lundi 3 novembre 2014

[Innovation sociale] Maîtrise d'Usage, une communauté locale au service du collectif


On peut citer les projets d'écologie urbaine de "jardins éco-poétiques(cc)” et du “Neruda Lab" à Saint-Ouen (93) par un processus de fabrication d’une biodiversité écologique et artistique en milieu urbain de façon collective, ludique et partagée en partant des usagers.
C’est aussi l’exemple du projet de recherche-action “Les Rues Marchandes” autour des communautés de l’Objet-Déchet, que Prima Terra l’Agence a amorcé aux côtés du LISRA et l’association-résea Via Paysage..

La Maîtrise d'Usage dans les projets collaboratifs :
1. Co-produire la programmation du projet (impliquer un groupe d'usagers volontaire à la définition du cahier des charges)
2. Mobiliser et rendre pérenne l'implication citoyenne (réaliser un projet exemplaire et reproductible)
3. Rendre les usagers acteurs du territoire à l'échelle de leur cadre de vie, de travail (recréer du lien et de l'intérêt pour le territoire de projet)
4. (Re)placer la société civile et les usagers dans la réalisation du projet territorial (mettre en oeuvre un système de gouvernance partagée, organiser la concertation avec l'ensemble des acteurs concernés par le projet...)
5. Evaluer les freins et limites à la participation citoyenne en produisant une maîtrise d'ouvrage collective avec les usagers (atelier populaire, définition d'un contre schéma directeur, régie technique des usagers pour une réflexion-action sur le fonctionnement du projet et ses potentialités...)
> Médiation et amplification de la notion de "maîtrise d'usage" (immersion et concertation, co-conception et co-fabrication citoyenne avec la méthode créative et d'intelligence collective du "Community Planning")

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés