Affichage des articles dont le libellé est Animer. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Animer. Afficher tous les articles

samedi 8 avril 2017

Vers un écosystème Prima Terra ensemble ?


Comme vous le savez, PRIMA TERRA recherche, accompagne et forme sur les nouveaux espaces de coopération depuis 2010, en France et dans le monde francophone.

Petit à petit, nous avons initié, co-fondé et soutenu des dispositifs et des lieux à se constituer pour expérimenter, transformer ou conforter des visions heureuses du monde.

Ces initiatives, aux interfaces des Sciences, des Économies et de la Société, nous souhaitons les rendre visibles et lisibles pour qu'elles puissent continuer à exister, à s'épanouir, à essaimer.

Pour cela, nous avons élaboré une cartographie bêta, évolutive, des lieux et territoires de pratiques géolocalisés qui forment ensemble un écosystème actif où les idées font projets, les utopies s'enracinent, les économies positives s'épanouissent. 

La voici :



Bien entendu, celle-ci se doit de vivre, évoluer, se construire avec vous, qui êtes nombreux à nous soutenir, à nous lire et à nous suivre sur notre carnet de notes (+ de 40 000 pages lues depuis notre premier article) !

Pour cela, je vous invite à proposer des idées, des initiatives à construire ensemble et des lieux à animer "main dans la main" DEMAIN. 

Je pense notamment au pays de Montpellier, que nous habiterons prochainement (été 2017), à nos amis de Marseille ou de Lyon, qui souhaitent voir venir la Révolution du Sensible, à nos collègues acteurs-chercheurs d'Afrique et du Québec, qui s'investissent dans des projets de coopération alliant Recherche, Apprentissages et Développement local ... à vous tous !

Parce que l'avenir se construit aujourd'hui, agissons ensemble !

Au plaisir de vous lire et de vous entendre,
A bientôt,

Alexis, 
pour l'équipe de facilitateurs Prima Terra

vendredi 7 avril 2017

Penser Créativité.s et Territoire.s dans votre tiers-lieu avec l'Université qui fête l'arrivée de l'été !


Bonjour cher.e.s membres de l'écosystème PRIMA TERRA,

Vous cherchez à ...

--> Vous outiller et structurer vos pratiques collaboratives et coopératives pour créer ensemble ?
--> Mutualiser un lieu pour concevoir, réaliser et commercialiser vos créations ?
--> Animer votre communauté, faire ensemble et composer des partenariats sur votre territoire ?

Voici l'événement créatif qui est fait pour vous !

3 jours créatifs pour apprendre, partager et développer votre projet de lieu partagé, du tiers-lieu à la boutique-atelier, de l'équipement public troisième lieu à la friche culturelle, de l'espace coworking à l'Oasis nature ... en n'oubliant pas d'animer votre communauté, de modéliser vos expériences en mode recherche-action ou encore en prototypant vos concepts avec vos futurs utilisateurs !

Rendez-vous le lundi 15, mardi 16 et mercredi 17 mai 2017, à 15 minutes d'Angers, dans le lieu partagé et créatif Rive d'Arts, aux Ponts de Cé (49).

Les trois jours de formation pratique et créative se baseront sur le fil rouge du livre-manifeste "Economie circulaire créative, vers une révolution sensible" !



Deux tarifs sont proposés, dont un réduit pour l'étudiant, le créateur inscrit à la Maison des Artistes et le chercheur d'emploi.
> Voici un lien web qui vous expliquera en détails tout ce que vous avez à y gagner... et n'attendez pas de vous inscrire, il n'y a que 20 places !

​Belle semaine à vous,
​A très bientôt !

lundi 5 décembre 2016

"L'Habitat évolue, nous aussi" : la Maison de l'Architecture de Poitou-Charentes initie sa métamorphose !


Alexis Durand Jeanson a initié, aux côtés d'autres envies individuelles à la dernière Assemblée Générale, une dynamique de métamorphose spatiale, sociale et territoriale de la Maison de l'Architecture à Poitiers ...

Premier atelier prévu le mercredi 7 décembre 2016 !
Il est prévu à l'attention des membres adhérents de la Vienne, afin de poser les "règles du jeu" de la dynamique collective.

Le second sera ouvert à tous, certainement en janvier 2017. 
Nous vous tenons informés au plus tôt !

Voici l'invitation envoyée :




lundi 31 octobre 2016

[focus] sur un outil d'animation créative, le Vote coloré !


Objet : 
Le vote coloré est un outil d’animation qui permet de structurer une discussion collective et facilite l’expression de tous les participants.

Une de nos expertises, créer et diffuser des outils pédagogiques comme la Palette de vote.

Animation : 
Chaque participant dispose de cartons de couleur, un rouge, un vert, un jaune par exemple. L’animateur énonce des propositions qui questionne la salle sur son sentiment ou sur ses choix. Ceux qui sont pour lèvent le carton vert, ceux qui sont contre lèvent le carton rouge, ceux qui ne savent pas ou n’ont pas compris lèvent le carton jaune.

Outil d’animation, le vote coloré repose sur la prise de connaissance visuelle de tous les avis présents au sein d’un groupe d’au moins une douzaine de personnes grâce à une présentation en couleur des résultats du vote individuel. L’usage du vote facilite l'expression de tous les participants sur un sujet donné. Le vote coloré permet de dégager rapidement les questions consensuelles de celles qui sont conflictuelles. On gagne ainsi du temps en concentrant la réflexion du groupe sur les aspects problématiques. Le vote coloré peut ainsi être utilisé lors du lancement d’une évaluation à la définition de critères de réussites et d’indicateurs, ou, en fin de processus, à la formulation de préconisations, de conclusions et de recommandations.


Variantes : 

Au-delà du vote et de la prise de décision, cette technique peut être utilisé pour faire dialoguer les participants d’un groupe y compris de grands groupes (par exemples des salles plénières de plus de 300 personnes). Dans ce cadre il est essentiel d’énoncer des affirmations, des propositions claires et de demander aux personnes de lever le carton de leur choix. L’animateur invite alors le groupe qui est minoritaire à prendre la parole et à proposer des arguments pour expliquer les positions. Il passe ensuite la parole aux autres couleurs. Dans ce cadre, cette technique favorise la circulation de la parole dans le groupe et évite par exemple que la parole soit confisquée par quelques experts placés en tribune officielle.
Une autre variante consiste à inviter les participants à lever le carton de leur choix au moment où ils le souhaitent pour faire part de leur accord, désaccord ou incompréhension face à ce qui a été entendu ou proposé.


Et alors ? 

Cette technique permet, dans l’instant, de saisir les opinions présentes dans un collectif et de structurer un débat argumenté et enrichi du point de vue de chacun. Il permet également aux personnes de se manifester sans forcément prendre la parole.

Source : Inno'Rural par Cap Rural, 2016.
Prima Terra est membre adhérente du centre de ressources en développement local.

Comme nous, vous appréciez les formes d'animation, de projets qui privilégient la démocratie active, la créativité et l'intelligence collective, contactez-nous !

lundi 17 octobre 2016

[focus] Sur un outil d'animation créative et participative, le débat mouvant !

Le débat mouvant, comme beaucoup d'outils d'animation, est une technique pour briser la glace tout comme pour la production et l'échange autour d'idées et opinions en groupe.

Nous l'utilisons aussi bien pour des projets de lieux partagés, des projets de développement local que pour des ateliers créatifs en entreprise.

Objet
Comprendre les tenants et les aboutissants d’une situation en un temps court pour mettre « à niveau » tous les participants en début de séance. Le débat mouvant est aussi un excellent moyen de « briser la glace » en début de séminaire en invitant chacun à se positionner et à s’exprimer sur un sujet proposé. Il libère la parole et autorise des « pas de côté » par le mouvement dans l’espace et la dimension ludique de l’exercice.







Préparation

Trouver des affirmations clivantes, c’est-à-dire une phrase simple, souvent provocatrice et impertinente, résumant une position sur un sujet dont on suppose qu’elle divisera le groupe en « Pour » et « Contre ». Exemple utilisé dans Innov’ Rural : « la participation ça sert surtout à faire accepter socialement des décisions qui ont été prises en amont ».

Animation

Rassembler les participants debout et groupés. Proposer l’affirmation et enjoindre les participants à choisir leur camp par rapport à une ligne au sol divisant l’espace en deux parties devant l’animateur. Laisser 1 mn pour choisir son camp. Expliquer que chaque camp aura alternativement la parole pour exposer un argument. Les personnes convaincues peuvent changer de camp, et sans honte, vu que normalement tout le monde souhaiterait se mettre en milieu, les choses n’étant pas noires ou blanches. Les personnes ne pourront prendre la parole qu’une seule fois. Et l’animateur n’a ensuite plus qu’à distribuer la parole et couper le débat mouvant une fois le temps écoulé, ou bien toutes les personnes dans le même camp ou bien quand les arguments se répètent.

Variantes

Une variante consiste à donner la parole à celles et ceux qui changent de camp, pour en comprendre les raisons. Une autre variante est appelée « rivière du doute » : on rajoute un espace au centre pour celles et ceux qui ne parviennent pas à prendre position sur une berge ou une autre. Chaque berge cherche alors à convaincre les personnes prises au doute.

Une autre variante consiste, au bout d’un temps, à ce que chacun se mette dans la peau de ceux d’en face et défende donc le point de vue opposé au sien, de la manière la plus convaincante possible. Une autre encore consiste à ce que les participants se mettent sur deux lignes qui s’affrontent et à ce que chacun tente de convaincre celui qu’il a en face.


Une autre possibilité vise à laisser un temps de préparation en petits groupes dans chaque camp avant l’échange d’arguments entre les deux camps. Cela peut permettre à chacun d’avoir des arguments à donner. Cela crée en même temps une cohésion au sein de chaque camp rendant les changements de camp plus difficiles. Une autre encore consiste à écouter d’un bloc tous les arguments préparés par un camp puis par l’autre puis se réunir à nouveau au sein de chaque camp pour fournir réponses et questions face aux arguments du camp d’en face. 


Une autre variante testée ici à Innov’Rural vise à se positionner spatialement sur les sommets ou les axes d’un triangle : « ceux qui doivent changer leurs postures et leurs pratiques prioritairement pour favoriser la participation sont les élus (sommet A), les techniciens (sommet B), les citoyens et les acteurs de la société civile (sommet C).

Et puis tellement d’autres variantes combinant et complexifiant les variantes proposées ici !


Et alors ?  

Un débat mouvant peut ainsi devenir une méthode d’animation de grands groupes sur des temps de plusieurs heures permettant d’alterner petits groupes et grands groupes et de réfléchir ensemble à une situation complexe, voire ensuite d’y faire des propositions, voire même d’aller vers un débat-pétale pour arbitrer ces propositions.



A vous de jouer maintenant :

Source : Cap Rural, Innov'rural 2016 - Prima Terra étant membre adhérente du centre de ressources en développement local d'Auvergne-Rhône-Alpes

Articles les plus consultés