jeudi 19 mars 2020

Et si vous vous donniez du temps ?


Se rendre compte que son environnement "ordinaire"​ peut-être extraordinaire, ici au cours d'une promenade pour m'aérer (photo d'Alexis Durand Jeanson)


Notre période actuelle de confinement généralisé pourrait nous pousser à questionner nos pratiques, nos projets, nos priorités.
 
Mais cela peut également être le moment du stress permanent, des urgences à assurer les "continuités" de nos activités, des réunions continues, simplement transformées par la "salle de réunion à distance".

Autour de moi, les "e-apéros" sont proposées, des échanges de dessin entre enfants est organisés, des karaokés et autres alternatives pour s'occuper et rendre le quotidien plus acceptable, festif sont initiées. Mais je sens bien que le mois de mars, voire d'avril, vont rester long...

Moi le premier, je me pose la question de la meilleure façon d'agir et "de faire ma part" pour conserver mon humanité, là où le virtuel peut prendre le dessus, artificialiser nos relations.

Réunions enchainées, poursuite de mon activité entrepreneuriale, partage de moments avec ma famille, faire l'école à la maison... cela ne me satisfait pas. Ce n'est à mes yeux pas suffisant pour donner du sens à ces semaines qui risquent d'être longues...

Pour cela, une idée m'est venue durant la nuit : "et si partager était le plus beau des cadeaux ?".

En effet, je ne peux me plaindre. J'ai des réserves alimentaires pour m'éviter des attentes au magasin, ma famille n'est pas malade, je suis à peu près certain de pouvoir réussir ce passage économique difficile, j'ai le soleil de l'Hérault tous les matins ou presque.

Alors, je souhaite partager.

Partager, c'est pour moi la manière de mobiliser mon expérience. Professionnelle, avec 11 ans de pratiques dans les champs de la coopération et de l'innovation territoriale à mon compte. Bénévole, avec plusieurs engagements et actions à mon actif. Artistique, avec quelques créations spontanées à mon répertoire. Personnelle, avec plusieurs métiers approchés et vécus ainsi que des formations et des moments passés à me questionner pour avancer. Géographique enfin, avec plusieurs dizaines de déménagement pour trouver un lieu qui résonne en moi, à créer des jardins ...

Pour cela, je vous propose de partager des temps de décompression, de discussion, de mise à plat de vos questionnements, à distance, cela va de soi, pour profiter de ce confinement comme d'une période de remise à plat.

Partager sur vos projets du moment, vos réflexions, vos aspirations ou encore décompresser.
Moi le premier, je peux vivre des périodes de doute, de sentir le besoin de prioriser ce qui me semble important, de chercher ce qui est vital pour me retrouver, d'en parler.

Il s'agit de ces moments que je vous propose, de façon gracieuse, naturellement !

Une demi-heure, une heure en visio-conférence ou par téléphone pour échanger sur votre projet de vie, et la part professionnelle qui peut permettre d'y parvenir.

Si vous êtes motivés, je vous propose de me contacter en message privé et nous calerons ensemble une date et un horaire.

Encore une fois, j'insiste sur le fait que mon action n'a pas d'objectif commercial et que je la propose à titre gratuit. Il s'agit simplement d'une volonté d'aider les personnes qui se sentent isoler, de créer de nouveaux liens, de partager dans cette période particulière où la rencontre, l'échange, la sérénité peuvent être mis de côté.

Comme bien d'autres, je vous propose ce geste, sans autre forme que le don.
Au plaisir de partager !

Alexis Durand Jeanson

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés