lundi 30 septembre 2013

50 mesures pour l'écologie




La deuxième Conférence environnementale pour la transition écologique s'est tenue les 20 et 21 septembre au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris.

Les parties prenantes de la transition écologique se sont rassemblé autour de cinq tables rondes, co-présidées par treize ministres pendant deux demi-journées.

Parmi celles-ci, voici quelques-uns des sujets traités.

« Economie circulaire »

table ronde présidée par Arnaud Montebourg, Philippe Martin et Benoît Hamon
Facilitateur : Serge Orru

1. Définir une stratégie d’utilisation des ressources et des objectifs de long terme et un plan « déchets 2014-2020 ».
2. Une « conférence de mise en oeuvre » réunira cet automne dans la continuité de la table ronde les acteurs de l’économie circulaire.
Changer nos modes de consommation et de production, de distribution et de logistique, vers une économie plus efficace dans l’utilisation des ressources.
3. Favoriser l’éco-conception des produits pour augmenter leur durabilité, leur réutilisation et leur réparabilité ainsi que leur recyclage.
4. Lutter contre les pratiques d’obsolescence programmée et mettre en oeuvre concrètement les nouveaux droits du consommateur.
5. Renforcer le pilotage, la gouvernance et la mobilisation des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) par la puissance publique au service de la transition vers une économie circulaire.
Impulser une nouvelle politique industrielle permettant de concrétiser l’économie circulaire, grâce à l’amélioration de l’efficacité du geste de tri, et la recherche d’innovations technologiques sur les produits, les process, et les matériaux.
6. Accompagner entreprises et collectivités locales dans cette transition par des outils financiers et réglementaires.
7. Créer le cadre favorable à l’amélioration du tri, par les citoyens comme par les entreprises.
8. Lutter contre les trafics illégaux.
Décliner l’économie circulaire comme un projet de territoires.
9. Accroître la connaissance des flux de déchets et de matières, des coûts et financements associés à leur gestion. Simplifier et faciliter l’accès à l’information correspondante, y compris pour le citoyen.
10. Mettre en place les outils d’incitation financière à la réinjection des déchets dans le cycle économique, sans accroître les charges globales pour les acteurs.
11. Développer l’écologie industrielle et territoriale (EIT) dans les territoires.
12. Conserver les ressources sur le territoire, notamment les plus stratégiques.


« Politique de l’eau »

table ronde présidée Stéphane Le Foll et Pascal Canfin
Facilitateur : Géraud Guibert

Préserver et améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.
1. Renforcer la lutte contre les pollutions liées aux nitrates et aux produits phytosanitaires.
2. Poursuivre l’amélioration du traitement des eaux usées domestiques.
3. Lancement d’un nouveau plan national « zones humides » en 2014.
4. Faciliter les travaux de restauration des cours d’eau et de prévention des inondations.
5. Assurer une gestion pérenne des ressources en eau pour limiter les conflits d’usage.
Garantir la transparence de la politique de l’eau pour le consommateur.
6. Faciliter et fiabiliser l’accès par le citoyen à des données sur l’eau facilement compréhensibles.
Améliorer l’efficacité de la politique de l’eau.
7. Renforcer la gouvernance locale.
8. Améliorer l’efficacité du service public d’eau et d’assainissement.
9. Agir de façon spécifique dans les départements d’outre-mer pour l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement
10. Poursuivre la réflexion sur la fiscalité des ressources en eau.


« Education à l’environnement et au développement durable »

table ronde présidée par Vincent Peillon, Valérie Fourneyron et George Pau-Langevin
Facilitatrice : Bettina Laville

1. Engager 10 000 projets d’écoles et d’établissements scolaires mettant en oeuvre des démarches globales pour l’environnement et le développement durable.
2. Développer les sorties et les séjours nature dans le cadre scolaire et des centres de loisirs et de vacances.
3. Intégrer dans l’ensemble des programmes de l’enseignement scolaire la prise en compte de l’environnement et du développement durable.
4. Accélérer la transition vers des campus durables et mettre en place les labels correspondants.
5. Elaborer un référentiel de compétences génériques et de connaissances en matière
de développement durable.
6. Former les enseignants à l’environnement et au développement durable, au sein des
Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE).
7. Mettre en oeuvre l’intégration de l’EEDD dans les formations professionnelles initiales du champ de l’animation et du sport.
8. Développer le nombre de missions de service civique lié à l’environnement proposées par les collectivités et les établissements publics.
9. Faire du développement durable un axe des relations entre le ministère chargé des sports et les fédérations sportives.
10. Préparer l’accueil en 2015 de la 21ème Conférence des parties à la convention
climat en France en impliquant la jeunesse, les écoliers, les collégiens et les lycéens.

Mais aussi les tables rondes autour de "l'Emploi, formation et transition écologique" présidée par Cécile Duflot, Michel Sapin et Geneviève Fioraso ou "Biodiversité marine, mer et océans" présidée par Victorin Lurel et Frédéric Cuvillier.

Vous pouvez trouver plus d'informations ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés