Affichage des articles dont le libellé est Créativité. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Créativité. Afficher tous les articles

lundi 31 août 2015

[lecture] A lire sans modération : L'Abécédaire L'Art de fabriquer l'alchimie heureuse et créative des territoires



1ère édition de l’ABCédaire “ L’ART de fabriquer l’alchimie heureuse et créative sur les territoires”
D'après le travail de fond de Jacky Denieul, par Mathilde Cota et Alexis Durand Jeanson, janvier 2014.
Un ouvrage qui n’aurait pu avoir lieu sans le travail de fond réalisé par la Plateforme nationale “Créativité et Territoires” et les apports de l’association-réseau nationale “Via Paysage”, du dispositif citoyen “Terres créatives”, du laboratoire d’arts appliqués “Le Carré Bouge" … et tous les autres.
Un livre “open source” qui doit se nourrir de rencontres, d’échanges, d’avis divers. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !
> [consulter - télécharger librement] version du 30 06 2014.

mardi 28 juillet 2015

[Fête de la Science 2015] Les espaces hybrides et autres lieux publics de créativité peuvent-ils être moteur de changement pour le Climat ?


Nota : article en mise à jour permanente jusqu'à l'événement.


La Fête de la Science 2015 et le Temps des communs se livrent, à travers un format Terres Créatives, à la brasserie culturelle Le Météo (6 rue de la Marne, 86000 Poitiers), près du TAP à Poitiers, pour un dimanche après-midi festif, familial et créatif !


Un événement organisé par Prima Terra l'Agence hybride en accompagnement de projets collectifs, dont les ingrédients majeurs sont la créativité territoriale, l'intelligence collective et la valorisation des patrimoines, pour les porteurs de projets, les organisations et les territoires.



CC-BY Prima Terra l'Agence, avec une illustration de Jareub et Fleu

Quand : Dimanche 11 octobre 2015 de 12 h à 19 heures
Où : Le Météo
Accès : Parking au TAP Poitiers / Gare de Poitiers ou 7 minutes à pied depuis la Gare SNCF et routière ou 10 minutes à pied depuis la Place de l'Hôtel de Ville.
Tarif : Gratuit et ouvert à tous (familles et professionnels)


Le Météo, un lieu incontournable à Poitiers !

Au programme, il y aura :


* Une rencontre-débat à 15 heures !


Sujet de la rencontre et du débat : "Les espaces hybrides et autres lieux publics de créativité peuvent-ils être moteur de changement pour le Climat ?"


Intervenants :

- Nardjes GHERAIBIA, doctorante à l'Université de Poitiers (architecte-géographe), chercheuse au sein du projet de recherche collaborative "L'Obsidienne - Observatoire des Espaces hybrides et autres tiers lieux", porté par l'Institut du Design Territorial.
- Un membre d'un tiers lieu local, Les Usines Nouvelles à Ligugé.
- Catherine TOURNOUX, architecte-paysagiste de l'atelier Mandragore.
- Un membre de la Jeune Chambre Economique de la Vienne.
- Un membre des Incroyables Comestibles Poitiers.
- Florent BLIN, historien de l'art et membre actif de la plate-forme "Créativité et Territoires".

et les participants, invités d'office !

Animateur :

- Alexis DURAND JEANSON, pilote du projet de recherche L'Obsidienne... et animateur de projets sur l'espace public et dans des espaces hybrides.

* Une exposition "Le Climat, humour enfumé" !




Exposition artistique de dessins d'humour de Jareub et Fleu (site web) sur les actualités du Climat.

> Vernissage prévu le jeudi 8 octobre 2015 à partir de 18 heures.

* Des jeux !


Sonia Dardé nous fera le plaisir de mettre à disposition des jeux de société "classiques" détournés sur des thèmes du développement durable, pour les grands et les petits !

samedi 4 avril 2015

[intervention au CNAM Poitou-Charentes] Le Tourisme enseigné au CNAM s'oriente vers l'approche écosystémique


Alexis Durand Jeanson est intervenu au CNAM Futuroscope, le lundi 23 mars dernier, pour une journée tournée vers l'approche écosystémique et innovante du tourisme. 



Cette journée pratique s'inscrivait dans le cadre de la Licence professionnelle Cnam, en apprentissage, Hôtellerie et Tourisme spécialité chef de projet et créateur d'entreprise touristique, en partenariat avec l'ensemble scolaire Isaac de l'Etoile.

Les étudiants étaient dans des organisations variées telles que des centrales de réservation, des complexes hôteliers, des comités départementaux de tourisme, des offices de tourisme, des châteaux privés ou appartenant à de grands groupes ...

La journée s'est développée de la façon suivante.

- Alexis en quelques mots
- Et vous ?
- Prima Terra l'Agence et quelques exemples de projets
- Des exemples à comparer
- Rendu
- Retour sur la journée

Nous avons ainsi fait un point sur l’inter-connaissance dans la promotion, l'attitude réseau existante et à adopter puis une présentation de Prima Terra l'Agence et des exemples de projets. A partir de ces derniers, nous avons cherché à analyser les éléments clés de posture méthodologique et les points clés de ces modèles économiques.

L'après-midi était en format atelier avec un rendu à présenter en fin de journée.
Il était proposé trois cas de projets touristiques : 
le Voyage à Nantes, la Friche Belle de Mai et le Château de la Bourdaisière.







Les étudiants devaient se mettre en groupe de travail, adopter la méthode de management de projet PMBOK et répondre aux questionnements suivants. 
- Quel concept ?
- Quel modèle économique ?
- Quelle organisation la porte ? Quelle est celle qui l'anime ? 
- Quel public associé (clients, usagers, partenaires...) ?
- Quels temps forts pour la visibilité ?

Puis un rendu devait être réalisé devant les autres groupes, présentant la méthode de travail et les outils employés puis une présentation sous format Pecha Kucha (20 diapositives x 20 secondes).


Il est intéressant de relever que les plus organisés en collectif n'étaient pas systématiquement les meilleurs en communication verbale comme visuelle ...
Un exercice intéressant !

lundi 16 février 2015

[Espace hybride] Le Tiers-lieu, retour aux sources du concept


Comme l'exprime si bien Marie D. Martel sur son blog, le concept du tiers-lieu a des origines qu'il ne faut oublier. Un retour aux sources est toujours profitable pour comprendre l'esprit du terme "tiers-lieu" et pourquoi nous préférons le terme "espace hybride".

La Tuilerie de Niollet, en Charente (16),
un des nombreux projets accompagnés par l'écosystème humain Prima Terra.

La thèse des tiers-lieux, rédigée par le sociologue américain Ray Oldenburg, a été rendu célèbre pour avoir été employée dans la stratégie marketing des cafés de la marque Starbuck.

D'après le chapitre 2 de l'essai du chercheur publié le 1er juillet 1989, "The Great Good Place : cafés, coffee, shops, bookstores, bars, hairs salons and other hangouts at the heart of the community", les tiers-lieux partagent des caractéristiques communes et essentielles.

Comme l'affirme Oldenberg, malgré les variations climatiques et sociales, les différences dans les attitudes culturelles, ils présentent la qualité d'une place permettant les rassemblements dans un cadre public informel, qui contribue à créer une communauté vivante, qui favorise une communion naturelle et un sentiment d'appartenance plus qu'une association de nature civique.

Ils offrent un lieu favorable à la diversité où les gens peuvent être eux-mêmes, acceptés pour ce qu'ils sont ou en phase avec ce à quoi ils aspirent.

Les conditions nécessaires d'un tiers lieu sont, d'après lui :


  • Un terrain neutre (page 22)
  • Le tiers lieu nivelle les différences entre les gens (p. 23)
  • La conversation en est la principale activité (p. 26)
  • Le tiers lieu est accessible et accommodant (p. 32)
  • Les réguliers (p. 32)
  • Un profil bas (p. 36)
  • L'atmosphère y est ludique (p. 37)
  • Un "home-away-from-home", un second chez soi (p. 39)
Le tiers lieu, ou par opposition le terme "l'espace hybride" que nous privilégions, afin d'éviter la notion quelque peu "social washing" du tiers-lieu employé aujourd'hui comme un espace de coworking plus sympa et ouvert. On peut également y faire référence la notion de tiers espace du chercheur en sciences sociales Hugues Bazin ou le tiers paysage du jardinier-paysagiste Gilles Clément.
Il possède dans tous les cas quelques-uns des attributs suivants.


  • Il permet l'enracinement en tant que centre physique ou pivot autour duquel nous organisons nos allers et venus.
  • Il procure un sentiment d'appropriation ou d'appartenance (NDLR : communauté d'appartenance, d'intérêt ou de destin).
  • Il favorise la re-génération sociale, le brassage d'idées,
  • Il donne le sentiment d'être libre,
  • Il suggère une certaine chaleur sociale dans les rapports entre les gens.


Nous pensons qu'il faut aller plus loin, que le tiers lieu ne peut s'arrêter à l'espace café, au biblio-café ou au cybercafé même dans l'esprit d'un coworking* (*espace de travail partagé).
Il semble important de comprendre de l'intérêt de décliner ce concept de lieu entre le travail et le logement à travers les lieux, que l'on soit dans une bibliothèque, un équipement de diffusion culturel, un musée, une mairie ou une épicerie de quartier.

Pour cela, nous proposons la notion d'espace hybride (voir définition de l'hybridation), pour fabriquer la création de nouveaux territoires, propres aux rencontres informelles, à l'expérimentation sociale, aux questionnements collectifs.

Pour poursuivre la réflexion ou nous solliciter, une seule adresse.

mardi 13 janvier 2015

[Existe en ville] Galeries éphémères d'art contemporain pour les fêtes de fin d'année


19 artistes, en vitrine, à l'occasion des fêtes de fin d'année, installés par l'association des commerçants du centre-ville de Poitiers, dans des locaux commerciaux vacants jusqu'alors ... à travers l'opération "Artistes sur place", voici l'idée créative imaginée pour valoriser l'image du centre-ville.

Une mise à disposition par un des membres, directeur d'une agence immobilière et des partenaires financiers et médiatiques, le tour est joué !

Des prix variés (à partir de 8 euros), pour des arts (sculpture, peinture, collage, céramique...) et des publics cibles relativement diversifiés au programme (familles, enfants, jeunes couples venus en centre-ville pour les emplettes de fin d'année). 

On regrette seulement la part peu importante accordée aux jeunes artistes...

Et les résultats sont bien là :


  • Employer un patrimoine bâti inutilisé ...
  • Exposer des talents locaux
  • Stimuler la vente artistique et créative pour tous les publics
  • Rendre attractif un quartier en pleine désertification commerciale
  • Offrir une offre culturelle complémentaire en plein centre-ville 
  • Communiquer en tant que ville créative, collaborative et innovante ...


La preuve en images !



En images :



Plus d'infos sur La Nouvelle République.

Nous pouvons vous accompagner à développer (et pérenniser) ce genre d'actions au service de la dynamisation de votre territoire.

lundi 17 novembre 2014

[projets et espaces hybrides] Les Territoires des Métamorphoses


Suite à des échanges avec des représentants de collectivités (élus et techniciens) mais aussi des porteurs de projets (associations, entreprises, coopératives...) sur le "comment répondre à ces mutations", "quels sont vos outils", "comment vous financez-vous ?", nous leur répondons par la citation d'Albert Einstein ...

"Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé."
Nous évoluons dans l'interdisciplinarité, afin de croiser les regards, les cultures, les méthodes et outils afin de créer des solutions à la hauteur des spécificités de chaque projet, population et territoires.

"Hybride : en physiologie, plante dont la graine provient d'un végétal qui, au lieu d'être fécondé par sa propre espèce, l'a été par une autre."

Nous faisons ainsi émerger, concevons collectivement et accompagnons des projets et espaces hybrides (programme interfilière, banque du temps et monnaies locales, centre socio-culturel 2.0 et PMU revisité, jardin partagé et écoferme, tiers-lieux et biolab, etc.) par des synergies créatives entre acteurs (privés, publics, associatifs), basés sur la symbiose des différents modèles économiques (économie du partage, circulaire, verte...) et non leur opposition.

En effet, nous cultivons la diversité et ne cherchons pas à fermer le territoire sur un modèle, lui offrant ainsi une posture agile et souple face aux menaces comme aux opportunités...

Tous les projets que nous orientons ont pour intérêt de se construire sur la base : 

- d'un Territoire sensible [ressources, co-responsabilité, mutations],

- d'un Lieu [usages multiples, expérience collective, patrimoines],

- d'un Individu [compétences, sens, valeurs],

- d'un Groupe [intelligence collective, capital social, but et Bien commun].


lundi 13 octobre 2014

[invitation] 3èmes Journées d'Automne "Créativité et Territoires" à Poitiers du 22 au 24 octobre

Rendez-vous du mercredi 22 au vendredi 24 octobre 2014 à l'EMF Poitiers pour les Troisièmes Journées d'Automne "Créativité et Territoires", Prima Terra l'Agence co-animera une table ronde le vendredi matin sur l'ingénierie territoriale et l'accompagnement de porteurs de projets.



***
Trois journées de tables rondes, d’ateliers pour échanger autour de la question : comment mobiliser efficacement pour la créativité des territoires ?

Modalités d’inscription :

La participation aux journées est gratuite mais l’inscription obligatoire, en remplissant ce formulaire en ligne.
Un buffet est proposé à l’Espace Mendès France, café, vin compris à 15 € (dans la limite des places disponibles).
Plan de Poitiers au format pdf : PlanPoitiersWeb
-

Programme :

Téléchargez le programme au format pdf : ProgrammeJournéesAutomneCreativiteTerritoire2014
-

Mercredi 22 octobre 2014

14h – 14h15 : Présentation et modération de la journée par Jacky Denieul
14h15 – 17h : Introduction par Jean-Pierre Comettiphilosophe.
Temps de Recherche & Développement sur cette question avec un échange entre un groupe de chercheurs transdisciplinaire : Fiorenza Cout, chercheuse en traditions populaires – Vallée d’Aoste ; Brigitte Ollier De Boucaud, participante au montage formation ouverte à tous (MOOC) sur la créativité ; Yvette Lazzeri, enseignant – chercheur au centre d’études et de recherches internationales et communautaires (CERIC) de l’université de Aix-Marseille ; Delphine Crublet, ethnologue (SEA Europe), chargée de développement collectivité territoriale, Picardie ; Michel Richard, président de l’institut Jacques Cartier (géopolitique) ; Paul Vermeylen, architecte-urbaniste, expert en management public, et un groupe de professionnels-praticiens des territoires.
17h – 18h30 : Poitiers, ville de savoirs. Visite guidée du centre ville avec Nathanaëlle Gervais, guide – conférencière.
20h : Dégustation cuisine du monde à la cafétéria de l’Espace Mendès France. Avec Yassir Yebba, Randy Menard (cuisine de Louisiane).
 -

Jeudi 23 octobre 2014

Modérateur de la journée Pierre Pérot, urbaniste sociologue (Espace Mendès France).
9h – 9h30 : Interventions de Jean-François Macaire, président du conseil régional Poitou-Charentes, de Alain Claeys, président de l’agglomération de Poitiersmaire de Poitiers, mot d’accueil de Didier Moreau, directeur de l’Espace Mendès France.
9h30 – 10h : Introduction générale de Paul Vermeylen, architecte-urbaniste, expert en management public, sur le temps de la métropole.
10h – 11h : Table-ronde sur l’entrepreneuriat dans les territoires sous toutes ses formes (éducation, culture, accompagnement…)
Interventions de Jean-Yves Dugast, directeur général de la Fondation entreprendre ; Jean-Paul Pronost, responsable animation réseau de la fédération des agences de développement et des comités d’expansion économique (CNER) ; Jean-Marc Neveu, président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) Région Poitou-Charentes ; témoignage de Jean-Luc Charrier, président de l’association ICARE – informations pour les créateurs et aides aux repreneurs d’entreprises à Thouars.
11h – 11h45 : Les enjeux de la créativité dans les territoires
Interventions de Edgar Morin, sociologue et philisophe, directeur de recherche émérite au CNRS et de Jean-Pierre Aubert, chargé de la mission sur l’amélioration de l’anticipation des mutations économiques et leur accompagnement par le cabinet du 1er Ministre, secrétaire général de la chaire MAI – Mutations-Anticipations-Innovations de l’IAE de Paris.
11h45 – 12h30 : Table-ronde sur l’action sociale, au service de la créativité du territoire
Interventions de Gérard Creux, sociologue attaché de recherche à l‘institut régional du travail social (IRTS) de Franche-Comté ; Yves Lusson, accompagnateur en créativité collective – Auvergne ; Anne Chesnot, psychologue – psychanalyste (conférence théâtralisée – Poitiers).
12h30 – 14h : Buffet à l’Espace Mendès France (places limitées sur inscription)
14h – 14h30 : Mise en situation concrète de créativité « Alliance Pursuit », jeu présenté par Jean-Marc Neveu, président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) Région Poitou-Charentes.
14h30 – 15h15 : Table-ronde sur le rôle, en centre ville, du commerce, du tourisme… dans la créativité du territoire
Interventions de Hervé Lemainque, président de la journée nationale du commerce de proximité ; Francis Palombi, président de la confédération des commerçants de France ;  Philippe Gustin, directeur des Affaires Internationales de la ville de La Fayette (USA) : les festivals dans la ville, une revitalisation du centre urbain ; présentation du mouvement des Greeters de Tours par Virginie Rivainoffice de tourisme de Tours ; et des représentants de commerces locaux.
15h15 – 16h : Table-Ronde « À chacun son lab »
Interventions de Sarah Goldberg, présidente de Maker / Seine à Paris ; Marie-Laure Cuvelier, animatrice de la coopérative Tiers-Lieux d’Aquitaine, et un représentant du réseau Fab’Lab de Poitou-Charentes.
16h – 17h : Table-Ronde de l’association française pour le développement de la créativité : Créa-Franceet ses antennes régionales, animée par Isabelle Jacob, présidente de Créa-France.
17h – 17h30 : L’innovation à l’international : quelles leçons pour nos territoires ?
Intervention de Denis Brunet, vice-président du conseil général de la Vienne.
Soirée libre, regroupement possible en centre ville pour une soirée d’animation autour de la Louisiane.
 -

Vendredi 24 octobre 2014

Modérateur de la journée Virginie Baubriaud, chef de projet éducation formation (CAUE 79).
9h – 10h : Table-ronde sur l’exigence culturelle, une nécessité pour dynamiser la créativité dans les territoires
Interventions de Nathalie Mansuy-Todeschini, responsable de la médiation jeunesse à la médiathèque départementale de Seine-et-Marne ; Catherine Simon, de l’IRTS de Lorraine ; Nelly Margotton, entrepreneure – philosophe ; Philippe Brunet, de la compagnie DEMODOCOS.
10h – 10h30 : Complémentarité entre l’ingénierie territoriale et soutien aux porteurs de projets
Interventions de Alexis Durand-Jeanson, facilitateur de projet Prima Terra ; Franck Buffeteau, architecte et metteur en scène ; et témoignages de porteurs de projets.
10h30 – 11h45 : Responsabilité Sociale et Environnementale
Intervention de William Bourdon, avocat, essayiste « Petit manuel de désobéissance citoyenne », édition JC Lattès, initiateur de l’association Sherpa, tournée vers la notion de responsabilité sociale des entreprises.
Expérience dans un département, le Drôme par Jean Roche, directeur de Kasciopé-CCSTI de la Drôme, président de la Réunion, association nationale des CCSTI ; Patrick Gagnaire et Gérald Drubigny.
11h45 – 12h15 : Faire pousser la créativité dans les territoires, éclairage sur l’apport du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) de Mathilde Vanderrusten, conseillère formation à l’institut spécialisé d’études territoriales (INSET) de Dunkerque.
12h15 – 12h45 : Le terroir et ses ressources, avec Fiorenza Cout, chercheuse en traditions populaires – Vallée d’Aoste.
12h45 – 14h : Buffet à l’Espace Mendès France (places limitées sur inscription)
14h – 15h : Le marketing territorial appliqué aux petites et moyennes villes par Christophe Alaux, directeur adjoint de l’institut de management public et de gouvernance – université Aix-Marseille.
15h – 16h30 : La ruralité créative
Interventions de Cédric Szabo, de l’association des maires ruraux de France (AMRF) ; Jean-Yves Pineau, du collectif ville campagne ; un représentant de France-Créative ; et témoignages d’acteurs locaux pour «capitaliser ce savoir que représente leur expérience passée au service des territoires».
16h30 – 17h30 : La marque Limousinedistinction et territoire par Ludovic Guinot, chargé de mission auconseil régional du Limousin.
17h30 : Clôture des travaux

Contacts :
Pour tous renseignements sur le programme de ces journées, contactez Jacky Denieul :jacky.denieul@emf.ccsti.eu ou contact@emf.fr

[invitation] Colloque 2014 "Ecocitoyenneté et innovation sociale - quels apprentissages" à Poitiers les 21 et 22 octobre


L'esprit du colloque francophone "Ecocitoyenneté et innovation sociale - quels apprentissages", organisé par l'IFREE - Institut de Formation et de Recherche en Education à l'Environnement, est introduit ici ...

L'écocitoyenneté, concept né dans les années 1980, tentait d'associer le souci environnemental et l'action citoyenne. Pourtant, elle a vu sa signification rapidement se restreindre au domaine des pratiques quotidiennes et singulièrement aux éco-gestes. Certes, il y a de la vertu à économiser l'énergie, réduire ses déchets, pratiquer des choix de consommation durables. Mais à évacuer la dimension critique de l'éducation à l'environnement, on écarte la réflexion pourtant nécessaire sur le fonctionnement du système politique et économique, pour se limiter à une gestion environnementale à durabilité faible. Dès lors, on peut s'étonner que cette conception très consensuelle de l'écocitoyenneté se soit très largement répandue.

Pourtant, l'écocitoyenneté s'exerce depuis une vingtaine d'années dans les pratiques de concertation qui se sont diffusées dans les champs de l'environnement, de la gestion urbaine, des projets territoriaux divers. Des dispositifs très variés s'institutionnalisent et ont pour but de susciter la discussion collective d'enjeux publics. 
Le principe de participation demande l’accessibilité à l’information et une présence accrue des citoyens dans les différents processus de prise de décision. Parallèlement, il permet de sensibiliser les publics, et de leur donner la possibilité de s’exprimer. Ainsi, dans cet espace de co-construction, la concertation se conçoit comme un processus d’écoute et de compréhension mutuelle, d’identification des attentes de chacun, d’imagination de solutions acceptables par tous. 

Les démarches se sont multipliées, atteignant désormais une très grande variété en fonction de leurs buts, des expériences entreprises, de l'usage des avis qui sont produits par le public ou de l'importance des personnes ou des groupes inclus dans le processus. Il existe ainsi tout un éventail de dispositifs participatifs qui incluent les citoyens, depuis la simple information qui est désormais assez générale jusqu'aux dispositifs de co-décision beaucoup plus rares ou encore de la simple énonciation des problèmes jusqu'à l'élaboration de leurs solutions : assemblées ou conseils locaux, dispositifs de débat public, consultations de citoyens ordinaires…

Se sont ajoutées récemment, toutes les formes d'intelligence territoriale. La diffusion des nouvelles technologies de la communication, les systèmes d'information géographiques ont donné des outils permettant de travailler en réseau, de partager les informations ou de modéliser les évolutions environnementales, économiques ou sociales. Mais ici aussi, la diversité des approches est considérable. Entre une simple aide à la décision et une démarche d'apprentissage qui permet aux acteurs de co-construire des actions ou des politiques territoriales, l'écart peut être grand.
Les dispositifs de dialogue territoriaux, mettent en œuvre des pratiques de concertation et de médiation environnementale attachées à la résolution de conflits, à la recherche de compromis portant particulièrement sur la gestion environnementale. Ils ont été rejoints par le dialogue social territorial qui inclut désormais, à des niveaux régionaux ou locaux, d'autres acteurs de la société civile comme les associations ou les comités d'usagers sur des sujets de société, au-delà des relations de travail. 

D'autres domaines encore, tous en pleine expansion, mêlent action politique, développement des connaissances et éducation du public. Déjà, le terme de « Tiers secteur de la connaissance et de l'innovation » a été forgé pour rendre compte de l'émergence d'une recherche coopérative, démocratique dans une démarche d'appropriation sociale des connaissances.
Toutes ces démarches d'accompagnement, de participation, de concertation, de recherche reposent sur des fondamentaux éducatifs. Pourtant tout n'est pas éducation dans le domaine de l'écocitoyenneté. La place de l’éducation à l’environnement et au développement durable peut être plus ou moins grande selon les domaines et les projets, selon les définitions qu'on veut bien lui donner. Un premier axe de ce colloque a donc pour but de démêler le domaine de l'éducation dans ces démarches participatives. 
© Yvan Carlot, IUFM de Lyon.

Quelle est la nature de ces apprentissages ? S'agit-il de l'acquisition de connaissances nouvelles, de savoir-faire particuliers, une évolution qui fait que les personnes s'autorisent à intervenir dans des domaines nouveaux ? On tentera d'identifier les démarches et d'expliquer comment se transforment les façons de voir les choses. 
La théorie nous donne un certain nombre de jalons : partage d'expériences, réflexions collectives, apprentissage par l'action. Comment ces stades sont-ils franchis ? Nécessitent-ils des médiations ? Un accompagnement ? La mise en tension d'un réseau ? 
Qui bénéficie de ces apprentissages ? La société civile représentée par des organisations collectives, les entreprises, des collectivités territoriales, sont souvent très présentes. On a de la peine à toucher les populations non organisées, les habitants, le grand public par exemple. Depuis longtemps, les clivages sociaux constituent une limite reconnue des processus participatifs. Ils méritent d'être mis en évidence, de même que les efforts pour ré-inclure les publics défavorisés par des actions d’éducation à vocation émancipatrice.
Venez découvrir quelques réponses à ces questions à nos côtés à l'occasion, notamment, de notre communication !

Lieu de l'événement : l'ESPE de l'université de Poitiers
Ville : 86000 POITIERS
Pays : France
Organisateur : Ifrée
Date de début de l'événement : 21.10.2014
Date de fin de l'événement : 22.10.2014

Fichiers associés à la fiche :

samedi 20 septembre 2014

[Invitation] PRIMA TERRA s'invite au Pôle Expérimental Métiers d'Art de Nontron et du Périgord Vert pour EXTRA BOIS !


Max Lassort, artiste-designer et collaborateur de Prima Terra l'Agence est invité à présenter son travail dans le cadre de l'Exposition "EXTRA BOIS !" du 20 septembre au 1er novembre 2014 au Château de Nontron (24), organisée par le Pôle Expérimental Métiers d'Art de Nontron et du Périgord Vert.

Depuis 1999, le Pôle Expérimental Métiers d’Art promeut la diversité et la variété des métiers d’art, ainsi que le talent des professionnels métiers d’art du Périgord-Limousin.

Le PEMA organise 5 expositions par an, des conférences, des rencontres, des démonstrations, des cours, des stages etc.

Ces événements permettent de sensibiliser tous les publics aux métiers d’art et au design grâce à des visites guidées, des ateliers, des rencontres avec les artisans d’art.

Le PEMA appuie le développement des métiers d’art en Périgord-Limousin : nous commercialisons les créations, proposons des formations aux professionnels métiers d’art et organisons tous les deux ans une résidence de designer dans le cadre des Résidences de l’Art en Dordogne.

Le PEMA c’est :

- un lieu classé 34ème sur 100 musées de petites villes en France (d’après le classement 2013 des musées du Journal des Arts), 
- 5 expositions par an et plusieurs événements, Près de 15000 visiteurs par an, 
- l’accueil de plus de 50 classes par an, 
- des actions qui concernent plus de 150 professionnels métiers d’art par an.


Voici une brève présentation de l'exposition.
On connait l’importance de la filière bois en Dordogne, de la sylviculture aux différents savoir-faire et industries de transformation : papeterie, parquet, piquets, palette, ébénisterie, menuiserie, charpente, construction bois, tonnellerie, bois de chauffage etc.
Le Pôle Expérimental Métiers d’Art vous propose une introduction à la richesse de ce secteur en apportant un éclairage pédagogique tout en s’attardant plus particulièrement, bien sûr, sur les ateliers métiers d’art.
En introduction, « La forêt du Parc, une forêt vivante », exposition proposée et prêtée par le Parc naturel régional Périgord-Limousin - sur supports écologiques évidemment ! – évoque la gestion (par les propriétaires et les conseillers) et l’exploitation (entretien, coupe, revente) de nos forêts jusqu’à la transformation du bois.
Les savoir-faire et entreprises liés au bois en Périgord-Limousin étant fort nombreux, nous avons pris le parti de présenter quelques uns d’entre eux, particulièrement innovants et attachés à la valorisation des bois locaux. 
Parmi eux : l’entreprise Mathis et Danede (à Nontron) spécialiste de la construction bois, de la charpente en passant par le bardage et jusqu’à la menuiserie aussi bien pour des architectures contemporaines que dans la restauration du patrimoine, l’entreprise Brives (à Saint-Pardoux-la-Rivière) bâtisseuse de chalets et de jeux en bois (Cible), des ébénistes de grand talent tels qu’Alexander Hay, Patrice Cibert ou Solène Pichaud, des membres de UPCB qui travaillent le châtaignier, la scierie Pigearias qui produit aujourd’hui des planchers et des bardeaux, un merrandier, des architectes tels que b.i.p. ou Pierre Chrétien etc.
Extra Bois ! attire notre attention sur le fort potentiel que véhiculent nos forêts et leur grande valeur, à la fois humaine et économique, dans une société sensible à l’innovation et au développement durable.

Quelques créations présentées, dont celles de Max Lassort ou d'Alain Dupasquier.

© Barrière Passaventa, ADcréation Alain Dupasquier


© Max Lassort, mobilier réalisé avec M. Grenouillet

Une dynamique territoriale qui ressemble bien à celle que nous développons actuellement en Loire-Atlantique, Révolution Sensible 1.0, avec le soutien de 16 partenaires dont la Mission Régionale des Métiers d'Art - Pays de la Loire, Le Voyage à Nantes, Le Lieu Unique ou Le Quartier de la Création.

mercredi 3 septembre 2014

[Invitation] Prima Terra est invité au colloque international de TRANSCREATIVA le 27 septembre 2014




Nous avons le plaisir de vous informer que PRIMA TERRA l'Agence interviendra le samedi 27 septembre 2014 à Bordeaux dans le cadre du colloque international "Transcreativa".

Celui-ci est organisé par KEDGE Business School et SINNERGIAK Social Innovation (Université du Pays Basque) avec les 3 territoires-partenaires que sont l'Aquitaine, le Pays Basque Espagnol et le Centre du Portugal.

Transcreativa a pour but est de positionner les Industries Culturelles et Créatives (ICC) de l’espace SUDOE comme une bonne pratique européenne capable de concilier le développement économique (transfert de technologie) et la cohésion sociale (entreprise et amélioration de l'employabilité des jeunes au chômage).

A cette occasion, Alexis DURAND JEANSON (ou Mathilde COTA) présentera le projet pluriannuel "Révolution Sensible 1.0" de recherche-action, coopération et développement économique de l'économie circulaire créative et des pratiques de l'upcycling en Loire-Atlantique (44).

Voici le programme détaillé de la journée : http://transcreativa2014conference.com/?page_id=148

Inscrivez-vous !

mercredi 13 août 2014

[Vu sur le web] Producteurs locaux et professionnels du tourisme se fédèrent


C’est une initiative de propriétaires de gîtes qui a généré la création en 2013 de l’association Accueillir en Gâtine. L’objectif pour Philippe Barret, Bernard Bretaudeau et Bernard Audurier est de sensibiliser les touristes de passage aux produits locaux, une façon d’allonger leur séjour et de créer de la valeur pour les producteurs [NDLR : un projet englobant des actions d'économie régénérative : valorisation des patrimoines vivants, structuration de la chaîne de valeur du système agro-alimentaire territorial et sensibilisation à un autre mode de consommation par les circuits courts]. 
Cette démarche prend tout son sens cet été avec la diffusion d’une plaquette recensant 16 producteurs locaux adhérents qui proposent des "bons plans" à savoir des réductions sur leurs produits : fruits, légumes, viande, pâtisseries, conserves... ou des visites personnalisées.
30 hébergeurs de tourisme sont également partenaires de cette association. Ils diffuseront auprès de leurs clients ces offres privilégiées [NDLR : des moyens mutualisés limités et des actions concrètes pour lancer une dynamique coopérative]. 
Une façon de dynamiser le tourisme et le consommer local [NDLR : ou comment associer des logiques de circuits courts, de tourisme vert et de valorisation des patrimoines dans une mutualisation de moyens et initiatives au service, finalement, d'un projet de territoire]. 

La diffusion de cette plaquette est une première étape et les responsables de l’association vont solliciter notamment le Pays de Gâtine et des partenaires privés pour les accompagner dans cette démarche collective [NDLR : un projet collectif de coopération au service de dynamiques territoriales convergentes]. Un site Internet devrait également voir le jour prochainement.
Vous aussi, vous cherchez à stimuler la coopération entre acteurs sur votre territoire, orchestrer des rencontres transversales, faire émerger et animer des projets collectifs ? Prima Terra l'Agence et son écosystème humain peut vous accompagner pour fabriquer ensemble des synergies créatives.

Articles les plus consultés