Affichage des articles dont le libellé est Campagne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Campagne. Afficher tous les articles

lundi 20 octobre 2014

[retour d'expériences] Impact économique du télétravail en milieu rural


Retour sur un article web (© Cap Rural) issu de notre veille journalière...

Le Pays de Murat, dans le Cantal, développe depuis 2008 une politique autour de l'accueil et de l'accompagnement de télétravailleurs en milieu rural


Pour la première fois, une étude commandée par l'Agence Régionale de Développement des Territoires d'Auvergne (ARDTA) évalue les retombées économiques sur ce territoire, le premier à avoir créé un télécentre dans le département et qui organise annuellement des sessions de coaching-formation au télétravail indépendant et salarié ainsi qu'un forum du télétravail. 

Ainsi, selon l'étude, en cinq ans :

25 entrepreneurs ont créé ou transféré leur activité sur le territoire (soit 52 nouveaux arrivants dont 16 enfants), 
660 000 euros ont été investis par ces télétravailleurs dans des projets immobiliers, 
61 emplois directs, indirects ou induits ont été créés, 
et on estime à plus 1,9 million d'euros les revenus générés par ces nouveaux arrivants


Car les retours sont multiples pour le territoire et l'investissement en vaut la chandelle à en lire les résultats de l'étude du cabinet !

"Pour 1 € dépensé, 8 € sont réinvestis"
Des familles qui font des courses, mangent au restaurant, deviennent parfois propriétaires de leur logement… L'étude démontre que 60 % des revenus dégagés par ces actifs - près d'1,9 M€ sur 5 ans - sont réinvestis dans l'économie locale, soit 1,2 M€. En outre, ces 25 télétravailleurs génèrent eux-mêmes des emplois indirects et, en cascade, ce que l'on nomme des emplois induits (générés par la consommation de biens, de services…).


Et ce phénomène pourrait se poursuivre voire s'amplifier les prochaines années avec l'arrivée d'autres télétravailleurs, recherchant le bien-être et la qualité de vie rural aux possibilités offertes par le travail numérique en tout ou partie à distance.
"Selon des scénarii prospectifs élaborés dans le cadre de cette même étude, le pays de Murat pourrait compter entre 23 et 50 nouveaux entrepreneurs en télétravail ou coworking d’ici 10 ans générant eux-mêmes de nouvelles sources de revenu."
Et le dispositif mis en place sur le territoire comme les sessions de coaching-formation ou le Forum du télétravail génère des flux intéressants pour faire découvrir les atouts du territoire ... 
"Chaque année, le territoire organise cinq sessions de coaching-formation au télétravail indépendant et salarié ainsi que le Forum du télétravail, un événement qui attire des centaines de participants de toute la France – indépendants, salariés, experts, porteurs de projets économiques, élus, techniciens de collectivités, étudiants… intéressés par les usages numériques et l’économie collaborative. 
... mais aussi avec les retombées économiques locales, de plus de 135 000 € de dépenses de consommation.
L’étude révèle que ces différents publics venus séjourner dans le territoire entre 2008 et 2013 pour assister à la formation, participer au Forum du télétravail ou simplement bénéficier d’un retour d’expérience de la collectivité sur son dispositif télétravail, ont généré plus de 135 000 euros de dépenses de consommation dans l’économie locale (nuitées, restauration, commerces de proximité…). "

Au final, une action intéressante aux répercussions transversales et pluriannuelles qui ne peut pousser les élus de communes rurales à investir dans des projets de tiers-lieux, espaces de co-working, bibliothèques et logements partagés ... une manière de repenser l'Habitat et le Travail tout en élaborant une politique globale de Transition énergétique ambitieuse !

Une infographie synthétise les résultats de l'enquête réalisée en 2014.



A lire en ligne :

VOUS ÊTES ÉLU ?
Vous cherchez à installer de nouveaux travailleurs sur votre territoire rural en valorisant le patrimoine bâti existant;
démontrer que vos campagnes sont innovantes et savent aller de l'avant tout en respectant les traditions;
mettre en place une Transition écologique et énergétique ambitieuse et concrète
ou encore développer la Croissance verte sur votre territoire ?
VOUS ÊTES PORTEUR DE PROJET, ENTREPRENEUR, TÉLÉTRAVAILLEUR ?
Vous souhaitez vous installer en campagne mais nous ne savez comment
ou vous cherchez un lieu à partager pour rencontrer d'autres télétravailleurs et entrepreneurs ?
VOUS ÊTES EN POSSESSION DE PATRIMOINE BÂTI ?
Vous souhaitez transformer votre grange ou une dépendance en espace partagé
ou élaborer ce projet afin de le réhabiliter durablement et le présenter ensuite aux élus et institutions référentes pour obtenir leur soutien ?

> Nous pouvons vous accompagner, à l'instar du projet rural issu des anciennes tuileries de Niollet, à Garat (16), à associer réhabilitation du bâti par une économie sobre de projet et le"développement créatif, socio-économique et environnemental du territoire environnant*".

* Extrait de l'objet social de l'association de préfiguration d'une coopérative d'intérêt territorial de Niollet.

mardi 29 juillet 2014

[Rencontre] De la ferme à l'agro-système, un projet de la Ferme de Chassagne en Charente


Rencontre avec Céline Péloquin, de la Ferme de Chassagne©, à Villefagnan, dans le département de Charente (16).


© Site web de Campingdechassagne.fr

Une rencontre qui a pu se faire grâce à une structure de coopération économique "Les ILES en Poitou-Charentes, les ILES ayant pour signification "Initiatives Locales Environnementales et Solidaires". 

Une association loi 1901 œuvrant en nord Charente, Charente Limousine et sud Vienne à la prise d'initiatives et au montage de projets économiques en milieu rural dont Prima Terra l'Agence en est le partenaire technique depuis début 2014.


©Les ILES en Poitou-Charentes, une association de coopération économique en milieu rural.

Une association à l'origine d'une réponse à l'Appel à projets national lancé par le gouvernement actuel pour sélectionner et accompagner des PTCE ou Pôles Territoriaux de Coopération Economique, ces clusters d'un nouveau genre où la coopération remplace la compétition dans une logique d'économie collaborative et ancrée dans un territoire.

Animée par la chef de projets Patricia Audebrand, membre du Bureau tout comme Pierre-Marie Coiteux et Céline Peloquin, de la Ferme, cette structure existe de nombreuses années et stimule, à sa manière, le tissu local.

La Ferme de Chassagne© est d'ailleurs un bel exemple de projet économique et culturel envisageable en milieu rural.

C'est déjà une ferme de production en Agriculture Biologique (lentilles, pois chiches, blé, épeautre, tournesol, foin de luzerne), un groupement d'intérêt économique de producteurs bio, "GIE Ferme de Chassagne" mais aussi un marché de producteurs à la ferme avec des ateliers, des visites découvertes du patrimoine local mais aussi des démonstrations, des ateliers ...


© Site web de Campingdechassagne.fr - Flyer des prochains marchés


Pour faire face à des enjeux, comme aime à le dire Céline : 

- "permettre une alternative de consommation… et de lieux de rencontre (puisque les super-marchés en zone rurale sont trop souvent devenus des lieux de rendez-vous  !!)
- offrir un débouché économique intéressant et faire connaître de nouveaux producteurs bio en vente directe
- redéfinir l'importance du lien direct entre production / consommation et tissu social (mesure de l'impact d'une consommation plus locale sur la vie et "l'allure" de nos territoires), 
- mais aussi oser inverser les centres et circulations, en amenant "la ville à la campagne"
- cibler de temps en temps des thématiques, pour éclairer différemment les messages à transmettre,
- créer un lieu de convivialité, de partage, en y invitant la culture (musicale, plasticienne, etc) !

Nous sommes en pleine 3ème année d'expérience, et il semble que le pari commence à être gagné. "

Mais c'est aussi :

- un Camping à la ferme, piscine comprise, accueillant depuis 1973, du 15 juin au 15 septembre.

- Les  2 Gîtes, avec "la Maison du Chanvre" (4 à 5 places) et "le Fournil" (2 à 3 places), dans des bâtiments restaurés pour l'occasion.


©  Site web de Campingdechassagne.fr - Gîte de la Maison du Charme

- Une Meunerie, pour transformer les céréales en farines, à l'aide d'un véritable moulin à meule de pierres naturelles.


©  Site web de Campingdechassagne.fr - La Meunerie

- Un Fournil, pour fabriquer du pain au levain naturel... Du bon pain cuit les mardis et samedis puis vendus en soirée à la ferme mais aussi sur le marché voisin de Ruffec et aux 2 magasins bio locaux.

Un bel exemple d'agro-système économique et culturel, né d'une initiative privée pour repenser le modèle économique de l'agriculteur en territoire rural.
Lorsque l'on échange avec Céline ou François, son mari, ont se rend compte que le chemin ne fut pas simple jusqu'à ce jour... 

Mais aujourd'hui, ils ne sont pas prêts de s'arrêter !

Si, vous aussi, vous souhaitez créer de toutes pièces ou dynamiser un projet de lieu partagé (gîte/camping à la ferme, marché communautaire, tiers-lieu...), conciliant tourisme vert, alimentation saine, valorisation des patrimoines, des circuits courts et diffusion culturelle en milieu rural, contactez-nous !

Pour "visiter" encore un peu plus la Ferme de Chassagne©, découvrez l'intervention de Céline Peloquin lors d'un atelier-rencontre "Charentes Terres Créatives" à Verteuil-sur-Charente !




vendredi 3 janvier 2014

Un Jardin des sculptures en Normandie


Il y a de cela plusieurs années, j'ai réalisé un stage sur les paysages et les arts avec Jean-Marc de Pas, artiste et paysagiste, dans les Jardins du Château de Bois-Guilbert (76750).

A l'époque, quelques ateliers de groupes étaient organisés, Jean-Marc, le propriétaire et artiste-paysagiste, plantait encore beaucoup de plants d'arbres récoltés dans la forêt voisine avec l'aide de stagiaires, comme moi à l'époque, Stéphanie, sa compagne, développait la communication du projet de façon encore timide ...




Des années sont passées depuis ce stage, où le parc de sculptures venait à peine d'être labellisé "Jardin Remarquable" ...

Depuis, celui-ci est devenu un parc à multiples activités autour des sculptures et des paysages, valorisant les patrimoines présents en place depuis de nombreuses générations.

 Animations et ateliers artistiques, restauration du patrimoine bâti, visite grand public et de groupes des jardins, séminaires, réceptions et événementiels, stages et formations, galerie d'art ...

Une belle évolution pour ce lieu magnifique où des paysages enchanteurs côtoient des pépites artistiques, une chaleur humaine et un transmission des savoir-faire.

Je vous invite à vous y rendre.

Les Jardins de Bois-Guilbert,
Château de Bois-Guilbert
76750 Bois-Guilbert

Téléphone : 02 35 34 86 56
E-mail : contact@lejardindessculptures.com

Demander Stéphanie de Pas de notre part.

Articles les plus consultés