neruda Lab où Camille They, artiste et présidente de Via Paysage, peut nous organiser un repas gourmand.


Coordonnées : 16 bis rue Salvador Allende, St Ouen sur Seine
Interlocutrices : Camille They 06 80 89 48 72 - camille.they@orange.fr ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr





23h à 8h30 le lendemain : hébergement possible chez l'habitant avec Accueil Banlieues ou dans votre entourage.

###

SAMEDI 17 OCTOBRE au Grand Parc de St Ouen sur Seine

> Invités : tout public. Cependant, il est important d'arriver à 9 heures ou 14 heures pour des raisons d'accès au site.

Cette journée est organisée avec la participation de l'association Via Paysage et des membres de l'espace hybride Neruda Lab.

Coordonnées : arrêt de métro "Mairie de St Ouen" puis direction, à pied à 7 minutes, "le Grand Parc" / Ile St Denis 
Rdv à la Serre pédagogique du Grand Parc. 
Le mot de passe est "ateliers Paysages ou PCDD" auprès des gardiens (téléphone : 06 14 24 20 25) pour accéder au lieu de rencontre de la Serre.
Interlocutrice : Mathilde Cota 06 28 81 54 43 - mathilde@prima-terra.fr ou Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 - alexis@prima-terra.fr

9h - 10 h : atelier plénière de synthèse du projet PCDD : avancées, possibles, moyens... + exposition de présentation du projet

10h-10h30 : pause café

10h30 - 12h30 : 2 ateliers au choix

- spécial élus, techniciens et chercheurs : "Vers une Recherche apprenante et collaborative au fil de la Seine" ou, si public non présent, "Atelier logo du projet"
- spécial Monsieur tout le monde : "Vers des paysages collaboratifs, durables et désirables, des possibles ici, au fil de la Seine ?"

12h30 - 14 h : repas partagé (chacun amène quelque chose, sucré-salé-boissons)

14h - 16h30 : 3 ateliers grand public au choix :

- COLLABORATIF "designer, élu, jardinier, technicien paysagiste, ... comment être acteur et chercheur dans mes projets ?"
- DURABLE "professeur, technicien, chercheur, animateur ... comment puis-je parler et transmettre sur les paysages ?"
- DESIRABLE "habitant, technicien, pros du tourisme, créateurs ... comment rendre les paysages de mon quotidien sexy ?"

- ​A 17 h : restitution des deux jours et conclusions


INFOS PRATIQUES :
 - Accessibilité : accès possible par tous aux deux jours de rencontres (sauf la matinée du vendredi), gratuit (participation aux repas) mais envoi d'un email d'inscription obligatoire.
- Hébergement : il est possible d'être hébergé au plus proche de St Ouen sur Seine avec l'association Accueil Banlieues.
- Contacts : 
Prima Terra l'Agence :
 Alexis Durand Jeanson 06 62 59 26 75 ou Mathilde Cota 06 28 81 54 43 contact-agence@prima-terra.fr 
Chercheur référent : Jean-Marc Lange 06 28 29 27 59 jean-marc.lange@univ-rouen.fr 

lundi 10 août 2015

[tourisme] Penser le "Slow Tourisme" pour fabriquer une étreinte intime entre le voyageur et le territoire


Focus sur une tendance lourde, le "slow tourisme" ... qui peut permettre de fabriquer une autre relation, intime, entre le voyageur et le territoire d'accueil.


Le mouvement "slow" serait né en Italie au début des années 80, autour du concept de slowfood. "Se présentant comme une alternative au phénomène du fastfood et, plus largement de la fast life, le phénomène slow s'est par la suite étendu à d'autres secteurs économiques, dont le tourisme", explique le secrétariat d'Etat. 


Copyright : Studio Patten


Se référant aux chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme, il indique que "la croissance du secteur du tourisme vert se situait entre 10 et 20% ces dernières années".

De façon générale, le slow tourisme se caractérise par une relation de proximité avec leur environnement visité, une expérience authentique (en opposition avec la "ludification touristique") et un rythme quotidien doux.
Selon le secrétaire d'Etat chargé de la promotion du tourisme, "le slowtourisme/écotourisme est une façon de voyager centrée autour de la recherche d'une expérience authentique, le besoin de prendre son temps, de respecter son environnement et de vivre au plus près de la population locale. 
Il se caractérise par la recherche de circuits moins empruntés et privilégiant des modes de transports moins polluants". 
C'est une "filière touristique fortement liée à l'écotourisme et toutes les formes de tourisme prônant une expérience authentique et proche de la nature. Elle regroupe plusieurs formes de tourisme centrés sur l'itinérance, les mobilités douces comme le cyclotourisme, le tourisme fluvial, les chemins de fer touristiques ou encore la randonnée".

Concrètement, le "slow tourisme" est composé de 5 composantes, selon le Secrétaire d’État chargé de la promotion du tourisme :

  • des modes de déplacements doux (train, navigation sur de petites embarcations à voile, à rame ou à moteur, vélo, cheval, randonnée pédestre, roulotte, etc.) : 
  • le choix de structures à taille humaine, "ancrées dans leur terroir et leur environnement pour les activités des vacances" ; 
  • la préférence pour des modes d'hébergement "qui permettent de nouer des liens avec les habitants ou avec la nature" (gîte, chambre d'hôte, hébergement chez l'habitant ou en collaboratif, etc.) ; 
  • "suivre le rythme de la vie et des traditions locales", notamment en favorisant le "tourisme collaboratif" ; 
  • une approche "plus écologique et solidaire" du voyage ou des vacances.

Une approche de la "découverte voyageuse" repensée, permettant de tisser un lien étroit, intime, cultivant l'individualité et la collectivité authentique entre la terre d'accueil momentanée et l'individu en quête d'itinérance pleine de sens, de rencontres, de découvertes culinaires et géographiques, pour vivre l'expérience du territoire véritable. 

A la recherche du voyage phylocalique finalement.