Affichage des articles dont le libellé est Creative management. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Creative management. Afficher tous les articles

mercredi 22 avril 2020

L'Eco-poétisme se dévoile lors d'un webinaire de Design Act!, l'école de design francilienne de STRATE






Design Act !, l'agence - école de design du réputé groupe STRATE en partenariat avec l'agence Saguez & Partners, invite le collectif du 16 bis, à l'origine du manifeste de l'éco-poétisme, a animé un webinaire ouvert le jeudi 23 avril 2020.

Le collectif du 16 bis, qui sera représenté par Camille They - artiste scénographe de jardins, porte depuis plus d'une dizaine d'années une démarche transversale, à la fois intellectuelle et sensible, pour renouer par la Création, avec l'écologie et le vivant.

PRIMA TERRA, par l'intermédiaire de ces deux cofondateurs, Mathilde Cota et Alexis Durand Jeanson, sont des membres actifs de ce collectif.

Retour en vidéo :

 

jeudi 28 janvier 2016

[citation] L'art de penser SYSTEME


Méditer et comprendre pour discerner, évoluer, agir, voici la raison de notre citation du jour, suite à un échange que nous avons pu avoir avec des développeurs économiques, où Prima Terra présentait les logiques d'écosystèmes et les liens sociaux à inventer entre acteurs économiques d'un territoire, d'une filière, d'une ville.

mardi 1 septembre 2015

[extrait] Notre écosystème de projets au service de vos besoins, vos attentes, vos objectifs


Bonjour,

voici quelques exemples de projets auxquels nous contribuons, faisant parti de notre écosystème, véritable expertise métier que nous pouvons mettre à disposition de votre territoire, de votre organisation, de votre projet :

- LIEUX : nous accompagnons et/ou initions un nombre important de projets en lien avec l'Habitat et notamment des tiers lieux, espaces hybrides entre les sites pour le Travail et le Logement. Nous avons également initié et pilotons l'Observatoire des Espaces hybrides et autres tiers lieux.

- RESEAU : nous avons élaboré un module d'une journée pour Coopaname puis pour la mutuelle de coopération Bigre! et en demie-journée pour l'association nationale Via Paysage sur le "développement de son réseau professionnel"

- RECHERCHE COLLABORATIVE : nous co-pilotons un projet interrégional Haute-Normandie/Ile-de-France sur les Paysages Collaboratifs, Durables et Désirables et sommes au pilotage de l'Observatoire des Espaces hybrides et autres tiers lieux, ayant réalisé plusieurs interventions depuis : inauguration du CréaLab d'Angoulême, intervention au Grand Ramdam cette année... et nous pouvons réfléchir à ce niveau sur les possibilités de travail en commun.

- RECHERCHE-ACTION : nous avons co-initié et pilotons le dispositif-manifeste pour l'économie circulaire créative, Révolution Sensible et avons co-initié et co-pilotons le projet de recherche-action francilien, les Rues marchandes.

- CULTURE ET DEVELOPPEMENT LOCAL : nous sommes intervenus à l'Espace Culturel Louis Vuitton pour parler des nouvelles formes économiques de la Culture et nous accompagnons à ce jour Angers Loire Métropole sur un projet de deux ans associant culture, déchets et développement local, Art en Paysages.

Voici l'ensemble des formations que nous proposons.
www.prima-terra.fr/formations

Notre travail consiste à créer des passerelles entre projets d'un territoire, associant ressources (savoir-faire, matières, relations...), patrimoines (identités, marques, propriété intellectuelle, histoire...) et lieux autour d'un but commun, un territoire de projet pour un territoire de projet.

Ainsi, nos clients sont des collectivités, des clusters, des tiers lieux, des porteurs de projets ou toute structure cherchant à développer des projets s'appuyant sur l'énergie collective et l'ancrage local.

Au plaisir d'échanger ensemble !

lundi 29 juin 2015

[écosystème relationnel] Lancement d'un set pédagogique pour des écosystèmes de projets !



Bonjour,

Afin de vous tenir informé d'une dernière réalisation de Prima Terra, je vous propose cet article. 
Il parle d'écosystème d'acteurs, de penser le projet sous une forme systémique et multipartenariale mais aussi de repenser le cadre des situations, contournant les problématiques visibles, les acteurs influents, les obstacles actuels pour trouver des solutions ailleurs, avec d'autres.

Voici une photo, en situation, avec des bêta testeurs - développeurs territoriaux de toute la France (agences de développement économique, conseils régionaux, conseils départementaux, intercommunalités, conseils citoyens, agences d'urbanisme...) à Rennes la semaine dernière, le vendredi 27 juin 2015. 

Nous co-animions l'atelier avec Mylène Thou, auparavant au Collectif Ville Campagne et toute nouvelle chez Cap Rural.


CC-BY-NC Prima Terra l'Agence
Les congressistes en pleine réflexion pour repenser un projet complexe de quartier
en pleine mutuation urbaine (ANRU) à Marseille !

CC-BY-NC Prima Terra l'Agence
Un atelier de formation-action pour  s'initier à "fabriquer du développement par l'écosystème d'acteurs"

Il s'agissait du lancement pour le 2ème Congrès National des Développeurs Territoriaux,en avant-première, d'un set pédagogique dédié à l'analyse, à la compréhension et au développement de projets d'intérêt collectif, par le biais d'écosystème d'acteurs.

Ici, l'atelier consistait, sur une demi-journée, à sensibiliser à la fabrication d'une posture sensible, individuelle et collective, autour d'un projet commun, afin de penser selon un principe d'écosystème et non plus par "silo technique" par service ou en "mille-feuille", en distinguant l'échelle d'action de l'organisation.

Il est également possible de réaliser, pour une entreprise, un incubateur ou une collectivité, un atelier d'initiation voire de formation, d'une journée ou plus, pour analyser le tissu relationnel existant, l'élaboration d'un nouveau système projet et le développement d'angles de production associés (communication, modèle des ressources...). 

Il est tout aussi envisageable de développer des extensions adaptées pour un secteur (végétal, architecture, paysagisme, numérique ...), une culture organisationnelle (grand groupe, collectivité locale, association de quartier, coopérative agricole, tiers lieu...) ou pour une thématique (tiers lieux nouvelles formes d'habitat, énergie et réseaux, déchets et économie circulaire créative, croissance verte et éco-produits, big data et numérique...).

Un set augmenté est possible sur demande, avec l'élaboration d'une cartographie dynamique en ligne. 

Retrouvez le set pédagogique et bien d'autres outils pédagogiques ici : 
http://prima-terra.fr/designpedagogique


Au plaisir d'en parler prochainement,
A bientôt !

mercredi 10 juin 2015

[design de marque] Lorsque les métiers de designer et d'architecte-paysagiste se réinventent


Cela fait maintenant deux ans que nous accompagnons un créateur de talent, upcycling designer, François Lebot, à prendre de la hauteur et évoluer vers niveau qui est le sien, le haut de gamme.




Développement de gammes de créations, analyse de son réseau professionnel, augmentation de sa visibilité et mise en visibilité de sa posture éthique ... son patrimoine propre mais aussi défense et communication de ses valeurs humanistes et de ses convictions à propos de l'ancrage local, à travers un dispositif coopératif et collaboratif, Révolution Sensible ...

Voici son site web : http://www.francoislebot.fr/fr/accueil.html

De l'autre, nous accompagnons l'évolution dans des univers communs tels que le land art ou l'érotisme au jardin d'un jeune architecte-paysagiste prometteur, Thibaut Guezais.



Celui-ci a eu l'opportunité de concevoir et réaliser le jardin éphémère de la Maison de champagnes Brimoncourt dans le cadre du salon Jardins, Jardins 2015 aux Tuileries à Paris.



Nous l'avons accompagné pour asseoir ses valeurs, sa posture, discerner ses différences et ses atouts en tant que "créateur de jardins de personnalités".

Un travail sur le projet spatial lui-même et la manière de défendre les valeurs et le patrimoine immatériel de la Maison Brimoncourt a été développé, sur le contenu du site web du jeune créateur, mais aussi la mise en relation avec François Lebot, afin de concevoir un projet pluridisciplinaire, associant les qualités d'un metteur en scène paysagère avec un créateur de mobilier en upcycling, pour une ambiance d'exception.

Voici son site web : http://www.thibautguezais.com/

Un travail sur le jardin éphémère, le mobilier, les espaces-temps médiatiques et la mise en scène de cet événement a été réalisé. Cela donne cela ...















Qu'en pensez-vous ?

Retrouvez la manière dont nous pouvons faciliter la réussite de votre projet sur Prima Terra l'Agence.

mercredi 15 octobre 2014

[invitation] Alexis Durand Jeanson était invité à intervenir à la Fête de la Science 2014


Nous avons eu le plaisir d'intervenir le vendredi 10 octobre à 18 heures à la Cité des Tanneurs à Lavausseau (86), invité par l'association D'arts de Vouillé (86).




Le programme était le suivant :



Fête de la science – Association d'Arts.

Dynamique et créativité des territoires :
L’ingénierie des projets locaux nécessite t-elle une science des territoires ?

Vendredi 10 octobre
à 18 h 00
manifestation accueillie par :
La cité des Tanneurs de Lavausseau.

(La prise en compte des spécificités locales ainsi que les techniques de conduite de projet conditionnent la dynamique d'un territoire. Comment procéder à l'identification des facteurs ? Quelles sont les entraves à la conduite de projet? Comment expliquer les importantes disparités d'un territoire à l'autre? Peut on parler d'une science des territoires?)

Avec Messieurs Daniel Leroy de l'UFR de Droit, Economie et Sciences sociales de Tours ; Frank Buffeteau, architecte Urbaniste du CAUE 79 et Alexis Durand-Jeanson de l'agence de développement Prima Terra l'Agence.

En photographies (© Florent Blin, Association D'Arts) :



Avec une présentation en deux images de l'histoire de la tannerie et de la Cité des Tanneurs, projet associatif exemplaire qui cherche à inventer son avenir...



Pour voir notre présentation :

mercredi 3 septembre 2014

[Invitation] Prima Terra est invité au colloque international de TRANSCREATIVA le 27 septembre 2014




Nous avons le plaisir de vous informer que PRIMA TERRA l'Agence interviendra le samedi 27 septembre 2014 à Bordeaux dans le cadre du colloque international "Transcreativa".

Celui-ci est organisé par KEDGE Business School et SINNERGIAK Social Innovation (Université du Pays Basque) avec les 3 territoires-partenaires que sont l'Aquitaine, le Pays Basque Espagnol et le Centre du Portugal.

Transcreativa a pour but est de positionner les Industries Culturelles et Créatives (ICC) de l’espace SUDOE comme une bonne pratique européenne capable de concilier le développement économique (transfert de technologie) et la cohésion sociale (entreprise et amélioration de l'employabilité des jeunes au chômage).

A cette occasion, Alexis DURAND JEANSON (ou Mathilde COTA) présentera le projet pluriannuel "Révolution Sensible 1.0" de recherche-action, coopération et développement économique de l'économie circulaire créative et des pratiques de l'upcycling en Loire-Atlantique (44).

Voici le programme détaillé de la journée : http://transcreativa2014conference.com/?page_id=148

Inscrivez-vous !

vendredi 25 juillet 2014

[Lecture commentée] Dynamiques de création collective : dispositifs, patrimoines et territoires


Retour sur quelques lignes d'un excellent article que j'avais pu lire en 2012 sur "les limites des dispositifs de création collective" sur knowtexblog.

Citations pour mieux comprendre la démarche de Prima Terra l'Agence, adoptant des dispositifs transversaux propres aux synergies créatives entre projets individuels / collectifs et projets de territoires.

“Les dispositifs créatifs produisent ce que les organisations habituelles n’arrivent pas à créer : un moment de décadrage, neutre et collectif, totalement orienté vers la production de solutions ingénieuses. Ce sont des formes joyeuses et non académiques de “recherche-action légère”, qui permettent de conduire des micro-expériences dans des secteurs qui en sont habituellement éloignés”, explique Stéphane Vincent, de La 27ème Région.
La 27ème Région est un incubateur de dispositifs de politiques territoriales basé sur le prototypage et les résidences de designers. 
Un important travail produit depuis plusieurs années sur la question de l'innovation dans le domaine public a été réalisé, s'appuyant sur les expériences du Mindlab au Danemark ou le Social Innovation Lab of Kent.

 “Le plus marquant, c’est la production collective de prototypes. Le fait d’en produire réconcilie profanes et experts : les premiers peuvent faire des propositions sans se censurer ; les seconds ne peuvent pas s’en tenir comme d’habitude à la théorie, ils doivent produire un objet, une représentation tangible. À court terme, ce type de dispositifs transforme les participants eux-mêmes, en particulier ceux directement concernés par les projets. Ils se montrent souvent d’abord sceptiques (“Mais qu’est-ce que ces gens peuvent bien connaître à mon domaine ?”), puis voient le changement s’opérer. Nous avons des témoignages de fonctionnaires qui nous disent : “Rapidement on réalise que l’on se remet à réfléchir ensemble, à ré-interroger des évidences supposées et à imaginer des choses concrètes !” Quand ces cessions sont bien menées, elles font beaucoup plus que produire de l’innovation, elles produisent du sens.”

A long terme, ces modes opératoires font émerger la culture de l'open source, décrite par le philosophe finlandais Pekka Himanen. Une posture qui permet alors de rapprocher secteurs et univers qui s'en tenaient éloignées (administration publique, organisation pyramidale, l'art...).

Porter un nouveau regard, placer tout type d'acteurs face à des problèmes communs en les poussant à co-produire des idées, des solutions, au-delà des clivages, des métiers, des cultures.

Mais la question du contrat, de lier le commanditaire au public co-créateur. Qui est d'ailleurs le commanditaire et le propriétaire des idées, une fois produites ? 
L'usager, l'entreprise, la collectivité ou les trois à la fois ...
Si le commanditaire a tout le pouvoir, il ne laisse pas les autres réinterroger ses certitudes. La situation idéale est lorsqu’il n’y a pas à proprement parler de prestataires et de clients, mais un ensemble de partenaires réunis autour d’une expérience, dont chacun accepte le protocole, mais assume d’ignorer ce que sera le résultat final. C’est ce cadre qui permet de faire du “problem setting” avant d’aller vers le “problem solving”, c’est-à-dire de faire du paramétrage de problèmes avant de chercher à les résoudre.” complète Stéphane Vincent.
C'est le questionnement que se pose Prima Terra l'Agence, se positionnant comme tiers de confiance, portant assistance (ou devrait-on dire facilitateur de) à ... maîtrise d'ouvrage, d'oeuvre et d'usage.

Et la question demeure, dans la mise en place d'un protocole de développement des idées générées lors de ces phases de co-création. Car l'enjeu est là... 
“Aujourd’hui, on ne sait pas suffisamment proposer une production aux projets qui ont éclos avec Museomix et il est pourtant capital de parvenir à développer et accompagner ces projets au-delà des prototypes. " dit Marie-Noéline Vigué de Nod-a.
Appel à projets, appel à manifestation d'intérêt, workshops ouverts... les émulsions d'idées ne manquent pas mais leur concrétisation demeure souvent lettre morte.

Prima Terra l'Agence conseille d'associer ces temps longs (appel à ...) et ces temps courts (workshops...) de création et à des espaces-temps intermédiaires, dans une posture réflexive, appelés tiers temps ou 'temps de la marge', allusion à ces 'tiers espaces' d'Hugues Bazin, chercheur en sciences sociales et partenaire, cité ci-dessous.

"Les trois dimensions réflexives de l'acteur-chercheur, du chercheur collectif et du laboratoire social [...] c'est-à-dire un 'tiers espace' social, économique et scientifique qui s'affranchit des logiques sectorielles et disciplinaires."

 La boucle est ainsi bouclée, associant ainsi TERRITOIRES, avec les tiers espaces, PATRIMOINES, avec la notion de biens communs et de ressources partagées / partageables et d'INNOVATIONS, associant des logiques de créativité individuelle avec des réalisations innovantes, fruit de réalisations collectives.

jeudi 24 juillet 2014

[Lecture commentée] Créativité, votre force pour avancer !


Un article lu sur le web ...

La créativité est votre force ! 

La créativité est simultanément une oeuvre de connaissance, un enjeu de communication et un effet de sociabilité dans l'entreprise (NDLR : Dans l'organisation). Elle permet de rendre l'entreprise plus compétitive, d'augmenter les performances des chercheurs... 

De nos jours, toute entreprise doit s'interroger sur son management de la compétitivité pour vivre, c'est-à-dire rester compétitive (NDLR : l'innovation, au-delà de la créativité, demande de faire sens avec son environnement et dans son écosystème, la notion d'éthique est très présente). 
Selon la taille et l'activité, l'entreprise met en oeuvre et mobilise des moyens pour que naissent en permanence 
: de nouvelles idées (NDLR : créations) 
- de méthodes (NDLR : Recherche-Action, Design projet...), 
- de stratégies (NDLR : penser le long terme dans une logique de confiance réciproque en générant du court terme palpable) 
- et de produits (NDLR : logique d'innovation ouverte / publique, de prototypage par l'usage...)

Les grandes entreprises disposent de centre de recherche, les PME survivent grâce à leur inventivité. 

NDLR : il est important de différencier la Créativité de l'Innovation.


Source : MANAGER ET REUSSIR, 07/2014

jeudi 23 janvier 2014

Les Français, l'Environnement et les pratiques collaboratives [Bilan ADEME 2013]


Une lecture de la dernière publication "L'ADEME & VOUS - Stratégies & Etudes" de l'ADEME, laisse ressortir des informations importantes sur les pratiques françaises 

en termes de pratiques collaboratives ...
© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors se rendre compte des facteurs de pratiques collaboratives, aux motivations individuelles affirmées, comme participer à des achats groupés, à celles, coopératives, où les motivations collectives sont primordiales.

Louer ses biens à d'autres particuliers, mais aussi participer à une autre mobilité ou adhérer à une AMAP sont des projets collectifs, nécessitant un travail de mise en commun d'idées, d'envies et de ressources.

On peut également souligner les verbes d'action voisinant avec les pratiques collaboratives.
Acheter ou redistribuer sont des postures individuelles, là où se déplacer et s'alimenter sont des pratiques répondant davantage d'un système, d'une chaîne de valeur, d'un corps collectif.


mais aussi en termes de renoncement à la poursuite de projets ...


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

On peut alors lire l'importance des fonds et de la recherche de ces derniers, laissant de côté la possibilité d'emprunter ou le temps à consacrer au projet mais également l'apparition d'un événement d'ordre personnel.

La question situationnelle des porteurs de projets, leur situation personnelle et les ressources à disposition ou pouvant l'être par des biais indirects semblent être d'une importance primordiale.

C'est pourquoi nous développons, avec PRIMA TERRA l'Agence, un service de facilitation de projets intégrant la prise de recul sur le parcours de vie du porteur de projet, l'ouverture culturelle sur des formes et attitudes nouvelles pour le développer ou encore la recherche de fonds, publics, privés et alternatifs.


ou, l'importance des problématiques situationnelles des Français,



© "ADEME & Vous", janvier 2014.

Nous pouvons alors observer, avec ce graphique, la montée en puissance de l'importance, aux yeux des Français, des problématiques de chômage, des retraites, de l'immigration et de la lutte contre le terrorisme.

Dans des périodes d'incertitudes comme celle que nous vivons actuellement, le développement de projets coopératifs et innovants sur les territoires semblent un axe majeur à mettre en place.

Construire des systèmes de mise en relation entre porteurs de projets et le grand public, produire du lien social par la Culture ou l'Economie collaborative ou encore fabriquer des lieux de convergence territoriale, des tiers-lieux, comme les "Café Repaire", les "Ressourceries" ou les "Espaces de coworking" semblent être une priorité pour remédier aux pertes de repères des populations.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence développe, avec des acteurs locaux et nationaux, des projets transversaux favorisant les mises en relation, l'émergence et la valorisation de projets culturels, innovants et créatifs. C'est le cas notamment de Charentes, terres créatives.


et enfin, les problèmes environnementaux.


© "ADEME & Vous", janvier 2014.

C'est alors que l'on s'aperçoit des thèmes environnementaux les plus préoccupants aux yeux des Français interrogés. La pollution de l'eau  et de l'air arrivent en tête puis l'effet de serre et le réchauffement climatique avec la dégradation de la faune et de la flore.

La dégradation des paysages, conséquences des premières notamment mais aussi de l'expansion urbaine et de la prise en compte partielle de ces derniers dans l'aménagement des territoires, est par contre bien plus loin dans les résultats.

C'est pour cela que PRIMA TERRA l'Agence a construit une expertise transversale dans la facilitation de projets associant des thématiques variées pour la pleine réussite de ces derniers.

Ainsi, le développement d'un projet lié à la valorisation du patrimoine fluviale et à sa culture (moulin, chemin de halage, etc.) va permettre de favoriser une prise de problématiques comme l'eau, bien sûr, mais aussi l'air, la faune et la flore, le bruit ou les paysages, richesses portées par les cours d'eau.

N'hésitez donc pas à nous contacter !






mercredi 1 janvier 2014

Nos vœux commencent avec la 1ère édition de notre ABCédaire "La Ville invente ou l'art de ..."






Que cette année vous soit belle, créative et heureuse.

PRIMA TERRA l'Agence hybride et son équipe vous souhaitent leurs meilleurs vœux et s'occupent de faciliter la vie de vos projets !

Le petit bonus de ce début d'année :

1ère édition de l'ABCédaire " LA VILLE INVENTE ou l'art de fabriquer l'alchimie heureuse et créative sur les territoires" [consulter - télécharger librement].


lundi 30 décembre 2013

Créer une SCIC pour polliniser son environnement et " Faire avec "



© Visuel du programme 2013 de la Friche Belle de Mai

La Friche Belle de Mai à Marseille est un lieu culturel, artistique et tout public atypique.
Construite avec l'ancienne Manufacture de tabacs du quartier de la Belle de Mai, ce lieu est devenu une scène majeure des arts alternatifs et participatifs en région PACA

Son projet politique est particulier, le lieu aussi, son fonctionnement également.

En effet, la structure s'est constituée en SCIC ou Société Coopérative d'Intérêt Collectif en 2007. Une SCIC permet de s'ancrer dans le local tout en pensant dans le global. En effet, une SCIC est une forme coopérative permettant d'intégrer salariés, bénévoles, associés, partenaires et fournisseurs autour d'un projet commun.

A la Belle de Mai, la Ville est ainsi partenaire fondateur au côté d'autres collectivités territoriales (Conseil Régional, Conseil Général) et du Ministère de la Culture et  restent propriétaires des lieux. La SCIC, quant à elle, a signé un bail emphytéotique et s'est vu confier la responsabilité foncière.

Les acteurs du site deviennent ainsi producteurs du développement de leur équipement pour 45 ans.


© Caroline Dutrey


A cela, elle rassemble dans son Conseil d'Administration, les principaux partenaires culturels et artistiques, les usagers et les institutions publiques qui accompagnent le projet.

Le principe même de la Friche Belle de Mai est de " jouer collectif " en étant résolument pluridisciplinaire et multifonctionnelle, perméable aux croisements entre les pratiques, poreuse entre ses espaces dédiées et mutualisés. La Friche se construit comme un lieu de vie et non un simple lieu d'art.


© Projet Quartiers créatifs, Friche Belle de Mai


L'attitude de pollinisateur est de mise ici, cherchant l'esprit de village ou de quartier, reposant sur la capacité à vivre ensemble avec ses différences.


Vous aussi, vous cherchez à construire un projet coopératif et innovant sur les territoires ? Contactez PRIMA TERRA l'Agence, nous saurons vous accompagner dans cette belle aventure humaine et créative.


Plus d'infos ici : http://www.lafriche.org/content/comment-%C3%A7a-marche

mercredi 27 novembre 2013

Rendez-vous jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2013 au Salon de la Croissance Verte !


Nous serons au Salon de la Croissance Verte, avec l'association-réseau Via Paysage des Acteurs du Paysage et des Territoires, à Angoulême. 







Retrouvez-nous sur le stand numéro 65 !

jeudi 17 octobre 2013

L'aventure d'un projet structurel d'entreprise ou ESS, étapes par étapes !


En surfant sur le blog de Neocamino, j'ai pu voir un article intéressant sur un superbe visuel graphique (Design d'information) sur les grandes étapes d'un projet de création d'organisation.

Ce visuel peut d'ailleurs s'adapter pour la création d'une entreprise comme d'une structure de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS), vous ne trouvez pas ?



mardi 8 octobre 2013

En allant à Bordeaux, j'ai découvert un Guide de management de projet innovant


Dernièrement, en faisant une veille, j'ai (re)découvert le site La Fabrique BNSA Aquitaine.
Le lieu virtuel de rencontre des créations culturelles numériques en région.
Voici le lien d'ailleurs.
 http://lafabrique.bnsa.aquitaine.fr/

J'ai par ailleurs découvert un guide, fort intéressant, développé par OSEO et mis en ligne par la Fabrique BNSA. Un guide méthodologique de management de projet innovant ou comment piloter l'innovation dans les organisations.

Voici le lien, que je vous conseille.
http://www.bpifrance.fr/gmpi/oseo/pdf/methodologie.pdf

Enfin, je ne vous présente plus cette structure internationale, le PMI ou Project Management Institute, qui peut vous permettre de monter en compétences pour mieux piloter vos projets. 
http://pmi-france.org/



J'ai d'ailleurs (Alexis) un master 2 en management de projets reconnu par le PMI et il faut avouer que les savoir-faire transmis ne sont pas négligeables ...

mercredi 28 novembre 2012

L'esprit charrette, vecteur de simplicité ?



La roue de charrette (source : Edmond Prochain)


Et vous, l'esprit "charrette", vous en pensez quoi ?

Pensez-vous que cela soit un facilitateur de créativité, permettant de développer de nouvelles idées dans les derniers instants ?

Ou bien est-il un facteur de stress et de fatigue, propre à faire fuir à long terme vos collaborateurs ?

Et si vous réunissiez tous les points positifs de la "charrette" tout en réduisant au possible ces instants d'urgence et de gestion de crise, qu'est-ce que cela donnerait ?

Ce moment magique, que l'on retrouve dans le vocabulaire de nombreux métiers créatifs (graphiste, architecture, publicité, paysage, scénographie ...) mais pas forcément dans la culture de toutes les agences, est-il un passage obligatoire dans l'emploi du temps d'une entreprise ?

Doit-on forcément s'obliger à ne pas optimiser son planning de manière à passer sans cesse par cette étape particulièrement propice à resserrer des liens mais aussi à en défaire d'autres ?

Au final, la "charrette" vous ressemble-t-elle ?

L'image de l'agence de créatifs "désorganisée" donnée à vos partenaires et clients, illustrés par ses passages prétendument obligés,  vous correspond elle ?

Ceci est une manière de voir son travail, mais sachez qu'il existe des solutions pour s'en défaire ... ou mieux, de la canaliser.

A vous de conduire vos projets, vous êtes le chef de projet !


mercredi 21 novembre 2012

Gagner en souplesse pour devenir leader !



" Jouer l’innovation et la qualité, l’esprit d’entreprise et la prise du risque, rompre les barrières et travailler ensemble, mettre en valeur les compétences et (re)donner le goût du progrès technique, ouvrir de nouveaux espaces de dialogue et stimuler l’intelligence collective. Il y a là tous les ingrédients pour mobiliser les forces vives du pays et, en particulier, la jeunesse.
C’est de là que viendra la confiance, l’optimisme et donc le succès."
Extrait du Rapport Gallois pour la Compétitivité de l'Industrie française
Un extrait du Rapport Gallois pour la compétitivité française qui prend tout son sens lorsque l'on observe la vie quotidienne de nos entreprises.
Innover, entreprendre et maîtriser les risques, optimiser une certaine qualité ... tout ceci sont les besoins primordiaux que toute entreprise, cherchant à se différencier, devra assurer.
Une ambition totalement réaliste et approchante de celle dans laquelle l'Agence des Solutions créatives Prima Terra se place pour accompagner les Organisations par le Creative management. Une approche nouvelle, prenant ses origines dans le Design et la démarche participative.
Mais cela peut-être difficile culturellement au démarrage, comme peut l'illustrer ce dessin fort explicite ...

Une façon humoristique de décrire ainsi le fait que le dirigeant doit être prêt à modifier sa perception du management, de sa culture de l'organisation hiérarchique, de sa façon de construire et mettre en oeuvre des idées de développement ...
L'ère est à l'innovation, à l'intrapreneuriat, à l'innovation collective et à la souplesse organisationnelle. Ceux qui en seront encore à parier sur l'organisation pyramidale et  ses postes monofonctionnels risque d'être déçus !

vendredi 16 novembre 2012

Creative {et Design management}, qu'est-ce ?




The Pencil boy, le travail créatif ...



La créativité est à l'origine de tout.

Je suis, nous sommes, vous êtes uniques.
Telle une idée qui n'attendrait que vous pour qu'on la sème, que nous pour qu'on la tuteure, la fasse grandir et la valoriser pour devenir réalité.

Creuset alchimique, nous développerons ensemble les éléments qui vous définissent et font de vous, une identité unique.

Nous modèlerons celle-ci de façon à ce que vous répondiez aujourd'hui aux exigences de demain.


En pratique...

Le fil conducteur est et doit être votre créativité.
Mais celle-ci se doit d'être canalisée, conduite, accompagnée et surtout valorisée pour que chacun puisse vous identifier.

Nous ferons en sorte d'implanter durablement cette démarche de management  par le créatif au quotidien afin de faire de vous, une expérience unique.


Creative management vs. Design management ?

Le Creative management est-il différent du Design management ?

Non, il faut plutôt voir le premier comme une interprétation du second.

La seconde démarche va ainsi se charger d'intégrer, dans une Organisation, le Design comme manière créative propre à stimuler le personnel, à créer de nouvelles formes de produits et/ou services et à construire durablement un vecteur de différenciation concurrentielle

L'ensemble des moyens de la structure convergeront alors vers ses projets novateurs, s'employant à la fois à répondre durablement aux besoins des Clients comme à pérenniser la création de valeur pour l'Organisation. 
Cette recherche d'innovation permanente collective va engendrer une implication plus forte du personnel, la constitution d'une identité propre à la structure, etc. permettant de distinguer très clairement cette dernière de la concurrence.

La première, elle, va chercher à employer les outils du Design (étude de l'environnement, programmation d'une stratégie, culture projet, évaluation ...) en l'adaptant aux métiers à forte innovation potentielle (design, luxe, arts, architecture, environnement ...) et à leurs problématiques quotidiennes en cherchant l'optimisation des processus liés.

Le Design management n'est donc pas une approche différente du Creative management. Ceux sont bien deux démarches convergentes et complémentaires cherchant à asseoir l'activité de l'entreprise tout en répondant à des attentes plus globales, à portée sociétale.

Ainsi, une entreprise de réalisation, où les méthodes de travail sont généralement similaires d'une affaire à l'autre et ainsi relativement standardisées, le Design management va être utilisé. Il s'agira de mettre en place une démarche interne visant à centrer l'activité de l'organisation autour de projets créatifs innovants.

A l'inverse, une agence de conception, où la créativité sera le coeur de métier, nous allons davantage nous tourner vers l'approche du Creative management, cherchant à canaliser la créativité permanente pour l'optimiser et l'utiliser à bon escient.

Dans les deux cas, le dirigeant devra toujours avoir conscience que la démarche de management de la créativité devra servir la structure, permettant de tendre vers une Performance globale en produisant de la création de valeurs à la fois pour le personnel, l'Organisation, les Clients et les autres parties intéressées.


Articles les plus consultés