mardi 14 janvier 2014

Art, Ecologie et Fabrication collective de l'espace public, l'exemple du "Jardin du 54" en cours


Petit retour sur le projet, en cours, de conception - fabrication collective du "Jardin du 54" rue Charles Schmidt à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Au départ, un environnement urbain qui s'enrichit d'une démarche transversale.

Un square de quartier de 1 700 m² environ, quelque peu employé mais à des fins peu recommandables.


©Google Maps - Le square de quartier

©Google Maps - Une vie du square depuis la rue Charles Schmidt

Un lycée, le Lycée polyvalent Auguste Blanqui, qui accueille des classes technologiques et générales et où un professeur de Sciences et Vie de la Terre, Madame Pluchard, élabore avec ses élèves un "Observatoire de la Biodiversité" dans la cour intérieure.


Un événement culturel et artistique, la biennale d'art dans l'espace public "Saint-Ouen Traversée d'Arts 2014".


©Saint-Ouen - Affiche de "Saint-Ouen Traversée d'Arts"


Une artiste, Camille T (de son nom They), faisant quelque peu parler d'elle ces dernières années en Ile-de-France pour son "Jardin du 16 bis" et son approche décloisonnée et sensible du jardin urbain. 


© Camille They - Camille They dans son "jardin du 16 bis"


Un principe, celui de croiser la démarche d'écologie dans la ville avec celle de l'art urbain, reprenant la démarche "éco-poétique" employée pour fabriquer le "jardin du 16 bis". Ainsi, des artistes pluridisciplinaires sont invités à participer à des ateliers avec différents publics pour concevoir et/ou réaliser des éléments du futur jardin public (mobilier, murs, plantations ...).



©Camille They et Jérôme Mesnager - " Le jardin du 16 bis et le bonhomme blanc"


Des artistes et partenaires, un groupement d'artistes de Street Art monté à l'occasion de la réalisation du "jardin du 16 bis", le "collectif du 16 bis" mais aussi le COPA, programme de recherche-action dans l'espace public de l'association nationale "Via Paysage".




Un terreau politique favorable, avec l'appui politique de l'équipe municipale de Saint-Ouen de vouloir croiser les "genres" et les publics autour d'un lieu et d'un événement.





Mais aussi, une action culturelle dynamique, avec l'envie et la volonté d'appuyer le projet et la démarche entreprise avec la Direction de l'Action Culturelle.

Tout cela permet aujourd'hui de fabriquer, mois après mois depuis septembre 2013 voire même depuis début 2013 avec les visites urbaines de l'Office de Tourisme de Saint-Ouen, un environnement favorable pour réaliser ce projet partagé.

Des visites guidées du "Jardin du 16 bis" et de "l'Observatoire de la Biodiversité" sont organisés régulièrement avec différentes publics (associations, grand public, professionnels) depuis l'année dernière par Camille T et Nathalie Pluchard elles-même ou par l'Office de Tourisme

A cela, des enquêtes et réunions de concertation sont réalisés depuis novembre afin de connaître les usages, les avis, les attentes des différentes parties prenantes (lycéens, usagers, habitants, opérateurs). 


© DAC de Saint-Ouen - L'affiche de la réunion participative au Lycée


Les premiers ateliers collectifs de création débuteront en février jusqu'en mai pour une inauguration à l'occasion de "Saint-Ouen Traversée d'Arts 2014" du 14 au 18 mai 2014.

Enfin, voici la démarche développée spécialement pour le projet du "Jardin du 54", en relation avec le concours national organisé également par PRIMA TERRA l'Agence, "MNU 2014 ou l'architecture éco-poétique pour les Jardins et la Ville".


© COPA-Via Paysage et PRIMA TERRA l'Agence - Le processus participatif


N'hésitez pas à nous contacter pour organiser ensemble un projet d'espace public partagé en relation avec une programmation culturelle, artistique et économique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire